Interview franchise Wash One

Entretien avec Patrick Togni

Patrick Togni - le

Le concept de nettoyage mobile de véhicule Wash One, né en Belgique en 1992, poursuit son développement en franchise sur le territoire français et en Outre Mer. Aujourd’hui, l’enseigne diversifie son concept de base et ses services, avec des formules de rénovation de véhicules et l’aménagement de pistes de lavage. Les camionnettes des franchisés continuent, bien sûr, de se rendre directement chez la clientèle, notamment pour l’entretien de parc de véhicules en entreprise. Patrick Togni, le fondateur du réseau, dresse le portrait du réseau Wash One et de ses ambitions.

: Comment se passe le développement du réseau Wash One ?

Patrick Togni : Le réseau est, pour l’instant, implanté à Lille, Nantes, Clermont Ferrand depuis septembre dernier, en Martinique et à Bruxelles, le développement en Belgique se faisant en propre.
Et, une grande première pour l’enseigne, nous allons nous installer sur le marché parisien vraisemblablement en mai prochain. Nous travaillons également sur des projets à Strasbourg et Rouen.
Vous savez, nous sommes les seuls à proposer, en France, ce type de franchise avec des unités mobiles. Notre objectif à court terme est d’ouvrir dix à quinze centres assez rapidement. Quatre à cinq candidats nous contactent chaque mois. La plupart sont des candidats sérieux et passent une journée complète avec nous, au siège. Nous leur exposons les contrats en vigueur dans l’enseigne, les résultats financiers, le mode de fonctionnement de nos centres et de nos unités mobiles. Les centres Wash One peuvent être implantés dans des villes qui comptent trois à quatre cent mille habitants, des villes de taille importante comme Bordeaux, Dijon, Marseille. Nous pouvons également étudier des candidatures sur des villes de moindre importance, dès lors que le franchisé connaît bien sa zone de chalandise. Mais nous devons la valider, il est évident qu’un franchisé qui aurait trop de kilomètres à parcourir entre deux missions ne pourra pas s’en sortir.

Quel profil de franchisés recherchez-vous pour intégrer le réseau ?

Vous savez, nous ne recherchons pas des spécialistes du lavage auto ! Il nous fait des gens entreprenants, motivés, qui ont envie de prendre un nouveau départ. En réalité, ce n’est qu’une question de personne et de motivation. Ils doivent être prêts à mouiller leur chemise… alors, si en plus c’est un passionné de voiture, c’est la cerise sur le gâteau. .
Il va suivre une formation d’un mois, à Bruxelles d’abord, puis sur les lieux de son installation. Et puis, une fois le contrat signé, la formation exécutée, nous continuons à le suivre pas à pas.

Votre enseigne a développé de nouvelles prestations pour compléter ses offres. Pouvez-vous nous expliquer lesquelles ?

Nous incitons nos franchisés à élargir les prestations qu’ils proposent à leurs clients, du simple lavage à la rénovation complète des véhicules, des services complémentaires qui permettent de dégager des marges plus importantes. Un lavage basique coûte entre 30 et 35 €. La rénovation complète d’un monospace, par exemple, est facturée 250 € hors taxes. Le parc automobile vieillit de plus en plus. Les propriétaires de voitures doivent faire des efforts pour conserver leur véhicule en état le plus longtemps possible, afin de perdre le moins d’argent possible, lors de la revente. Notre réseau a la capacité de répondre à cette demande de rénovation intérieure et extérieure. Et les clients sont ravis de récupérer un véhicule quasi neuf. De ce fait, en élargissant la gamme de leurs services, les franchisés peuvent toucher une clientèle plus large : particuliers, petites et moyennes entreprises, loueurs de voitures, importateurs, assureurs, etc. Nous vendons notamment des abonnements, avec des forfaits de 12 à 52 lavages, à l’année. Le but de notre enseigne n’est pas de pratiquer la vente à tout prix, mais de fournir du conseil, notamment pour la rénovation intérieure. Notre réseau doit être polyvalent, capable de fournir des services variés et complémentaires, et fonctionner comme un véritable service d’intérim du monde de l’automobile.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Lavage auto : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise DetailCar
DetailCar

Lavage auto écologique sans eau

Apport 3 000 €

Franchise CosmétiCar
CosmétiCar

Lavage de véhicules sans eau à domicile

Apport 3 000 €

Franchise Wash One

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour créer une franchise Wash One il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise lavage auto et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise DetailCar
DetailCar

Apport 3 000 €

Franchise CosmétiCar
CosmétiCar

Apport 3 000 €