Interview franchise Bureau Vallée

« Je peux contacter mon franchiseur à la moindre difficulté »

Christophe Maire, le | Franchise commerce

Passée la quarantaine, Christophe Maire a souhaité changer d’orientation professionnelle, après des années passées dans le milieu du pétrole comme salarié puis comme chef d’entreprise. Il a découvert le concept de Bureau Vallée grâce à l’Observatoire et ses relations avec le franchiseur ont été très positives dès le départ. Quelques mois plus tard, en 2014, son magasin de L’Isle Adam ouvrait ses portes. Interview

: Comment a débuté votre carrière professionnelle ?

Christophe Maire :

Après des études d’ingénierie, j’ai travaillé pendant 10 ans comme salarié avant de fonder mon entreprise en l’an 2000 dans le domaine du pétrole, la faisant passer de 5 salariés au départ à 120 en 2013. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de revendre pour me consacrer à de nouveaux projets.

Aviez-vous une idée précise du tournant que vous souhaitiez donner à votre vie ?

Je me suis donné deux mois de réflexion pour et c’est durant cette période qu’en surfant sur l’Observatoire, je suis entré en contact avec plusieurs franchises, dont Bureau Vallée. J’ai alors été convié à une réunion d’information et je me suis rendu compte que je partageais de nombreuses valeurs avec l’enseigne, ce qui m’a poussé à entreprendre à leurs côtés, d’autant que la concurrence ne me semblait pas au niveau. Pour être sûr de mon choix, j’ai visité plusieurs magasins de la marque, constatant que ce que Bureau Vallée m’avait présenté lors de nos rencontres était en tous points respecté dans les points de vente.

Comment votre création d’entreprise s’est-elle concrétisée ?

J’ai signé un contrat de franchise en novembre 2013 puis me suis mis en quête d’un emplacement à L’Isle Adam, une agglomération que Bureau Vallée ne couvrait pas, où il existait peu de commerces similaires et qui plus est proche de mon domicile. J’ai trouvé un local de 660 m² dans la périphérie de la ville, et les travaux n’ont pas tardé à débuter.

Vous aviez déjà une expérience de chef d’entreprise, mais vous avez tout de même suivi une formation de la part de Bureau Vallée. Qu’en était la teneur ?

Ma formation était principalement basée sur les produits et j’ai également été en immersion pendant quelques semaines dans un magasin, afin de me confronter aux réalités du métier. Cela a été complété par un stage au magasin du siège de Bureau Vallée, où nous avons passé en revue des cas pratiques, afin d‘être fin prêt au Jour J.

Comment s’est déroulée l’ouverture de votre point de vente ?

J’ai été secondé par le franchiseur à ce moment crucial, avec la venue d’un animateur régional et également la visite de deux franchisés, qui ont su me prodiguer de précieux conseils. Aujourd’hui encore, Bureau Vallée est très disponible et je peux les contacter à la moindre difficulté.

Quel bilan faîtes-vous de votre expérience, au bout d’un an ?

J’ai démarré l’aventure avec trois salariés et j’ai pu embaucher une quatrième personne début 2015. En termes de chiffres, nous sommes parvenus à atteindre notre prévisionnel et nos performances s’améliorent tous les mois. Au final, mon entrée chez Bureau Vallée est très positive : je suis beaucoup plus sédentaire que par le passé et j’exerce mon nouveau métier avec passion.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Bureau Vallée ?

Franchise Bureau Vallée
Bureau Vallée

Spécialisé dans la papeterie, matériel informatique, fournitures et mobiliers de bureau.

Apport 70 000 €

Pour devenir franchisé Bureau Vallée il faut un apport personnel de 70 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise informatique et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités