Interview franchise Mobalpa

« Je recommande sans réserve l’enseigne Mobalpa »

Eric Grandjean, Franchisé - le

Après avoir accompagné de nombreux franchisés au sein de grands réseaux de franchise nationaux, Eric Grandjean est passé de l’autre côté en ouvrant à son tour sa franchise sous enseigne Mobalpa. Un réseau qu’il a choisi pour sa notoriété et son sérieux. Deux ans après avoir ouvert son point de vente dans les Yvelines, il ne regrette rien et envisage de développer son activité avec l’ouverture d’un second magasin.

: Dans quel domaine avez-vous exercé avant de rejoindre le réseau Mobalpa ?

Eric GrandjeanEric Grandjean : J’ai exercé durant 26 ans dans le secteur de la distribution sélective à divers postes : marketing, directeur réseau, directeur général, dans des réseaux comme McDonald’s, Brioche Dorée, Midas, Vogica… Le dernier poste salarié que j’ai occupé était directeur du réseau de franchise Quick.

En 2014, vous avez rejoint le réseau Mobalpa en tant que concessionnaire. Quelles étaient vos motivations ?

Après 26 ans à des fonctions de cadre dirigeant, je rêvais d’indépendance. Et après avoir accompagné des franchisés pendant des années en tant que directeur réseau, je me suis dit pourquoi pas moi ! J’étais bien entendu convaincu de l’intérêt de la franchise et j’ai eu envie de franchir le pas.

J’ai choisi le réseau Mobalpa pour sa forte notoriété, son image de sérieux et pour la qualité de ses produits. Par ailleurs, je suis resté deux ans à la direction générale de Vogica, une expérience qui m’a permis de côtoyer de près l’univers de la cuisine et de me rendre compte de l’image très positive véhiculée par Mobalpa. Je n’ai eu aucune hésitation quant à mon choix.

Comment se sont passés vos premiers contacts avec l’enseigne ?

Le premier contact a été tout à fait conforme à l’idée que je m’étais fait de l’enseigne. J’ai rencontré le directeur du développement alors que j’avais déjà trouvé mon emplacement n°1 de 300 m² au sein de la zone commerciale de Grand Plaisir. Je n’ai pas rencontré de problème pour obtenir un financement pour un investissement global qui s’est élevé à un peu plus de 500 000 euros.

Les choses se sont donc faites très rapidement. Entre le premier contact et l’ouverture, il s’est déroulé moins d’un an. 

Vous aviez une connaissance du marché de la cuisine. Avez-vous tout de même suivi une formation au sein du réseau ?

J’avais une connaissance du marché de la cuisine en tant que directeur général c’est-à-dire une connaissance  théorique de ce secteur, assez éloignée du quotidien des points de vente. J’ai donc suivi la formation complète assurée par Mobalpa durant neuf semaines. J’ai pu appréhender le métier de vendeur concepteur et être formé sur le management spécifique à l’univers de la cuisine.

Vous avez ouvert votre magasin en avril 2014. Comment s’est passée cette ouverture ?

Malgré l’expérience que je pouvais avoir et l’encadrement de Mobalpa, ça reste un moment très stressant ! Ceci étant, ça s’est très bien passé. Les premières ventes ont été assez rapides. J’ai terminé mon premier exercice sur 20 mois en étant parfaitement conforme à mon prévisionnel en termes de chiffre d’affaires. La société est quant à elle quasiment à l’équilibre, ce qui est très satisfaisant. J’explique ces bonnes performances par le travail accompli, et il en faut beaucoup, par l’emplacement n°1 qui assure un certain trafic, par la qualité des produits qui correspond aux attentes de notre clientèle et, enfin, par l’assistance de l’enseigne.

Le recrutement  demeure la partie la plus compliquée. Sur le marché de la cuisine, nous sommes extrêmement dépendants de la qualité de nos vendeurs concepteurs et de nos équipes techniques. Il est difficile de recruter des équipes performantes et de les stabiliser car les profils sont très demandés, notamment en Ile-de-France. Pour moi, ça a été et cela reste la partie la plus complexe de l’aventure. Aujourd’hui,  je travaille avec quatre vendeurs concepteurs et un responsable technique que le réseau m’a aidé à recruter.

Quels sont, selon vous, les atouts de Mobalpa sur son marché ?

Pour le client, Mobalpa constitue une enseigne à très forte notoriété, leader sur son segment, et qui est reconnue pour la qualité de ses produits. Pour nous, concessionnaires, Mobalpa nous apporte son savoir-faire international du marché de la cuisine et une expérience de près de 70 ans dans la fabrication et la distribution de cuisines. L’enseigne opère de très lourds investissements en recherche et développement ce qui conforte la qualité des produits en permanence. Par ailleurs, la force de Mobalpa, c’est de nous proposer un véritable partenariat qui fait partie de la culture de l’entreprise. J’ai travaillé au sein de nombreux réseaux et c’est vraiment la première fois que je rencontre un partenariat aussi poussé, c’est très positif. Je recommande cette enseigne sans réserve et je suis ravi de m’être lancé à ses côtés.

Comment envisagez-vous votre avenir au sein du réseau ?

Je souhaite poursuivre le développement de mon point de vente qui est encore loin d’être à maturité. A terme, j’aimerais ouvrir un second magasin. Je commence doucement à y penser et j’ai déjà évoqué ce projet avec  l’enseigne. 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 4.5/5 basée sur 1 votant

Vous souhaitez devenir franchisé Mobalpa ?

Franchise Mobalpa
Mobalpa

Cuisines, salle de bains et rangements sur mesure

Apport 60 000 €

Pour créer une franchise Mobalpa il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise cuisiniste et les franchises du secteur Décoration et équipement de la maison.

Interviews

Actualités