Interview franchise Irrijardin

Entretien avec Cécile Amiel, responsable du développement franchise d’Irrijardin

: Comment se positionne votre enseigne par rapport à la concurrence ?

Cécile Amiel : Sur le marché de la piscine, il existe deux solutions pour le consommateur : les piscines « prêtes à plonger », vendues clés en main et à un prix élevé. Ou les kits à monter soi-même, qui permettent au client de réaliser une économie très substantielle. L’enseigne Irrijardin se positionne sur cette seconde partie du marché, en proposant de l’assistance et des conseils, voire une intervention sur place. Nous proposons également des services, comme la pose du liner, du local technique ou de la partie hydraulique. Cette assistance par un professionnel vient compléter notre offre, même si, par définition, le but pour le consommateur est de réaliser le montage lui-même.
D’autre part, notre enseigne dispose d’une palette de prestations complètes, puisque le consommateur trouve, dans un même espace, quatre domaines complémentaires : la piscine, l’arrosage, le spa et la fontainerie.

Quel est le profil du candidat à la franchise Irrijardin ?

Le candidat à la franchise Irrijardin est rarement issu du métier de la piscine. En raison de l’importante partie technique de son travail, il doit posséder un goût pour le bricolage, sans avoir nécessairement des compétences spécifiques. Celles-ci lui seront apportées à travers une formation.
Le candidat doit être bien entendu motivé par le domaine de l’eau, avoir le sens commerçant, et savoir encadrer et motiver une équipe. Bref, être polyvalent !

Quels sont les points forts de votre réseau ?

Tout d’abord, nos services dédiés aux franchisés. Notre centre technique intégré gère l’intégralité du service après-vente. Dans le métier de la piscine, il y a une activité importante de service après-vente. Irrijardin assure un retour de réparation sous dix jours au magasin, contre trois mois pour d’autres enseignes. C’est fondamental pour le client, quand un robot-nettoyeur tombe en panne au début de la saison…
Ensuite, durant toute la saison, notre hot-line technique répond à toutes les questions des franchisés.
Troisième point fort : nous sommes les seuls du métier de la piscine, à ma connaissance, où le franchiseur fait également office de centrale d’achat pour tous les magasins, bien que cela soit fréquent, voire commun, pour d’autres secteurs. Nous livrons nos franchisés une fois par semaine, ce qui leur permet de travailler en flux tendu.
D’autre part, le catalogue des produits Irrijardin est vendu en kiosque. Ce guide d’achats et de conseils est devenu une référence dans la profession et, avec un tirage à 250 000 exemplaires, il assoit la notoriété de notre enseigne auprès des consommateurs. Il recèle notamment d’informations pour que le client réalise lui-même son installation.
Enfin, notre formation, obligatoire, dure trois mois. Elle s’avère indispensable pour ce métier technique, même si elle est peu fréquente dans le secteur de la piscine. Cette formation initiale est déjà complétée par une formation d’une saison – six mois - sur le terrain, dans nos magasins détenus en propre, qui n’est pas encore obligatoire. On ne s’improvise pas vendeur Irrijardin, la fibre commerciale ne suffit pas. En revanche, toutes nos compétences techniques peuvent s’acquérir, même si l’on n’est pas issu du métier de la piscine. A condition de s’en donner le temps.

Où en-êtes-vous du développement de votre enseigne ?

L’année dernière, nous avons ouverts 7 magasins en franchise : Chambly (60), Castres (81), Mont-de-Marsan (40), La Flèche (72), Velaine en Haye (54), Ajaccio (20), Vannes (56) et Saint-Priest-en-Jarez (42). En outre, un des nos points de vente détenu en propre a été racheté par un franchisé à Bedarrides (84). Nous comptons désormais 46 points de vente dont 22 magasins franchisés.
Notre enseigne a également participé à une vingtaine de salons et de foire, dont le Salon de la Piscine et du Spa et la Foire de Paris, dans la plupart des villes où nos franchisés sont présents : Rodez, Montpellier, Marseille, Bayonne, Bordeaux, Grenoble…
En octobre dernier, le fondateur d’Irrijardin a cédé ses parts et sa place au directeur général de l’enseigne. Il dispose toujours d’un magasin franchisé à Montauban (82).

Quels sont vos objectifs de développement pour l’année 2007 ?

Cette année, nous avons quatre ouvertures prévues : Saint-Jean-du-Falga (09), Bollène (84), Les Abrets (38) et une dernière dans les Pays de la Loire. Nous avons également un projet à l’international à moyen terme, en Espagne, avec des franchisés présents de l’autre côté de la frontière, en France.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Comment ouvrir une franchise Irrijardin ?
Demandez une documentation

Franchise Irrijardin
Apport
60 000 €
Ca 2ans
Entre 500 et 900 K€
Droit d'entrée
13 500€

Produits et equipements piscine, spa et arrosage

Voir la ficheRecevoir une doc

Intéressé par le secteur franchise Piscine ?
Pour devenir franchisé Irrijardin il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise véranda et paysagiste et les franchises du secteur Bâtiment.

Les dernières interviews Irrijardin

Les dernières actualités Irrijardin