Franchise bonbon

Vous avez l'âme d'un commerçant ? Vous souhaitez ouvrir un magasin de bonbons ? Vous hésitez entre indépendant ou une franchise de bonbon ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'univers bonbons et confiseries.

On considère à tort que les magasins de bonbons ne s’adressent qu’à une clientèle composée d’enfants… En réalité, nous sommes tous égaux devant la tentation et nous sommes tous logés à la même enseigne lorsqu’il s’agit de succomber à ces petits plaisirs régressifs, qui nous rappellent nos jeunes années.

franchise bonbon

Analyse du marché bonbon et confiserie en France

Pas de crise en vue pour ce secteur, puisqu’on engloutit plus de 7 kilos de confiserie par seconde dans l’Hexagone, ce qui représente près de 150 000 tonnes de bonbons au total. Et on recense plus de 600 variétés différentes, en partant des plus anciens (Mistral Gagnants et Coco Bohêmes…) aux dernières trouvailles d’Haribo pour faire le buzz, le Haribo DJ au design calqué sur les pilules d’Ecstasy…

Mais au-delà de cette marque célébrissime, on dénombre 90 PME françaises spécialisées dans la production de bonbons et elles emploient 7 000 salariés, pour un chiffre d’affaires de 1.5 milliard d’euros en 2019. 20% de notre production s’exporte, notamment vers l’Asie et l’Amérique du Sud.

Comment ouvrir un magasin de bonbon ?

Vous adorez les bonbons et souhaitez gagner votre vie avec cette passion ? Pourquoi ne pas ouvrir un magasin spécialisé ? Même s’il s’agit d’un plaisir, il faut tout de même passer par toutes les étapes obligatoires avant de donner corps à votre projet de de solliciter un emprunt auprès d’un banquier pour acquérir la boutique de vos rêves.

Tout d’abord, armez-vous d’un solide business plan et d’une étude de marché sur votre environnement local : inutile de s’embarquer dans une aventure sans un minimum de préparation. Si votre quartier compte déjà des boulangeries, des marchés, des grandes surfaces ou des épiceries, assurez-vous que votre futur point de vente répondra à une réelle demande de la part des habitants.

Autres points à analyser, le marché lui-même. Est-il orienté à la hausse ? Quelle est la législation et son évolution ? Mieux vaut-il s’affilier à un réseau ou ouvrir un magasin de bonbon en indépendant ? Qui fréquente les magasins de bonbons ? S’agit-il d’achats réguliers en libre service ou au contraire ciblés ?

La vente de bonbons, comme celle des chocolats, est soumis à la saisonnalité et on observe une hausse en période de fêtes et de vacances, moment où les enfants peuvent se rendre plus facilement faire leurs petits achats coups de cœur…

En tout cas, sachez que la France occupe le dixième rang des consommateurs de friandises, ce qui laisse de belles perspectives pour votre magasin, les trois premiers rangs étant occupés par la Suède, le Danemark et l’Allemagne selon le Syndicat National de la Confiserie.

Commerce alimentaire : ces enseignes rentables recrutent

Franchise Betjeman and Barton
Franchise Cavavin
Franchise Le Pain du Jour

Spécialiste de la confiserie en vrac

Glup's

Spécialiste de la confiserie en vrac

Apport 75 000 €

Biscuits - Confiseries - Chocolats

Péchés Gourmands

Biscuits - Confiseries - Chocolats

Apport 60 000 €

Confiserie et épicerie américaine

Lolly's Sweet Experience

Confiserie et épicerie américaine

Apport 0 €

Boutique de bonbons et confiseries gélifiées

Happy pills

Boutique de bonbons et confiseries gélifiées

Apport 0 €

Confiserie et bonbon gélifié

Haribo

Confiserie et bonbon gélifié

Apport 0 €

Biscuits, confiseries et chocolats fabriqués en France depuis 1989

La Cure Gourmande

Biscuits, confiseries et chocolats fabriqués en France depuis 1989

Apport 25 000 €

Enseigne spécialisée dans la confiserie de toute sorte

Mr Simms

Enseigne spécialisée dans la confiserie de toute sorte

Apport 0 €

Candy Pick & Mix, plus de 500 bonbons

SUCX

Candy Pick & Mix, plus de 500 bonbons

Apport 75 000 €

Quel est le profil nécessaire pour ouvrir une confiserie ?

