Interview franchise Mobalpa

« Avoir deux points de vente sous enseigne Perene et Mobalpa me permet de mutualiser les compétences »

Benoît Serre - le

Spécialiste de l’univers de la cuisine et de la salle de bain, Benoit Serre s’est lancé aux côtés du groupe Fournier en ouvrant une première unité Perene en 2006. En 2013, il a complété son offre avec l’ouverture d’un point de vente Mobalpa. Zoom sur un parcours exemplaire.

: Qu’avez-vous fait avant de vous installer en tant que concessionnaire Perene en 2006 puis Mobalpa depuis septembre 2013 ?

Benoît Serre : D’abord concepteur salarié pour un magasin d’usine, j’ai ensuite travaillé chez un revendeur multimarques où ma mission a consisté au développement de l’espace cuisine et salle de bain. Cela a bien fonctionné. Cet espace a bien grandi et je me suis dit que ce que j’avais fait pour ce magasin, je pouvais le faire seul, en créant mon entreprise. De surcroît, je ne croyais plus trop au projet de mes patrons qui souhaitaient poursuivre dans la revente de plusieurs marques, ce que je jugeais compliqué.

Quels sont les éléments qui vous ont décidé à vous lancer aux côtés du Groupe Fournier ?

Quand j’ai décidé de me lancer, j’ai d’emblée souhaité le faire avec une marque qui puisse m’épauler. Je ne désirais pas rester seul dans ce projet de création. J’ai rencontré d’autres réseaux dans le secteur de la cuisine mais le contact humain au sein du groupe Fournier a été très important. Les actions d’accompagnement mises en place par le groupe en termes de formation, logistique, marketing et de communication me paraissaient pertinentes. Enfin, la notoriété de marque m’a convaincu.

Concrètement, comment le réseau vous-a-t-il accompagné dans votre projet ?

Le réseau a été à mes côtés pour mettre en place toutes les campagnes de publicité au moment de l’ouverture de mes points de vente, du point de vue opérationnel et financier. La formation continue apportée par le groupe a également été très bénéfique. Je me suis toujours senti soutenu. Mais étant déjà du métier, je n’ai pas eu besoin d’un accompagnement poussé.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’ouvrir un second magasin en 2013, sept ans après la mise en place du premier ?

La marque Pérenne, enseigne de mon premier point de vente, est positionnée sur le segment haut de gamme. Un positionnement qui fait que nous ne pouvions pas répondre à toutes les demandes. Par ailleurs, l’emplacement que je possédais pour ce magasin, 300 m² en entrée de ville, correspondait mieux au positionnement de l’enseigne Mobalpa. J’ai donc cherché un nouveau local pour mon magasin Perene. Nous avons trouvé 100 m² en centre-ville dans un lieu atypique qui met particulièrement bien en valeur nos collections. Cela nous a permis de faire monter en gamme notre point de vente.

Comment se portent vos deux magasins ?

mais nos deux points de vente fonctionnent bien. Nous avons su nous adapter aux nouvelles manières de consommer des consommateurs. Un an après son lancement, mon unité Mobalpa dépasse son prévisionnel et nous avons doublé l’effectif en boutique. Avoir deux boutiques permet de mutualiser les compétences. Notre assistante administrative et notre installateur technique travaillent ainsi pour les deux enseignes. Cette structuration permet d’apporter un niveau de service très élevé à nos clients.

Quels sont pour vous les atouts de ces deux enseignes sur leur marché ?

Mobalpa bénéficie d’un historique, d’une notoriété hors norme. C’est devenu au fil des années une enseigne réflexe sur le marché de la cuisine ce qui nous procure un passage naturel. L’atout de Perene c’est son positionnement qui induit de la qualité et de l’excellence et qui nous épargne la concurrence car c’est un marché plus difficile à aborder.

En tant que concessionnaire, les atouts sont multiples : nous profitons de toute l’expertise du groupe en termes d’études de marché, de comportements d’achat, de tendances… Ce sont autant d’éléments auxquels les indépendants n’ont pas accès puisqu’ils n’ont ni les moyens ni le temps pour mener ces recherches.

Quels sont vos éventuels projets avec ces deux enseignes ?

Nous allons agrandir notre point de vente Mobalpa l’année prochaine et avons prévu l’embauche d’un concepteur afin de développer le segment de la salle de bain et la gamme rangement. Avec l’enseigne Perene, nous sommes en train de mettre en place des partenariats locaux avec des grands chefs mais aussi avec des produits ou des marques correspondant au positionnement de l’enseigne. Le groupe le fait au niveau national, nous pensons pouvoir l’appliquer au niveau local.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Mobalpa ?

Franchise Mobalpa
Mobalpa

Cuisines, salle de bains et rangements sur mesure

Apport 60 000 €

Pour devenir franchisé Mobalpa il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise cuisiniste et les franchises du secteur Décoration et équipement de la maison.

Interviews

Actualités