Interview franchise De Neuville

Rencontre avec Xavier Gante, franchisé De Neuville (La Rochelle)

Xavier Gante, le | Franchise commerce

Franchisé De Neuville implanté à la Rochelle depuis 5 ans, Xavier Gante exploite cette très belle boutique de centre-ville en compagnie de son épouse Fanny. Après 10 ans d’activité professionnelle en région parisienne, ils avaient souhaité changer de vie. En rejoignant la franchise De Neuville, ils ont ainsi pu faire concilier changement professionnel et leur aspiration à s’installer en province. Entretien.

: Qu’est-ce qui vous a conduit à la franchise ? Comment passe-t-on du milieu de la finance à l’univers du chocolat ?

Xavier GanteXavier Gante : Suite à un évènement personnel, je me suis mis à réfléchir à mon avenir professionnel. J’avais envie de donner une nouvelle direction à ma carrière et décidé de changer de vie avec mon épouse. Après plus de dix ans à travailler dans le domaine de la finance en région parisienne, mon épouse et moi-même souhaitions changer de vie et privilégier un nouveau départ dans un commerce en province. En 2009, nous avons quitté tous les deux notre emploi et avons pensé toute de suite à la création d’entreprise en franchise. Notre souhait était de de profiter du changement de vie professionnel, pour changer de région et pour partir en province. Tout ceci en agrandissant notre famille, avec la naissance de notre fils.

Comment avez-vous connu la marque De Neuville ? Pourquoi avoir choisi cette enseigne et décidé de vous implanter à La Rochelle ?

En mars 2009, nous avons visité le salon Franchise Expo à la Porte de Versailles. A l’origine, j’étais surtout attiré par le secteur des services à la personne. Je ne pensais pas forcément au secteur du chocolat. Le concept De Neuville m’a plu de suite. J’étais attiré par la vente de produits comme le chocolat, un produit sympa comme peut l’être également le vin ou le café. Le choix du chocolat français via une franchise comme « De Neuville » a été pour nous une évidence, par ses valeurs de qualité et son esprit familial.

Suite à la rencontre sur le salon, nous sommes paris à la recherche de villes de province dans lesquelles De Neuville n’était pas encore implanté. Avec mon épouse, nous avons ainsi consacré 15 jours à cette recherche, à raison de la visite de 4 villes par jour.

La Rochelle est en quelque sorte un hasard. Il y avait une opportunité de reprise d’un magasin De Neuville dans cette ville. Implantée depuis 20 ans dans le centre-ville de La Rochelle, cette boutique disposait d’un fort bel emplacement. Pour nous cela était rassurant de procéder à une reprise. La boutique était bien connue et nous avons pu démarrer notre activité avec deux salariés qui connaissaient parfaitement cette affaire.

Quel investissement ce projet a-t-il demandé ? Comment l’avez-vous financé ? Quel bilan tirez-vous de vos premières années d’activité ?

L’investissement total a avoisiné les 290 000 euros. Nous avons apporté une bonne partie de cet investissement en fonds propres. Au total, nous avons emprunté 140 000 euros à notre banque.

Même si nous gagnons moins qu’avant, nous avons énormément gagné en qualité de vie et en indépendance. Difficile de chiffrer un tel gain ? Mais le plus important, c’est que nous sommes heureux dans notre affaire. J’ai un peu honte de le dire mais je n’ai pas le sentiment d’aller travailler quand je vais ouvrir ma boutique. C’est vraiment une passion pour nous.

Au moment de la reprise du point de vente, le chiffre d’affaires était de 220 000 €. En 2013, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 320 000 euros ! Et le plus important c’est que nous sommes persuadés que l’activité peut encore progresser dans les prochaines années.

Comment se déroule votre quotidien ? Avez-vous d’autres projets chez De Neuville ?

Nous avons envie d’ouvrir un deuxième point de vente. La difficulté est de trouver un local dans une ville qui n’est pas trop éloignée de La Rochelle. Sur La Rochelle même, je pense qu’il y aurait également de la place pour un concept de périphérie, comme De Neuville avec son « Marché au Chocolat » qui est testé actuellement en périphérie d’Angers.

Dans notre métier, l’activité est très saisonnière. En décembre et pendant les périodes de fêtes de fin d’année, nous sommes jusqu’à 6 personnes dans la boutique. Cela fait partie des périodes cruciales dans notre business. Les périodes de Noel et de Pâques représentant plus de 70% de notre CA annuel.

En dehors de ces périodes, la gestion est tout autre. En été par exemple, la boutique peut être pilotée par une seule personne. Après nous nous répartissons les rôles avec mon épouse. C’est notamment moi qui assume la fonction commerciale, en allant par exemple démarcher les comités d’entreprise.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé De Neuville ?

Franchise De Neuville
De Neuville

Rejoignez le n°1 du chocolat français

Apport 50 000 €

Intéressé par le secteur franchise chocolat ?
Pour ouvrir une franchise De Neuville il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise chocolat et les franchises du secteur Commerce alimentaire.

Interviews

Actualités