Interview franchise SAFTI

Interview de Jean-Pierre Seinsevin, Conseiller SAFTI dans les Landes

Jean-Pierre Seinsevin, le | Franchise immobilier

Le réseau d'agents mandataires en immobilier SAFTI propose le témoignage de Jean-Pierre Seinsevin, conseiller SAFTI dans les Landes.

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre SAFTI ?

Jean-Pierre Seinsevin : J’ai commencé ma carrière en tant que technicien conseil dans l’amélioration de l’habitat durant 6 ans. Puis, j’ai été commercial dans le domaine de l’automobile pendant 4 ans. Enfin, j’ai travaillé comme commercial dans les énergies renouvelables, ce qui était pour moi la continuité de ma découverte du monde de l’habitat. J’ai rejoint l’aventure SAFTI en mars 2011 à Toulouse, date à laquelle j’ai suivi la formation initiale.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir conseiller indépendant chez SAFTI ?

Justement pour l’indépendance ! Tout d’abord, une satisfaction personnelle d’être mon propre patron. Le fait d’être indépendant me permet de m’organiser comme je le souhaite dans mon emploi du temps, sans pression et sans stress. Ensuite, j’ai eu de l’intuition en me tournant vers le travail de conseiller en immobilier. En effet, mon objectif dans l’immobilier est toujours le même que dans mon ancienne activité de commercial : Vendre plus pour gagner plus. J’ai fait auparavant 15 ans de prospection et j’utilise toujours ces mêmes techniques pour mon activité de conseiller immobilier. Et puis, je travaille dans un domaine intéressant où avec du travail on peut bénéficier d’une rémunération attractive.

Pourquoi avez-vous choisi SAFTI plutôt qu’un autre réseau ?

J’ai rejoint SAFTI, une société récente, pour relever le challenge : faire connaître SAFTI, pour me faire connaître ! Chez SAFTI, toutes les formations sont gratuites, et ce tout au long de votre activité de conseiller indépendant. SAFTI nous donne les moyens et les outils de la réussite. Le kit de démarrage, offert à chaque conseiller pour son intégration, nous offre des supports de communication qui nous permettent de nous présenter en vrai professionnel auprès de nos clients.

Quelle aide vous a apporté le réseau pour votre lancement ?

J’insisterai sur la formation sérieuse et professionnelle. Le réseau SAFTI possède d’excellents formateurs. On prend plaisir à aller à la formation, et du coup cela nous motive. Le suivi est lui aussi très intéressant ; au moindre souci, il y a toujours une personne pour m’aider .
Et puis, Joël Lajus, qui est coach sur notre région, m’a donné dès le départ des informations sur le réseau SAFTI. Je l’ai d’ailleurs beaucoup sollicité pour l’utilisation des logiciels car je ne suis pas un féru d’informatique.
Jean-Pierre Seinsevin

Qu’est ce que cela vous a apporté d’avoir un coach de proximité ?

Dès que j’avais un souci, comme pour rentrer les mandats, il m’a épaulé et a toujours répondu présent. Joël a un très bon suivi avec ses clients et il est très impliqué dans son activité. Dernièrement, je l’ai contacté au sujet d’un dossier d’un ami qui risque de se faire exproprier suite au projet LGV (TGV) et qui souhaite avoir une estimation de son bien pour monter un dossier. Je souhaitais qu’il m’apporte ses conseils concernant la mise en forme d’un feuillet avec tous les paramètres que j’ai pris en compte pour l’estimation de ce bien.

Quels aspects avez-vous plus particulièrement travaillé pour être plus performant ?

Tout d’abord, il faut appliquer les conseils et les méthodes que nous inculquent nos formateurs : la pige, la prospection terrain, le phoning, être à l’écoute des acquéreurs, un bon suivi de dossier…
Ensuite, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers ! Actuellement, j’ai une quarantaine de biens dont je gère les dossiers et assure le suivi. Je continue donc à en chercher de nouveaux afin d’avoir un panel exhaustif de biens : à rénover, à rafraichir, des coups de coeur, des biens neufs de moins de 5 ans où l’acquéreur met les pieds sous la table en arrivant. J’agrandis aussi un peu mon secteur pour me faire connaître et reconnaître. De plus, j’ai 40% de mes mandats qui sont des mandats exclusifs. Et d’ailleurs, les 2 ventes actées à ce jour étaient des mandats en exclusivité. Pour moi cela fait partie de ma stratégie pour vendre.
Enfin, une estimation au bon prix est essentielle pour concrétiser des ventes, c’est une des clés de la réussite. C’est la base pour vendre bien et dans les meilleurs délais. Un bien surestimé ne se vendra pas ou mal et du coup on a moins de possibilités de vente.

Comment se portent les affaires aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je fais un bon bilan : 2 ventes réalisées, 3 autres sous compromis et 43 mandats, dont presque la moitié en exclusivité. Honnêtement, je ne croyais pas que cela allait prendre cette tournure aussi positive ! Quand on a des résultats, cela donne envie d’en avoir encore plus… Je ne suis pas plus fort qu’un autre, en prospectant et en travaillant, je récolte finalement les fruits de mon travail !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé SAFTI ?

Franchise SAFTI
SAFTI

Agence immobilière à domicile

Apport 2 000 €

Pour devenir franchisé SAFTI il faut un apport personnel de 2 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise mandataire immobilier et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités