Interview franchise Gérard Pasquier

Trois questions à Annie Dupire

Annie Dupire - le

: Quel bilan tirez vous de l’activité de l’enseigne l’année passée ?

Annie Dupire : L’enseigne Gérard Pasquier compte vingt-trois magasins en franchise sur le territoire français. Nous essayons généralement de développer deux boutiques par an. L’année passée, nous sommes allé bien au-delà des objectifs puisque nous avons ouvert cinq magasins, à Versailles, Nantes, Laval, Bordeaux et Châtellerault. Une boutique Gérard Pasquier devrait également ouvrir à Amiens au cours du premier semestre. Pour ce développement, nous avons choisi de travailler avec des développeurs extérieurs, indépendants.
Géographiquement, l’enseigne est beaucoup mieux implantée au nord de la Loire, pour des raisons historiques. Nous sommes beaucoup plus représenté dans l’Est de la France qu’en Bretagne par exemple. A l'export, nous avons ouvert deux magasins en Russie, Moscou et Saint-Pétersbourg et notre master franchisé en Hongrie va ouvrir sa troisième boutique. Par ailleurs, la griffe devrait s’attaquer aux marchés espagnols et portugais dès l’été prochain, deux marchés où nous avons des contacts sérieux avec d’importantes centrales d’achat. Gérard Pasquier devrait aussi percer prochainement en Angleterre, le produit se prête bien aux attentes des clientes britanniques.

Quel est le profil des candidats à la franchise qui intègrent le réseau Gérard Pasquier ?

Nos franchisés sont, dans la plupart des cas, des détaillants qui ont déjà développé un magasin et qui sentent le besoin d’être pris en charge et de renouveler leur enseigne. Ce sont souvent des femmes, dotées de dix à quinze années d’expérience dans le prêt-à-porter féminin. Notre franchisée de Châtellerault, par exemple, était responsable de magasin, elle s’est présentée spontanément à nous et a ouvert sa boutique il y a deux mois. Les magasins Gérard Pasquier occupent généralement une soixantaine de m², en centre ville ou en centre commercial, et génèrent entre 2,5 et 3 millions d'€ de chiffre d’affaires.

Eric Bergère, vous avez été styliste pour de très belles marques : Hermès, Lanvin, Tod’s ou Inès de la Fressange. Aujourd’hui vous êtes directeur artistique de la marque Gérard Pasquier. Comment définissez-vous la cliente de cette enseigne ?

Eric Bergère : La cliente Gérard Pasquier est difficile à définir de façon simple. Il existe en réalité deux types bien distincts de clientes, que nous devons satisfaire : la première apprécie les vêtements qui ont esprit couture, les couleurs basiques et vives, la seconde recherche des silhouettes baroques et déstructurées, elle est influencée par la mode italienne et internationale, elle aime les mélanges de couleurs un peu moins évidents, la fantaisie. Ces femmes ont quarante ans et plus. Nos collections doivent répondre à leurs attentes.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Prêt à porter femme : cette enseigne tendance recrute

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Franchise Gérard Pasquier

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé Gérard Pasquier il faut un apport personnel de 30% du budget global. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise vetement
Votre projet de création s'oriente vers le secteur Prêt à porter femme ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise Prêt à porter femme, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise vetement

Actualités

  • 02 décembre 2003
    Christophe ROUXEL rejoint Gérard Pasquier. Afin de poursuivr Christophe ROUXEL rejoint Gérard Pasquier. Afin de poursuivre le développement et la modernisation de la marque Gérard Pasquier, son président Alain Frydman fait appel à un grand créateur. Après avoir ...
  • 11 novembre 2003
    Gérard Pasquier renoue avec la croissance La tension internationale, la guerre en Irak, le moral des Français, la crise économique, la canicule... la conjoncture ne fait pas tout ! Au 31 octobre 2003, le réseau de boutiques Gérard Pasquier affiche ...
  • 03 septembre 2003
    Nouvel écrin architectural Après 5 semaines de travaux, les deux magasins phares Gérard Pasquier (rue Tronchet et av. Victor Hugo) rouvrent leurs portes sur un concept totalement revisité. Expression contemporaine de l’identité ...

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Father and Sons
Father and Sons

Apport 60 000 €

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Apport 50 000 €

Franchise Blue Box
Blue Box

Apport 150 000 €