Interview franchise Bureau Vallée

« Je me sens épanoui de travailler avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs que moi »

Paul-Louis Noyrez, Franchisé à Dammarie les Lys (77) - le

C'est après une carrière de trader de 25 années que Paul-Louis Noyrez a décidé de changer de vie en se mettant à son compte, en 2006. Il a opté pour la franchise afin de bénéficier d'une formation et s'est orienté vers le secteur porteur de la papeterie et de la fourniture de bureau. C'est vers Bureau Vallée qu'il s'est orienté, séduit par le modèle économique du concept.... Interview

: Comment s'est déroulée votre première partie de carrière professionnelle ?

Paul-Louis Noyrez 1Paul-Louis Noyrez : Je viens du trading, dans les matières premières agricoles, mais au bout de 25 ans, tout naturellement, au vu du stress et des voyages incessants, j’ai souhaité changer de vie, ayant usé jusqu’à la corde tous les aspects du métier de trader. J’ai donc enfin donné corps à mon envie de créer mon entreprise. Au vu de mon parcours, j’ai souhaité m’orienter vers le commerce et la franchise m’est apparue comme étant la solution idéale : cela permet de réapprendre un métier et de découvrir un nouveau marché et de nouveaux process.

Et pourquoi avoir opté pour Bureau Vallée, parmi tant d'autres enseignes ?

Je me suis orienté vers une activité et une enseigne qui pouvaient donner satisfaction à un investisseur comme moi. Il se trouve que Bureau Vallée avait la bonne taille, ni trop grande ni trop petite. Une fois le montant d’investissement déterminé, cela s’est concrétisé par une rencontre. J’ai été attiré par l’univers professionnel, qui est assez varié (fournitures, bureau, hi-tech…) et à l'utilisation efficace des méthodes de la grande distribution. Ma signature a également été le fruit de ma rencontre avec le fondateur de la marque, Bruno Peyroles, avec qui je partageais les mêmes valeurs.

Comment s'est déroulée la formation ?

Celle-ci s'étale sur une soixantaine de jours et j’y ai appris toutes les subtilités du métier : gestion des rayons, vente, produits, relation client, droit de la distribution, management... Au cours de ces deux mois, on a aussi accès à des cursus sur des modules spécifiques en lien avec la distribution : communication, comptabilité, RH… Au bout du compte, j'étais fin prêt et j'ai racheté le Bureaau Vallée d'Auxerre, que j’ai relancé avec succès puisqu'il figure aujourd’hui dans le top 30 des magasins du réseau. Puis en 2009, je crée le magasin de Dammarie les Lys et je décide de me séparer du magasin d’Auxerre en 2016, car j'ai dans le même temps choisi d'occuper le poste de Directeur Financier au siège.

Comment définiriez-vous votre métier aujourd'hui ?

On est avant tout commerçant en entrant chez Bureau Vallée et il faut bien se rendre compte de la présence physique que cela implique dans l'entreprise. Il faut donc être investi dans son magasin, être à l'écoute de ses collègues et avoir de réelles qualités humaines. J'ai ainsi pu évoluer dans le développement de mes magasins et au bout de cinq ans, la centrale de l'enseigne m'a confié la Direction Financière du groupe. En outre, nous avons monté une structure financière avec une trentaine de collègues franchisés, désireux d'aider les candidats à la recherche de fonds supplémentaires pour conclure leur tour de table et se lancer. Cela montre le formidable esprit de solidarité qui règne au sein du groupe.

Comment avez-vous traversé la crise du coronavirus ?

Nous avons été confronté subitement à cette crise, à laquelle nous sommes parvenus à nous adapter. En premier lieu parce qu'en tant que commerce essentiel, nous sommes restés ouverts. Et en second lieu parce que notre offre a parfaitement répondu aux besoins des télétravailleurs. Aujourd’hui, le réseau dans son ensemble progresse de l’ordre de 15%, alors que certains concurrents déposent le bilan. Pour ma part, le chiffre d'affaires de Dammarie les Lys va croître de 20% sur l'exercice en cours. Et depuis la rentrée des classes, on est même à +35% !

 

Comment expliquez-vous ce succès ?

Le premier facteur tient au fait que nous nous développons en franchise. En effet, un franchisé s’implique bien plus dans son entreprise, par rapport à un directeur de magasin intégré. Sur près de 300 unités françaises, seules 25 sont exploitées comme des magasins en propre, servant à expérimenter les nouveautés avant de les diffuser dans le réseau. A noter que la quasi-totalité des franchisés exploitent plusieurs magasins Bureau Vallée, car ils ont une pleine confiance dans le modèle économique de la marque.
En outre, nous fonctionnons à l'aide d'une centrale de référencement et non pas d'achat, ce qui signifie que les franchisés sont en relation directe avec les fournisseurs et passent commande directement auprès d'eux. Nous passer d'un entrepôt central génère une économie de structure et de logistique, qui se répercute sur les prix pratiqués en magasin, car cela fait disparaître un intermédiaire.
De plus, notre axe commercial affirmé est celui du discount : nous proposons réellement le meilleur rapport qualité-prix sur les grandes marques, tout simplement.
Ensuite, je citerais également notre mode de fonctionnement, qui combine celui d'un supermarché avec celui d'un commerce de proximité, avec une équipe de vendeurs prêts à rendre service, tant auprès des particuliers que des professionnels.
Je souhaite pour finir mentionner notre maîtrise des outils digitaux, que ce soit dans la communication (Adwords…), sur le site Internet (drive, livraison, click & collect…) ou dans notre gestion interne.

Un dernier mot peut-être ?

J'ai le sentiment que notre réseau est composé de franchisés heureux, qui oeuvrent dans un environnement sain où la croissance se poursuit, y compris durant la crise. A titre personnel, je me sens épanoui de travailler avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs que moi, qu'il s'agisse des dirigeants, de mes collègues franchisés ou de l'ensemble des salariés.

                                     Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Bureau Vallée ?

Franchise Bureau Vallée
Bureau Vallée

Spécialisé dans la papeterie, matériel informatique, fournitures et mobiliers de bureau.

Apport 70 000 €

Pour devenir franchisé Bureau Vallée il faut un apport personnel de 70 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise informatique
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise informatique

Actualités

Interviews