Une fois toutes ces étapes franchies, vient le moment de décider si vous préférez ouvrir en indépendant, en succursale ou en franchise. Chacun des trois systèmes recèle ses avantages et ses inconvénients et tout dépend de vos aspirations et de vos traits de caractère.

Franchise de bonbons : quelques contraintes, beaucoup d'avantages

Sachez qu’en ouvrant en franchise, votre marge de manœuvre sera nécessairement plus réduite, car vous devrez vous conformez au choix des bonbons du franchiseur, à ses collections en fonction des saisons, à ses opérations promotionnelles, etc…

Mais vous aurez également accès du même coup à un fournisseur dédié aux tarifs très compétitifs, à la notoriété de la marque et aussi à un accompagnement de la part du franchiseur, tant au niveau du financement que dans l’accompagnement logistique.

Si vous êtes totalement autonome, vous pouvez opter pour une boutique de bonbon à votre nom, c’est d’ailleurs ainsi qu’on démarré la plupart des réseaux de franchise quand on y réfléchit, à l’instar de Délices Lamarque (qui porte encore le nom de son fondateur) ou de la Cure Gourmande, avant d’essaimer en franchise.

Troisième voie, celle de la sécurité totale : devenir directeur d’un magasin succursaliste… la plupart des chaînes de confiseries se déploient à la fois en propre et en franchise, à vous de vous renseigner.

Rentabilité magasin de bonbon : ouvrir une confiserie, est-ce rentable ?

La question de la rentabilité, même si elle se pose dès le départ et dès l’établissement du business plan, ne sera réellement résolue qu’au bout de deux ans d’activité. Les réseaux ayant pignon sur rue annoncent des chiffres d’affaires de l’ordre de 200 000 €. Mais il faut avoir l’esprit gestionnaire pour atteindre ce cap.

Rentabilité magasin de bonbon : ne pas négliger investissement et coûts

Car entrer dans une franchise de bonbon requiert des investissements initiaux qui peuvent être assez lourds. Entre le droit d’entrée (de 5 000 à 15 000 €) et l’apport personnel (de 10 000 à 50 000 €), un business plan gravé dans le marbre s’avère indispensable pour obtenir son prêt chez le banquier.

En termes de marques disponibles, vous n’aurez que l’embarras du choix et ce sera avant tout une affaire de contact humain avec votre franchiseur, une rencontre qui peut débuter sur le web et se poursuivre en rendez-vous face à face avant de s’achever par une signature en bonne et due forme.

Parmi les réseaux de franchise de confiserie cherchant à ouvrir en France (liste non exhaustive), citons Glup’s, Sucx ou le Roy René.

Mais au-delà, et afin de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, vous pouvez aussi vous tourner vers des enseignes vendant des bonbons en plus de leur activité principale, comme les chocolateries De Neuville, Réauté, Pascal Caffet, Léonidas ou Jeff de Bruges, ainsi que les glaciers de renom comme Ben & Jerry’s, Häagen-Dasz ou le petit nouveau La Fabrique Givrée, sans oublier les spécialistes de yaourts aromatisés que sont Yogurt Factory, llaollao ou Boon.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

13 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)

D'autres concepts que le Bonbon en franchise ?

Vous recherchez un autre concept de franchise rentable à ouvrir dans le secteur Chocolat, confiserie, glace pour créer votre entreprise ? Découvrez les franchiseurs de nos autres catégories et envoyez votre candidature pour devenir franchisé.