Interview franchise Phood

« Nous ciblons dans un premier temps des ouvertures de franchises en centre-ville »

Originaire de Bordeaux, le concept de restauration rapide Phood a vu le jour en 2011, avec un positionnement bien marqué sur le segment de la cuisine vietnamienne et asiatique. Ayant pris le temps de valider les fondamentaux du concept, la décision a été prise en 2017 de s’ouvrir au développement grâce à la franchise. L’enseigne vise un déploiement national.

: Le concept d’origine de Phood remonte à 2011 ? Pouvez-vous décrire son cœur de métier ? En quoi, ce concept vous semble-t-il novateur ?

Benjamin Fetu : Phood a été créé en 2011 à Bordeaux. Nous avons pris le temps de nous ajuster à la demande du marché. Le positionnement haut de gamme au niveau du service nous convenait le plus. Avec un ticket moyen de 12,50 € en restauration rapide, notre concept est positionné sur le segment de la cuisine asiatique, avec une belle représentativité des spécialités vietnamiennes, et en premier lieu le bobun qui est un peu notre marque de fabrique.

Je considère que la cuisine vietnamienne n’est pas encore suffisamment représentée en France. Une des volontés de Phood est ainsi de rendre accessible et de démocratiser cette tradition culinaire, tout en jouant la carte de la modernité au niveau de la décoration et de l’agencement du point de vente. Loin des clichés habituels rattachés à la cuisine vietnamienne, Phood propose des recettes de qualité, dans un environnement moderne et convivial. Parallèlement à cela, nous avons également affiné la carte et décidé de se recentrer sur 6 plats, soit une offre de qualité autour des nouilles sautées (pad thai), des soupes (pho), des sandwichs (banh mi), du bobun, du poulet caramel ou du bœuf sauté.. 

A quoi ressemble votre établissement pilote ? Avec quels formats de points de vente comptez-vous vous déployer en franchise ? Quelles sont vos ambitions de développement pour l’année 2017 ?

Notre restaurant pilote existe depuis 6 ans mais nous avons lancé une nouvelle décoration il y a trois mois, avec un aspect premium tout en restant abordable en termes de coûts. Un format de 50 à 100 m² est tout à fait suffisant pour exercer notre activité. Selon la surface choisie, il faut prévoir un investissement compris entre 100 et 200 K€ (hors pas de porte).

Finaliste du Passeport de la franchise il y a deux ans, cela nous a permis de rencontrer des professionnels de la franchise, à l’image du cabinet Gouache Avocats et d’Axe Réseaux. Nous avons travaillé avec eux pour structurer nos process et avons décidé de changer de nom. Exit Pho et place à Phood, un nom qui conserve nos origines (PHO) et qui explique encore mieux ce que nous faisons (FOOD).

Nous sommes en train d’avancer sur un projet en franchise à Bordeaux. Dans cette ville, nous estimons également avoir le potentiel pour y ouvrir de nouvelles succursales, afin d’y compter 4 à 5 unités à terme.

D’une manière générale, c’est l’ensemble du territoire national qui nous intéresse pour notre déploiement en franchise, avec une priorité pour les villes moyennes. Mais nous ne voulons pas brûler les étapes et privilégions la piste d’un développement maîtrisé. Compter 5 points de vente à la fin 2018 me semblerait un objectif tout à fait raisonnable.

Comment ouvrir une franchise Phood ?
Demandez une documentation

Franchise Phood
Apport
60 000 €
Ca 2ans
400 000 €
Droit d'entrée
20 000 €

Cantine Vietnamienne Chic

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour ouvrir une franchise Phood il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise en restauration rapide et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.