Interview franchise Le Rezo

Interview de Lionel Hubert, de la marque Le Rezo

Lionel Hubert - le

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le Rezo ?

Lionel Hubert : Ma première expérience dans le commerce s'est faite "sur le terrain" puisque je n'ai aucune formation, ni diplôme de commerce.
J'ai postulé pour un poste de vendeur à domicile auprès de la société Label Saint-Gobain Vitrages à Rennes.
Après un entretien de 2 heures avec 3 commerciaux, ils m'ont finalement donné le job avec pour objectif 80000 Francs de C.A mensuel à réaliser mais sous réserve d'une période d'essai car je n'avais pas de passif dans cette activité.
Le commerce m'ayant toujours attiré, j'ai réalisé 210000 francs de C.A dès le 1er mois. J'y suis resté 3 ans.

Ensuite, je me suis lassé du démarchage à domicile et j'ai surtout eu envie de monter ma propre structure en commençant par une micro-entreprise.
Et c'est en voyage en Thailande, en voyant tout cet artisanat à des prix si dérisoires, que je me suis mis avec ma femme à importer dans le but de faire les marchés de Noël, les marchés estivaux sur la Côte, et les foires et salons le reste de l'année; partout en France.
Je me suis rendu en Asie et j'ai vendu ce type de produits pendant 3 ans.

Ensuite j'ai eu la chance de rencontrer sur une foire, un voisin commerçant qui vendait de la charcuterie seiche Espagnole et dont le père était le fabricant. Le commerce de ce type de produit alimentaire présente beaucoup d'avantages : livraison des marchandises partout en France deux jours après commande (un peu plus simple que mes containers en Thaïlande...). J'ai donc vendu de la salaison espagnole, à mon compte en entreprise individuelle, pendant 4 ans.

Mais la conjoncture actuelle n'étant pas au plus haut, même le commerce d'alimentaire devient difficile, et c'est là qu'est intervenu Monsieur Guilleux et le Rezo.

Quel était votre projet professionnel ?

Après avoir exercé pendant quelques années dans le commerce de détail , et vu la conjoncture actuelle, il me semblait évident que mon activité n'allait pas vers ses meilleures années et depuis déjà un certain temps, j'avais envie de faire du commerce avec les professionnels, si possible dans le secteur du service.

En cherchant à devenir créateur d'entreprise, pour quelles raisons avez vous choisi la franchise ?

Le concept de la franchie permet de profiter du savoir faire et de la compétence de professionnels déjà installés et permet de ne pas perdre de temps à chercher comment démarrer dans son projet.
Le fait d'être à mon compte mais de ne pas être isolé mais bien au contraire trèsépaulé, me rassure et je pense que cela donnera un formidable élan à ma nouvelle vie professionnelle.

Pourquoi avez vous préféré rejoindre cette enseigne ?

J' avais rencontré Monsieur Guilleux il y a quelque temps, pour un conseil sur un rachat de licence de marque concernant un concept de salle de sport.
Après avoir étudié pour moi ce projet, il m'avait déconseillé de m'engager et il s'est avéré qu'il avait eu bien raison car l'entreprise en question est bien loin d'avoir réalisé, aujourd'hui, les prévisions annoncées à l"époque.
Le concept du Rezo de Monsieur Guilleux par contre, correspond tout à fait à " l'esprit" commercial vers lequel je désire me diriger.
L'idée s'est de proposer à des entreprises d'adhérer à un même réseau dans le but de communiquer, de promouvoir leurs produits et leurs services entre elles, et vers leurs clients, dans un même département.
Le concept permet également d'être référencé et d"élargir sa communication grâce a de nouvelles technologies liées à internet.
Servie > Réferencement > Communication > Conseil > accroissement du chiffre d'affaire .... j'aime vraiment l'idée !
Aujourd'hui j'ai choisi de prendre la licence de trois département le 22, le 50, et le 53 et cette possibilité d'implantation à proximité de mon lieu d'habitation, m'a aussi pousser a rejoindre cette enseigne.
Les trois départements que j'ai eu la possibilités de choisir sont, par expérience dans mes activités précédentes, des secteurs que je connais bien et ou je compte pouvoir me développer.

Quels sont vos objectifs au lancement de votre activités ?

Je vois un avenir professionnel plutôt prometteur car non seulement je crois à 200 % au"concept" et à "l'esprit" Rezo mais surtout je crois en l'expérience et au savoir faire de Monsieur Guilleux, le concepteur, ainsi qu'aux partenaires dont il s'entoure.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise Le Centre National du Coaching
Le Centre National du Coaching

Le CNDC facilite l’accès au coaching au plus grand nombre de chefs d’entreprise

Apport 30 000 €

Franchise Plus que PRO
Plus que PRO

Plus que PRO, le 1er (et le seul) réseau expert en avis clients

Apport 5 000 €

Franchise Le Rezo

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour créer une franchise Le Rezo il faut un apport personnel de 12 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise services entreprises
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise services entreprises

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise COACHDAFFAIRES
COACHDAFFAIRES

Apport 25 000 €

Franchise ActionCOACH
ActionCOACH

Apport 60 000 €

Franchise Litha Espresso
Litha Espresso

Apport 5 000 €

Franchise INWIN
INWIN

Apport 5 000 €

Franchise Wikane
Wikane

Apport 10 000 €

Evoludis
Evoludis

Apport 4 000 €

Franchise Veha Conseil
Veha Conseil

Apport 7 000 €

Franchise Plus que PRO
Plus que PRO

Apport 5 000 €

Franchise EDAF
EDAF

Apport 0 €

Franchise GCL Experts-Gestion
GCL Experts-Gestion

Apport 15 000 €

Franchise IWG
IWG

Apport 350 000 €

Franchise Framboise Consulting
Framboise Consulting

Apport 9 000 €

Franchise EssOR des ENTREPRISES
EssOR des ENTREPRISES

Apport 500 €

Franchise TAB France
TAB France

Apport 20 000 €