Interview franchise Jardins de Méditerranée

Entretien avec Anne-Sophie Boucher

Anne-Sophie Boucher - le

Anne-Sophie Boucher, après une carrière de quinze ans dans le secteur bancaire, a ouvert en décembre dernier un magasin Jardins de Méditerranée à Paris, dans le quinzième arrondissement. Elle évoque son installation et ses premiers pas au sein du réseau Jardins de Méditerranée.

: Comment avez-vous pris la décision d’ouvrir une boutique Jardins de Méditerranée ?

Anne-Sophie Boucher : Le projet d’ouvrir un commerce me trottait en tête. Je m'étais orientée vers le secteur de la restauration, puis, vers l’idée d’une boutique spécialisée dans l’alimentation, la décoration et les senteurs. J’ai recherché sur Internet un concept qui pouvait me plaire et j’y ai découvert l’enseigne Jardins de Méditerranée. Dès le départ, le contact avec Annie Marie a été bon, nous avons discuté de notre vision du concept, des méthodes de vente, et nos points de vue concordaient. J’ai travaillé dans le secteur bancaire pendant quinze ans, je suis donc formée au conseil, au marketing et au management. Ces connaissances en management me sont notamment utiles pour mes relations avec la personne que j’emploie à mi-temps, mais également avec mes fournisseurs et l’ensemble des partenaires. Cette ouverture est une reconversion mais elle me permet d’utiliser tout ce que j’ai appris lors de mon parcours professionnel.

Comment avez-vous choisi l’emplacement de votre magasin ?

J’habite dans le quartier, j’y ai observé les commerces à vendre. Je suis persuadée que les habitants de ce quartier sont très gourmets. Le quartier lui-même est très sympathique avec une clientèle très diversifiée : des familles, des personnes âgées, des jeunes. Le budget moyen des habitants du quartier correspond à l’offre de Jardins de Méditerranée. L’emplacement du magasin est également stratégique. Il est situé au carrefour de la rue de Vaugirard, qui est très fréquentée, et de la Convention, où il y a déjà de nombreux commerces de bouche.

Quelles sont vos relations avec l’enseigne ?

Mes relations avec l’enseigne sont marquées par une très grande liberté. J'ai réglé un droit d’entrée mais, ensuite, je ne verse pas de royalties. Chacun fait ce qu’il veut. Il y a une politique de vente propre au réseau qui privilégie le conseil au client, aux antipodes de la vente forcée, et une politique de prix raisonnables. Les affiliés sont en contact et se rencontrent régulièrement. Ces relations permettent des échanges très enrichissants sur la façon de vendre, sur les produits phares de nos magasins et sur les attentes dont nous ont fait part nos clients. Chacun peut également proposer des produits qu’il a testé dans son magasin et qui ont trouvé une clientèle. Je propose, par exemple, dans ma gamme Senteurs, des produits de la marque Savonnerie de Bormes, qui plaisent beaucoup et j’ai l’intention de les présenter aux autres affiliés lors de notre prochaine réunion. C’est comme cela que fonctionne le réseau : chaque affilié est force de proposition et nous aimons partager nos expériences. Lors des réunions entre affiliés, nous recevons également des explications sur les produits que nous commercialisons, l’histoire des sociétés qui les produisent. Chacun pourra ensuite transmettre l’histoire du produit à ses clients. L’un des vins que je propose dans mon magasin, par exemple, vient de chez un producteur qui fait ses vinifications en suivant le cycle de la lune. La femme de ce dernier, une artiste, a dessiné l’étiquette qui orne les bouteilles.

Vous avez ouvert votre boutique juste avant les fêtes de Noël. Quel bilan tirez vous de cette période d’activité ?

Le démarrage a eu lieu sur des chapeaux de roue. Le jour de l’inauguration du magasin, j’avais tendu des draps devant la vitrine et il y avait la queue sur le trottoir. Ce sont des premiers pas encourageants. Un mois après l’ouverture, je remarque que certains clients sont déjà venus trois fois. Les habitants du quartier me disent qu’ils sont heureux d’accueillir une boutique de ce type, que cela leur manquait. Ils apprécient également de voir de quelle façon j’ai transformé l’ancienne boucherie à laquelle certains d’entre eux tenaient beaucoup. Je crois que ce qui est important c’est de retrouver le commerce d’antan et de créer une relation avec le client. La boutique est comme une petite caverne d’Ali Baba, avec des produits qui changent selon les saisons et d’autres qui sont présents toute l’année, comme les santons par exemple. L’idée est de proposer, toute l’année, des idées cadeaux originales. Nous travaillons donc des produits qu’on ne trouve pas ailleurs : des vins de petits producteurs, des huiles parfumées, des confitures, des objets de décorations… Je propose également des produits qui ne sont pas en vente dans les magasins du quartier, à l’instar du thé Mariage Frères, que je suis seule à vendre dans le quinzième arrondissement. Je pense d’ailleurs répondre à cette demande en doublant ma gamme de produits Mariage prochainement. Je vais également introduire une gamme de textile fantaisie, davantage de produits destinés aux hommes et quelques CD de musique zen pour la maison, toujours dans l’idée de proposer des idées de cadeaux. Les débuts sont encourageants, il faut continuer, savoir écouter le client et s’adapter sans cesse à ses demandes et à ses attentes.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Décoration design interieur et linge de maison : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise Heytens
Heytens

Heytens est la marque référente du marché de la décoration de fenêtres. Nous concevons des STORES et des RIDEAUX sur-mesure et nous accompagnons le client tout au long de son projet.

Apport 0 €

Franchise Self Tissus
Self Tissus

Chercheur de talents depuis 1985

Apport 50 000 €

Franchise Jardins de Méditerranée

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise Jardins de Méditerranée il faut un apport personnel de 55 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise décoration
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise décoration

Actualités

  • 15 février 2004
    Jardins de Méditerranée à Agen La nouvelle boutique-cadeaux Jardins de Méditerranée a ouvert à Agen, plein centre, en décembre 2003 avec aux commandes Laurence PONS-GALL. Comme à l'accoutumée, le magasin est axé sur les cadeaux, l’artisanat ...
  • 19 janvier 2004
    les Jardins de Méditerranée, résolument tournés vers l’Art du bien vivre, Avec trois ouvertures en 2003 (Libourne, Tours, Agen) les Jardins de Méditerranée, résolument tournés vers l’Art du bien vivre, font pousser sur les pavés des villes des corbeilles de cadeaux originaux ...

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Self Tissus
Self Tissus

Apport 50 000 €

Franchise Heytens
Heytens

Apport 0 €

Franchise Mondial Tissus
Mondial Tissus

Apport 70 000 €

Franchise You & Eye
You & Eye

Apport 20 000 €

Franchise Carré Blanc
Carré Blanc

Apport 50 000 €