Interview franchise Maisons Vivalia

« Mes missions sont aussi variées que mes journées sont rythmées »

Mathilde Ponté, Franchisée en Bretagne - le

Mathilde Ponté a ouvert sa franchise Maisons Vivalia, dans la région rennaise et plus précisément à Bain de Bretagne, en septembre 2018. Presque un an après son démarrage, elle nous fait part de son retour d’expérience sur ses choix et ses résultats...

: Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Mathilde PontéMathilde Ponté : Diplômée d’architecture, j’ai souhaité exercer ce métier car je voulais accompagner les familles dans la réalisation de leur rêve. J’appréciais surtout l’idée de transformer les envies et besoins de mes clients en un projet de maison, en leur projet de maison. Après 8 années à exercer ce métier, j’ai décidé de changer de cap, d’entreprendre. Je me suis tournée vers le métier de constructeur de maisons car le constructeur est un professionnel « sécurisant » pour le client, notamment grâce aux nombreuses garanties et contraintes qui régissent la profession.

Pourquoi avoir choisi Maisons Vivalia ?

J’ai eu la chance, dans mes précédentes expériences, de rencontrer Audrey Renault et Franck Monaco, deux personnes dont j’estime les qualités professionnelles et leur connaissance du métier de la maison individuelle. En plus de cette expérience, j’étais en face d’une équipe qui maîtrise son sujet, le choix s’est donc fait rapidement, sans aucune hésitation. En clair, je n’aurais pas choisi de me lancer si ça n’avait pas été avec Maisons Vivalia.

Quel est votre rôle au sein de l’agence ?

Dans une activité en lancement, mes missions sont aussi variées que mes journées sont rythmées. Je me suis rapidement rendue compte que l’enjeu était de développer mon réseau, d’être visible, de rencontrer les acteurs locaux, une mission qui constitue un formidable tremplin pour le commerce et qui occupe une place importante dans mon agenda. Et puis il y a évidemment, mon coeur de métier : l’accompagnement de mes clients. Je prends aussi beaucoup de plaisir à mettre en place une collaboration durable avec mes sous-traitants, à la clé, maîtrise des chantiers et satisfaction client maximale.

L’accompagnement du franchiseur est-il important pour vous ?

Comme je le disais, le métier de constructeur est complexe, il nécessite rigueur et connaissance parfaite des réglementations. Je n’aurais pas pris le risque de me lancer seule.
Je peux compter sur l’accompagnement des animateurs de Maisons Vivalia, dont le rôle principal est d’aider les constructeurs à se développer et c’est vrai ! Ils ont été disponibles, à chaque fois que j’en ai exprimé le besoin.
Maisons Vivalia m’aide à prendre du recul, me forme et m’accompagne sur les points que je maîtrise moins. Grâce à cela, je reste sereine et maître de ma société.

Après ces quelques mois d’activité, avez-vous atteint vos objectifs ?

J’ai fait mes débuts dans une conjoncture de marché complexe, avec un métier qui ressemblait à mes précédentes expériences mais où j’avais encore beaucoup à apprendre. J’ai pu développer un secteur sur lequel je n’avais pas d’emprise et cela m’a pris du temps. Je commence enfin à voir les fruits de mon travail. Le soutien du franchiseur, l’arrivée de mon commercial et le temps ont eu les effets attendus : je considère aujourd’hui que le bateau a pris les voiles !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Maisons Vivalia ?

Franchise Maisons Vivalia
Maisons Vivalia

Entreprendre simplement en maison individuelle

Apport 50 000 €

Pour créer une franchise Maisons Vivalia il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de et les franchises du secteur Bâtiment.

Interviews

Actualités