Ouvrir un salon de thé en franchise

Le thé revient en force au sein de l’Hexagone. Les Français ont ainsi triplé leur consommation ces vingt dernières années. Les marques grands publics s’adaptent : des machines calculant la température de l’eau et la durée de l’infusion ont par exemple vu le jour. Dans les centres-villes, des réseaux spécialisés émergent à l’instar du Palais des Thé, Kusmi Tea, Betjeman and Barton ou encore Thé & Beauté by Ladurée.

Le marché du salon de thé en france

Peu de personnes le savent mais le thé reste la boisson la plus consommée après l’eau dans le monde. L’origine de cette consommation remonte à la Chine. Après le Japon dès le VIII siècle, les anglais en ont fait leur boisson fétiche. En effet, l’english cup of tea demeure une institution outre-Manche. On estime que, sur la planète, 1,5 milliard de tasses de thé sont bues chaque jour. Issu des feuilles de théier, le thé se fait infuser dans l’eau chaude. Il existe des dizaines de variété : blanc, oolong, noir, vert…

Il faut savoir que la France a triplé sa consommation de thé ces vingt dernières années et que plus de deux personnes sur trois consomment du thé. Le phénomène ne semble pas s’enrayer puisque les Français sont toujours de plus en plus nombreux à apprécier et à consommer du thé.

Les concepts développés autour du thé

Ces dernières années, des enseignes de franchise se sont emparées du phénomène thé et ont créé des réseaux de boutiques physiques. Avant de se lancer sur cette activité, il convient de réaliser une solide étude de marché qui va permettre de mettre à jour la concurrence sur la zone choisie et d’appréhender le besoin des consommateurs sur le territoire. Avec ces éléments, le porteur de projet pourra déterminer si le potentiel de chiffre d’affaires rend son activité viable. Le choix du local étant déterminant pour la réussite d’un commerce, il conviendra également d’étudier de près le potentiel de l’emplacement.

Les concepts développés autour du thé sont de nature haut de gamme. La première enseigne à avoir vu le jour au sein de l’Hexagone est Mariage Frères. Maison de thé fondée à Paris en 1854, Mariage Frères se positionne sur comme une marque de luxe. Au sein de points de vente, on retrouve un comptoir de thé adossé un salon de thé qui sert de la restauration entre 12 :00 et 19 :00. Il existe également des magasins indépendants réputés pour leur savoir-faire. C’est le cas du Temple du Thé qui propose à Paris des thés en boîte ou en sachet dans un décor chiadé.

Il existe une grande diversité d’activité autour du thé. On trouve ainsi des salons de thé adossés à des espaces de co-working, des salons de thé adossés à des galeries d’art, des points de vente dédiés à la vente en vrac et à la dégustation, des salons de thé à chats, des salons de thé librairie, des salons de thé associatifs…

Formation / diplôme pour ouvrir un salon de thé

Les porteurs de projet vont être satisfait : aucun diplôme n’est nécessaire pour ouvrir un salon de thé. Toutefois, comme pour tout commerce, des qualités de gestionnaire et des aptitudes commerciales sont nécessaires pour réussir à pérenniser son activité. Pour tenir un magasin de thé, il faut donc avoir un bon sens relationnel et avoir le sens du service. Sur cette activité de bouche, il est également nécessaire d’avoir une appétence forte pour le produit : ne l’oubliez pas, vos clients sont souvent des passionnés. Il est donc judicieux de bien connaître l’histoire du thé, les variétés existantes. Mieux, vos clients apprécieront que vous ayez rencontré les producteurs sur les lieux des récoltes pour mieux leur raconter l’origine et l’histoire des thés que vous vendez.

Gérer un salon de thé reste une activité commerciale, il est donc nécessaire de s’inscrire auprès du centre de formalités des entreprises de la Chambre de commerce et d’industrie. Si le salon de thé propose aussi de la vente à emporter, il est également nécessaire de s’inscrire au Répertoire des métiers (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) et obligatoire d’effectuer un stage de préparation à l’installation.

Trois enseignes rentables pour se lancer sur le secteur du thé

Ces dernières années, plusieurs franchises de salon de thé ont vu le jour. Le Palais des Thés a été créé en 1987 sous l’impulsion de François-Xavier Delmas. Le réseau propose des thé sourcés en direct des plantations et ne distribue ses produits qu’au sein de ses points de vente. Regroupant une soixantaine de points de vente en France et à l’international, le réseau Palais des Thés poursuit son développement en recrutant des franchisés ayant un fort intérêt pour le secteur de l'épicerie fine désireux de s'impliquer au quotidien dans leur boutique.

La marque Kusmi Tea a vu le jour en 1867 en Russie, à Saint-Petersbourg. Il existait déjà 11 boutiques en 1901 et une cinquantaine 7 ans plus tard ! Après la révolution russe, l’enseigne a poursuivi son développement à Paris où la première Maison Kusmi Tea voit le jour. Reprise en 2003, la marque compte actuellement plus de 80 points de vente en France, dont une vingtaine en franchise et en affiliation.

Betjeman and Barton est une maison centenaire fondée en 1919. Le premier bar à thé sous enseigne a vu le jour en 2012 et l’enseigne se développe désormais en franchise en dupliquant son savoir-faire centré sur la qualité et l’innovation.

Volupté Anytime est un « restaurant de thé » conçu autour d’une atmosphère chaleureuse et cosy. C’est avant tout un lieu de détente où l’on peut à la fois déguster les meilleurs thés sous les conseils avisés de ses équipes, mais également grignoter, déjeuner et passer du temps en famille ou entre amis dans un cadre chaleureux.

Thé & Beauté by Ladurée est sans nul doute, le concept le plus original en matière de thé. L’enseigne réunit ainsi dans un même lieu des compostions de thés mais aussi toute une gamme de produits autour du thé : bougies, parfums pour la maison…

Combien coûte un salon de thé et quelle est la rentabilité d’un salon de thé ?

Ouvrir un salon de thé est une activité rentable puisque les marges sur les boissons restent faibles. Et n’oublions que l’eau représente une bonne partie de la tasse de thé ! Pour tirer son épingle du jeu sur ce marché, il convient de bien négocier les tarifs de ses produits et d’afficher un positionnement différenciant et d’expert. Ce qui peut faire la différence, c’est également la capacité à fidéliser sa clientèle.

Pour ouvrir un salon de thé en franchise, il faut un apport personnel de 75 à 100 000 euros.

Règlementation et obligations pour ouvrir un salon de thé

Comme pour tous commerces, on se doit de respecter les normes de sécurité incendie et d’accessibilité liées aux handicapés. Le commerçant doit également respecter les normes relatives à la température de conservation et de congélation des produits vendus. Si le salon de thé ne distribue pas d’alcool, le gérant n’est pas tenu de respecter la règlementation des restaurants et des bars, qui nécessite l'obtention d'une licence particulière. Le gérant doit en revanche obligatoirement afficher les prix pratiqués, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du salon de thé.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Consultez les enseignes qui se développent dans le secteur franchise Commerce alimentaire et Cafés, Epicerie fine, produits régionaux, thés.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote