Interview franchise Karl Marc John

« Karl Marc John profite d’un positionnement recherché par les consommateurs »

Stéphanie Lelièvre - le

Mon premier réunit trois prénoms, mon second est un pull… mon tout est la formule gagnante qui a permis à la marque de prêt-à-porter Karl Marc John d’être connue avant même de voir le jour. Aujourd’hui, la success story se poursuit avec l’ouverture d’une quarantaine de boutiques en 4 ans. Stéphanie Lelièvre, Responsable développement franchise, revient sur la naissance de la marque et sur ses ambitions de développement.

: Comment est né le réseau Karl Marc John et à qui s’adresse votre marque ?

Stéphanie Lelièvre : Karl Marc John appartient au groupe Vanitex, une entreprise qui a vu le jour en 1987 et qui est à l’origine une société de négoce en tissu pour les fabricants et les centrales d’achat. En 1998, le groupe Vanitex a commencé à faire du prêt-à-porter à destination des centrales d’achat. La première marque du groupe Version Sud a quant à elle vu le jour en 2000 et s’adressait aux détaillants multimarques. Avec cette marque, nous avons créé un pull siglé des trois prénoms Karl Marc John qui a fait un carton avec plus de 100 000 pièces vendues en une saison, ce qui représentait près de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires en boutique. Ce succès nous a incités à créer, en 2010, notre marque Karl Marc John. Et ce qui est original, c’est que le nom de la marque existait dans l’esprit des gens bien avant sa création !

Nous proposons une ligne dédiée aux femmes qui aiment la mode avec un dressing complet tendance et accessible et une collection à destination des jeunes-filles de 8 à 16 ans. Nous envisageons de lancer à partir de l’été 2015, le 4 ans et le 6 ans. Notre prix public moyen s’élève à 50 euros avec un panier moyen de 80 euros.

Vous avez créé Karl Marc John en 2010 et d’emblée les ouvertures se sont enchaînées…

Dès que la marque a vu le jour, nous avons ouvert cinq boutiques à Paris. L’année suivante, en 2011, dix nouveaux points de vente ont vu le jour. En deux ans, la notoriété de Karl Marc John s’est bien développée, notamment à Paris et en Ile-de-France. Cela nous a permis, en 2012, tout en continuant le développement de succursales, de proposer notre concept à des partenaires via un contrat de commission-affiliation. La première ouverture sous cette forme a eu lieu à Nantes. Par la suite, huit autres boutiques ont vu le jour en province.

Quelles implantations ciblez-vous ?

Nous implantons nos boutiques sur toutes les villes à partir de 50 000 habitants, dans les axes principaux de commerce. L’originalité de notre concept est de s’appuyer sur de petites surfaces commerciales. En effet, nos boutiques ont une surface moyenne de 40m² avec un esprit créateur et une grande qualité de service, loin des habitudes du mass market. C’est une des forces de notre concept. Sur ces petites surfaces, deux vendeuses sont entièrement dédiées à la clientèle et peuvent proposer des produits de qualité, dans l'air du temps, avec une gamme de prix accessibles.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Nous allons poursuivre notre croissance en France, en propre sur les grandes villes où nous ne sommes pas encore et où le prix de l’immobilier constitue souvent un frein pour nos partenaires et dans les plus petites villes de province avec des affiliés. L’objectif est de compter 100 boutiques d’ici 2015-2016 et d’arriver à 60 points de vente d’ici la fin de l’année.

Parlez-nous un peu de l’affilié idéal…

Nos partenaires sont généralement des personnes qui ont déjà géré un commerce et qui connaissent le métier. Mais plus largement, nous souhaitons collaborer avec des gens très intéressés par la mode, séduits par notre marque et notre concept et qui ont envie de s’investir pleinement dans leur boutique.

Hors droit au bail, nos affiliés doivent prévoir un investissement global de 50 000 euros. Ce montant est en corrélation avec le petit format de nos boutiques, la simplicité de notre concept et le fonctionnement de la commission-affiliation qui les déleste de l’achat du stock.

Au sein du réseau, le chiffre d’affaires moyen d’une boutique est de 10 000 euros/m². En province, un chiffre d’affaires annuel de 350 000 euros est donc atteignable sans difficultés pour une boutique de 35-40m².

Comment accompagnez-vous vos affiliés ?

Nous les accompagnons tout au long de leur projet. Ainsi, nous les assistons dans le montage de leur dossier bancaire grâce à notre partenariat avec plusieurs banques, dans la recherche de local grâce à notre réseau d’agents puis dans tous les travaux d’aménagement et à l’ouverture de leur boutique pour la mise en place des collections.

Quelles sont les forces de votre enseigne sur son marché ?

Nos prix accessibles constituent une grande force. Nous sommes sur un marché en crise et les consommateurs désirent une marque proposant un produit de qualité à prix raisonnable avec une qualité de service irréprochable. Notre positionnement est celui qui est le plus recherché par les consommateurs. Notre qualité de service est également un atout. Sur nos petites surfaces de vente, nos équipes sont entièrement disponibles pour les clients.

Pour nos affiliés, outre le fait qu’ils n’aient pas à financer leur stock, ils peuvent profiter de réassorts automatiques, ce que les enseignes fonctionnant en commission-affiliation ne proposent pas forcément. Pour eux, c’est l’assurance de ne rater aucune vente en ayant un stock toujours à jour.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

30 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

mode : cette entreprise en croissance recrute

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Franchise Karl Marc John

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise Karl Marc John il faut un apport personnel de 30 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise vetement
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise vetement

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Apport 50 000 €

Franchise Blue Box
Blue Box

Apport 150 000 €

Franchise Father and Sons
Father and Sons

Apport 60 000 €