Interview franchise 123 webimmo.com

Un entretien avec François Touze, directeur général du réseau 123webimmo.com

Créateur de la toute première agence immobilière low-cost en ligne dès 2003, 123webimmo.com s’affirme aujourd’hui, avec plus de 30 agences, comme l’enseigne leader dans ce domaine.

: Votre enseigne est présente depuis un peu plus d’un an sur l’Observatoire de la franchise, c’est l’occasion de faire le point sur un lancement réussi…

François Touze : Je n’ai pas autant de références que vous pour parler de réussite, mais il est vrai que 2008 aura été une année faste pour notre réseau. Nous avons enregistré des succès évidents, d’autant plus appréciables qu’ils ont été obtenus dans une conjoncture difficile. Pour rappeler l’historique, même si nous avons été les pionniers en créant dès 2003 à Nîmes la première vraie agence low-cost en France, nous n’avons vraiment entrepris le maillage du territoire national qu’au début de l’année dernière. Au 1er janvier 2008, nous n’avions que deux concessionnaires : Antibes (ouverture octobre 2006) et Saint-Rémy-de-Provence (ouverture octobre 2007).
Nous avons fini l’année avec 20 agences nouvelles, en métropole et également dans les DOM, et l’intérêt que suscite notre modèle d’agences ne cesse de croître. En ce début d’année 2009, nous avons franchi le cap des 30 agences. Inexorablement, nous prenons place dans le paysage immobilier français, non pas comme une enseigne de plus dans un paysage déjà bien encombré, mais comme une vraie alternative aux enseignes de l’establishment, disposant d’une image forte, très consumériste, qui tranche favorablement face à une profession qui n’a plus, et depuis longtemps, les faveurs du public.
Nos succès ne sont pas le fruit d’une quelconque martingale, mais tout simplement d’avoir mis le consommateur au centre de notre démarche.

Etes-vous affectés par la conjoncture, et de quelle façon ?

Vous savez, nous sommes inévitablement concernés nous aussi par la situation. Nous préférerions tous, dans nos agences, évoluer dans une conjoncture euphorique. Mais finalement, pour nous la crise a du bon :
Créées sans investissement et exerçant avec un niveau de charges fixes insignifiant, nos agences ne courent aucun risque vital en période difficile, alors que des milliers d’agences traditionnelles mettent la clé sous la porte.
Et puis, le consommateur devenant plus vigilant quant au coût du service, l’intérêt de notre formule ne cesse de se confirmer. L’accueil réservé par le public à nos nouvelles agences en témoigne.

Vous avez tenu en 2008 vos objectifs fixés au début de l’année, aviez-vous donc anticipé la crise ?

Non bien sûr. Nous n’avions pas davantage que quiconque anticipé les turbulences engendrées par la crise financière. Par contre, nous avons prévu dès 2003 que le low-cost ferait un tabac dans la profession.
Vous savez, dans tout métier, l’erreur est de se focaliser sur la conjoncture. L’acte d’entreprendre ne relève pas du court-terme mais nécessite une excellente lecture de la tendance de fond. Et pour nous elle est limpide : les agences immobilières traditionnelles ont massivement perdu la confiance du consommateur. Pour simplifier, il juge la prestation rendue médiocre, et son coût exorbitant. Fort logiquement il se débrouille, faute de mieux, pour éviter les agences. Le chiffre est implacable : 60 % des transactions échappent désormais à la profession.
Face à cette situation, celle-ci reste sans réaction : on se contente de replâtrer un modèle obsolète, on prétend renouveler le genre en glissant le mot « particulier » dans l’enseigne, et tout continue à peu près comme avant…
Maintenant, concernant le développement de notre réseau de concessionnaires, la crise a plutôt des effets positifs. Tout d’abord elle confirme la déliquescence du modèle des agences traditionnelles et renforce l’intérêt pour le modèle low-cost que nous avons été les premiers à mettre en place il y a 5 ans, et que nous sommes aujourd’hui les seuls à développer réellement au niveau national. Ensuite, le bruit médiatique fait autour de la crise de l’immobilier a fait reculer ceux qui s’intéressaient vaguement à l’immobilier parmi d’autres secteurs, attirés par la perspective illusoire de l’argent facile. Depuis l’automne dernier, les candidats qui viennent vers nous sont qualitativement mieux ciblés et très motivés, et les délais entre le premier contact et la contractualisation d’une agence 123webimmo.com se raccourcissent sensiblement. Par ailleurs, la proportion d’agents immobiliers en place se renforce.
Notre succès ne relève pas du miracle, non, mais simplement de la confirmation que notre modèle est plus que jamais adapté aux difficultés de l’heure, et vraiment attendu par le consommateur. Ceci nous place dans la situation idéale de concurrencer de façon efficace les agences sur les 40 % du marché qu’elles contrôlent encore, et aussi d’être la seule enseigne à porter une offre crédible en direction des 60 % des français qui ne veulent plus des agences traditionnelles.

Le réseau a accéléré son développement en 2008. Quels sont vos objectifs pour l'année 2009?

123webimmo.com s’affirme désormais comme le seul réseau d’agences immobilières low-cost, donc nécessairement en ligne, à vocation nationale.
Ceci nous donne pleine confiance pour 2009 : il est désormais évident que nous ouvrirons de 30 à 40 agences cette année, portant notre implantation nationale à une soixantaine d’unités. Nous prendrons alors place parmi les grandes enseignes de ce métier, avec une image forte, authentiquement consumériste. Ainsi les vendeurs comme les acquéreurs de biens immobiliers, où qu’ils se trouvent, pourront bénéficier de l’excellent rapport prestation/coût d’une agence 123webimmo.com.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Comment ouvrir une franchise 123 webimmo.com ?
Demandez une documentation

Franchise 123 webimmo.com
Apport
10 000 €
CA 2 ans
220 000 €
Droit d'entrée
5 000 €

Réseau d'agences immobilières en ligne

Voir la ficheRecevoir une doc

Intéressé par le secteur franchise : pas cher ou faible apport ?
Pour ouvrir une franchise 123 webimmo.com il faut un apport personnel de 10 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise immobilière en ligne et les franchises du secteur Immobilier.

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Les dernières interviews 123 webimmo.com

Les dernières actualités 123 webimmo.com