Interview franchise Mikit

« Notre concept répond à une forte demande »

Jean-François Dupeux, Franchisé à Libourne - le

Nous avions rencontré Jean-François Dupeux en 2018 à l'occasion d'un premier entretien. Nous avons choisi de refaire un point avec lui, afin de faire un point sur l'évolution de sa franchise Mikit située à Libourne, trois ans après... Interview, deuxième !

: Vous n'êtes pas issu du bâtiment à la base me semble-t-il ?

Jean-François Dupeux 1Jean-François Dupeux : Pas du tout en effet. J'ai fait ma première partie de carrière dans l'électronique : après un Bac Pro, je suis devenu dépanneur dans de grandes enseignes (Darty, Casino...). Mais au bout de 15 ans, je souhaitais voler de mes propres ailes et je me suis donc mis à mon compte dans ce secteur. Cela a très bien fonctionné, mais j'ai dû à nouveau me réorienter, en raison d'un mal de dos chronique : porter des téléviseurs pendant 20 ans, ce n'est pas une synécure !

Vous entrez alors dans le monde du bâtiment...

En effet, à la suite d'une rencontre, je rejoins un petit réseau spécialisé dans la vente de menuiseries, dont je deviens le meilleur vendeur. Cela m'incite à retenter l'aventure de l'entrepreneuriat, mais je cherche cette fois à rejoindre un réseau mature ne nécessitant pas de stock et c'est sur l'Observatoire de la Franchise que je postule, avec succès, auprès de Mikit.

Comment avez-vous été formé ?

Le franchiseur a commencé par me donner de multiples conseils et m'a orienté de la meilleure manière qui soit, ce qui m'a convaincu de signer un contrat de micro-franchise. J'ai alors passé quatre semaines à la Mikit Academy, où j'ai appris toutes les ficelles du métier.

Vous souvenez-vous de votre démarrage ?

Tout s'est déroulé à merveille, d'autant que j'exerce sur Libourne, un secteur que je connais bien pour y avoir passé mon enfance. j'ai rapidement signé de nombreux contrats et j'ai pu embaucher une assistante dès la première année, puis deux commerciales, au moment où je suis devenu franchisé à part entière.

Quel bilan faîtes-vous au bout de cinq années auprès de Mikit ?

Je suis très satisfait, car j’ai pu former une équipe qui fonctionne bien. Ensemble, nous avons surmonté l'épreuve du coronavirus, car nous constatons que les gens se tournent vers la construction, qui sert de valeur refuge dans tous le sens du terme. Notre concept répond à une forte demande, le Do It Yourself permettant d’acquérir sa maison pour un prix malin, et nous sommes capable de nous adapter à chaque profil de client, pour leur apporter le meilleur.

                   Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Mikit ?

Franchise Mikit
Mikit

Constructeur de maisons individuelles

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Mikit il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise construction et les franchises du secteur Bâtiment.

Actualités

Interviews