Interview franchise Kaltea

« On m'accompagne au quotidien depuis un an et demi »

Benoît Gilbert, Concessionnaire à Aubagne - le

Après avoir quitté la voie des études générales assez jeune, Benoît Gilbert a travaillé dans la plomberie et le chauffage pendant une quinzaine d'années. Il a obtenu une Licence en Maîtrise des Energies et Energies Renouvelables, puis a rejoint l'aventure Kaltea en 2019. Il revient sur son parcours en notre compagnie...

: Pour quelles raisons avez-vous désiré vous lancer dans la franchise ?

Benoît Gilbert 1Benoît Gilbert : Je ne connaissais pas vraiment le monde de la franchise et c’est en échangeant avec Kevin Torrano, qui souhaitait développer son enseigne dans la climatisation, que j’ai découvert ce concept qui m’a rapidement séduit. Il m’a proposé de rejoindre l’aventure, nous avons débuté notre collaboration.

Quels sont les motifs qui vous ont fait choisir Kaltea ?

Le choix a été simple, car à l'époque c'était le seul concept de climatisation structuré. C'est avant tout ma relation de confiance avec Kevin et Anaïs Torrano qui m'a décidé à ouvrir une enseigne Kaltea.

De quel type d’accompagnement, de la part du franchiseur, avez-vous bénéficié au départ ?

On m'accompagne au quotidien depuis un an et demi. J'ai bénéficié d'un soutien important pendant cette première année d'exercice. Cela va de l’entretien téléphonique aux diverses réunions en passant par des journées sur l’agence d’Aubagne pour assurer un suivi. 

Avez-vous suivi une formation, et de quel ordre ?

Etant le premier concessionnaire de l’enseigne, j’ai suivi une formation approfondie au sein de la structure, pendant la création de l’agence d’Aubagne. La formation s'est déroulée sur le terrain avec l’équipe technique, sur la partie commerce et aussi sur la partie administrative. Au final, il y a un très bon équilibre entre le côté pratique et le côté théorique.

Racontez-nous votre journée type ?

Elle commence par un passage à l’agence pour faire le point sur les tâches faîtes ou restant à faire avec l’assistante administrative et commerciale. Puis j'effectue 4 ou 5 rendez-vous avec la clientèle. J'échange tout au long de la journée avec l’équipe technique et l’équipe administrative. Enfin, je termine en repassant par l’agence afin de pouvoir gérer tout ce qui n’as pas pu être fait à distance.

Comment vous êtes-vous adapté à la crise sanitaire ?

Le fait d’être concessionnaire facilite les choses, car on n’est pas livré a nous-même : on peut échanger et obtenir un soutien. Nous avons eu la chance de pouvoir continuer à travailler, même s'il a fallu s’adapter avec toutes les protections nécessaires pour nous et nos équipes.

                                                          Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Kaltea ?

Franchise Kaltea
Kaltea

Kaltea propose la vente, l’installation, l’entretien et le dépannage de climatisation réversible pour des clients exigeants

Apport 34 000 €

Intéressé par le secteur franchise Pompe à chaleur ?
Pour créer une franchise Kaltea il faut un apport personnel de 34 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise climatisation et les franchises du secteur Bâtiment.

Interviews

Actualités