Interview franchise Abithea

"Mon investissement de départ a été quasiment rentabilisé (80%) en 18 mois d'activité"

Alexandre Maton, Franchisé - le

Découvrez le parcours d'Alexandre Maton, 27 ans, franchisé des agences Abithéa Lille et Abithéa Valenciennes.

: Qu'avez-vous fait avant de rejoindre Abithéa ?

Alexandre Maton 1Alexandre Maton : J’ai eu un parcours assez diversifié ! Après l'obtention de mon baccalauréat, j’ai entrepris une prépa scientifique mais j’avais toujours rêvé de rentrer dans la Marine. A 19 ans, j’ai arrêté mes études et j’ai rejoint l’armée embarquée à Toulon, où je suis resté deux ans. J’ai ensuite quitté l’armée, je suis retourné dans le Nord pour me rapprocher de ma famille. J’ai repris un Bac+2 Assistant de Gestion en 1 an, en alternance, dans une société de financement européen, société dans laquelle j’ai été embauché par la suite. La société a fermé, j’ai donc retrouvé un emploi de commercial dans un cabinet de recrutement. Après 6 mois, j’ai été embauché en tant que Responsable d’Agence de recrutement sur le secteur tertiaire dans une autre agence, où je suis resté 8 mois. En parallèle, j’avais acheté des appartements pour des locations saisonnières. Mais je souhaitais trouver un emploi sans plafond de rémunération et où je n’avais aucune limite dans le développement commercial. Je voulais créer ma structure, mais je ne savais pas encore exactement dans quel secteur.

Depuis combien de temps êtes-vous directeur d'agence ?

Je préfère le terme responsable au terme de directeur. Ce dernier renvoie trop à une notion et à un principe de hiérarchie et d’autorité, ce qui n'est d'ailleurs pas le cas. Je suis manager et développeur, et mes relations avec les conseillers sont basées sur le bon sens et l’intelligence et surtout pas sur une autorité hiérarchique qui ne traduit pas la vérité d'indépendance dont profitent tous les collaborateurs.
J’ai signé mon contrat pour les agences de Lille et Valenciennes en novembre 2017, l’agence Lilloise a ouvert en avril 2018, et celle de Valenciennes a ouvert en novembre 2018. J’ai été un des premiers succursalistes du réseau Abithéa. 
 

Quelles sont les qualités à avoir pour ouvrir une agence ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience dans l’immobilier, il s’agit vraiment d’un métier relatif au domaine commercial. En ce qui concerne les connaissances, il est important de bien connaître la partie juridique car il ne faut pas oublier que c’est un métier très réglementé, mais Abithéa apporte tout cela à travers les différentes formations. En parallèle, il est important de savoir encadrer ses collaborateurs, comprendre que le management c’est avant tout de l’accompagnement, être à l’écoute, souriant et agréable. Il faut aussi se former régulièrement. Il faut aussi savoir développer et entretenir son réseau. 

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre le réseau de franchise Abithéa ?

J’ai entendu parler d’Abithéa via les réseaux sociaux. J’ai rencontré Christophe (Président du réseau Abithéa) en septembre 2017 à Lille pour échanger sur mon projet. J’ai pris un temps de réflexion, j’ai quitté mon emploi, nous avons monté le business plan et analysé cela avec les avocats. Il y a eu de nombreux échanges entre nous et Christophe a toujours été très réactif pour m’apporter des réponses. J’ai finalement signé en novembre. 

J’avais quelques biens immobiliers donc je connaissais un peu le secteur, mais du côté acquéreur. J’ai toujours pensé que c’était un secteur porteur où il y avait du business. Le secteur immobilier est un secteur qui fonctionnera toujours : on demandera toujours l’avis d’un professionnel pour acheter un bien, le conseiller immobilier sera toujours quelqu’un d’important dans le processus de transaction. L’idée m’attirait et je souhaitais créer ma société sans avoir un investissement trop important. Abithéa répondait à mes attentes sur ces points : un coût faible avec une rentabilité rapide. La rencontre avec l’équipe a bien matché, les échanges allaient dans le bon sens. Mais dès le premier échange, j’ai été convaincu et je me suis dit go ! 

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant chez Abithéa ?

Au début, j’ai eu l’impression d’être seul, mais je me débrouillais et j’étais autonome. Pour une personne qui ne sait pas s’organiser, cela aurait pu être très compliqué. Il manquait également quelques outils. Aujourd’hui, le réseau a évolué, tout est corrigé. On est bien accompagné et il y a tous les outils nécessaires.

Quel a été votre investissement de départ ? Au bout de combien de temps avez-vous rentabilisé votre investissement ?

L'investissement de départ, trésorerie comprise pour 6 mois d'activité, a été d'un peu plus de 60 000 €. L'investissement a été quasiment rentabilisé (80%) en 18 mois d'activité.

Le réseau répond-il à vos attentes ?

On peut toujours progresser mais le réseau répond aujourd’hui à mes attentes. Il fallait développer la partie communication, aller plus loin que des postes sur les réseaux sociaux, s’orienter vers le référencement Google par exemple, et c’est aujourd’hui ce qui compose la stratégie du réseau. Les outils, les partenariats, la gestion, l’accompagnement, tout est complet.

Pour donner un exemple concret, un négociateur d’un autre réseau nous a rejoint en début de semaine. Il avait déjà de l’expérience en immobilier. Il a tout de même eu un suivi, un accompagnement et une formation sur les différents outils. Il effectuait les premières visites en binôme. Il nous a fait le retour d’un réseau très professionnel, carré, avec un accompagnement et une montée en compétences solides. On s’adapte à chaque profil, on est ouvert et on travaille ensemble.

Pour vous, Abithéa, c'est quoi ?

Je dirais que c’est la proximité. J’apprécie beaucoup la relation que j’ai avec Christophe et l’ensemble des personnes du siège. On se sent proches de la direction et considérés dans les questionnements et les prises de décisions. On travaille tous ensemble, on construit ensemble, c’est un réseau familial, une expérience familiale.

Que diriez-vous à un futur partenaire qui hésite encore à se lancer ?

Je lui dirais tout ce que je viens de dire, je serais totalement transparent avec lui. J’ai du terrain et du vécu à travers le réseau, je pourrais le conseiller sur son lancement d’activité. Quelques fois il m’arrive d’aller dans d’autres agences pour aider les négociateurs sur les logiciels par exemple. Je suis convaincu du concept Abithéa, alors c’est avec plaisir que j’échange avec nos futurs partenaires.

Quel est votre meilleur souvenir Abithéa ?

Mon meilleur souvenir Abithéa, je pense que c’est quand Christophe m’a convié au siège pour intervenir en formation pendant une demi-journée pour faire un retour d’expérience aux nouveaux franchisés, nous avons vraiment créé un lien à ce moment-là. Je pense également à la bouillabaisse partagée aux Goudes (Marseille) avec les autres directeurs d’agence, et aussi les recrutements de mes équipes qui ont été de très belles surprises.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

5 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Abithea ?

Franchise Abithea
Abithea

Tous types de transactions immobilières

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Abithea il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise agence immobiliere et les franchises du secteur Immobilier.

Actualités