Interview franchise Carrefour Contact

« Je suis très confiant, car le magasin a du potentiel et le groupe Carrefour est là pour me soutenir »

Jules Singla, Franchisé à Martigues (13) - le

Jules Singla est franchisé Carrefour Contact à Martigues, dans les Bouches-du- Rhône, où il travaille avec son épouse. Lors de cette interview, il revient pour nous sur le parcours professionnel qui l'a conduit à se mettre à son compte, avec le soutien du groupe Carrefour...

: Quelles études avez-vous faites ?

Jules Singla 1Jules Singla : J'ai obtenu un BTS dans le Management Commercial, puis une Licence en Grande Distribution. A la suite de quoi, j'ai passé des entretiens avec de grandes enseignes et c'est Carrefour qui m'a embauché, en tant que Manager de Rayon. Puis je suis parti chez Decathlon, toujours comme Manager de Rayon. J'y ai trouvé une grande autonomie et j'ai beaucoup appris à travers ces deux expériences. Puis en 2014, un ami m'a demandé de devenir Directeur de son magasin Carrefour Contact situé près de Montpellier, et j'ai répondu positivement.

Comment êtes-vous passé de salarié à locataire-gérant ?

Je suis devenu Directeur de ce Carrefour Contact pendant trois ans, pendant cette période j’ai eu l’occasion de suivre le parcours d’adjoint évolutif. En 2017, j'ai créé ma propre société en tant que locataire-gérant, dans ce même magasin. Au cours de ces trois années, j'ai pu capitaliser pour investir et reprendre le magasin de Martigues, où je travaille avec mon épouse aujourd'hui. Il s'agissait d'un ancien magasin de centre-ville, au sein duquel j'ai fait des travaux avant de rouvrir, sous le dernier modèle "New Contact". Je dispose à ce titre d'un large rayon bio, d'un bar à salades, d'une cave à vins, d'une boucherie traditionnelle et nous avons aussi réaménagé le rayon fruits et légumes... sans oublier la mise en place de meubles vitrés et d'éclairages Led.

Comment êtes-vous organisé en termes de masse salariale ?

J'ai aujourd'hui 16 salariés, en comptant les temps partiels, et pour manager, je me base sur mon expérience passée. Je parviens aujourd'hui à laisser mes salariés développer leurs idées et je favorise le relationnel. J'ai également la casquette de formateur et je suis capable de remettre à niveau les salariés si besoin. Je souhaite souligner que nous sommes bien épaulés par Carrefour au niveau juridique et social, et c'est tant mieux car les lois changent constamment.

Comment avez-vous été touché par la crise sanitaire ?

La période compliquée de mars 2020 nous avons dû prendre des mesures dans l'urgence. Concrètement, nous avons installé des plexiglas, proposé du gel hydro-alcoolique et instauré une distanciation. Nous avons aussi modifié nos horaires au tout début, en ouvrant en fin de matinée, une fois que les rayons étaient bien organisés. Puis les choses se sont normalisées lorsque j'ai commencé à travailler à Martigues, en juin 2020. Pour le second confinement, nous avons décidé d'ouvrir plus tôt notre point de vente afin d'étaler les flux.

Comment envisagez-vous votre avenir proche ?

Nous sommes encore dans la première année d'exploitation et je souhaite encore structurer le magasin afin de pérenniser sa santé financière, en fidélisant les clients et en développant les services tel que le relais colis et le service uber entre autres. A moyen terme, j'aimerais pouvoir embaucher une personne qui puisse être un vrai relais sur le terrain afin de déléguer davantage et ainsi alléger mes horaires. Je suis très confiant, car le magasin a du potentiel et le groupe Carrefour est là pour me soutenir.

                        Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

11 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Carrefour Contact ?

Franchise Carrefour Contact
Carrefour Contact

Les courses du quotidien dans une ambiance chaleureuse.

Apport 7 500 €

Intéressé par le secteur franchise vrac ?
Pour ouvrir une franchise Carrefour Contact il faut un apport personnel de 7 500 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise epicerie et les franchises du secteur Mini, super et hypermarchés.

Actualités

Interviews