Interview franchise Le Torchon à Carreaux

Un entretien avec Jean-Pierre Martin

Jean-Pierre Martin - le

: Pouvez-vous nous présenter le réseau Le Torchon à Carreaux ?

Jean-Pierre Martin : Le premier Torchon à Carreaux a ouvert en 1980 à Paris. A ce jour, notre réseau compte une trentaine d’implantations. Nous nous positionnons sur le marché des arts de la table, de la décoration d’intérieur et du cadeau. Nous proposons un vaste assortiment de produits. Il est important d’offrir à notre clientèle une gamme de « produits nobles » tels que le verre soufflé italien, la porcelaine de Limoges ou bien encore le cristal de Bohème. Nous favorisons les produits de fabrication européenne.

Ma première expérience de la franchise a été dans le secteur du sport de glisse en tant que franchiseur. J’ai ensuite repris la gérance du Torchon à Carreaux en 2003. Nous avons mis en place depuis un an, un nouveau concept architectural. Nos magasins seront transformés au fur et à mesure. Notre site internet est également relooké, nous avons modifié la charte graphique.

Quel est le profil du franchisé idéal ?

Au sein de notre réseau, nous avons actuellement une majorité de femmes franchisées et moins d’une dizaine d’hommes. Nous n’avons pas de profil type. Nous recherchons avant tout des personnes qui ont le sens de la réception et qui sont sensibles à la décoration d’intérieure. Le relationnel et sens du commerce sont bien évidemment incontournables. Il est de surcroît nécessaire d’avoir un certain sens de la gestion et une rigueur administrative.

Comment sont-ils formés puis suivis par votre enseigne ?

Notre cursus de recrutement est un parcours classique. Nous tenons avant tout à nous assurer lors de plusieurs entretiens que le candidat a les qualités requises. Nous les accompagnons ensuite pour trouver un plan de financement ainsi que dans leur recherche immobilière. Une formation de deux semaines est organisée dans notre centre pilote. C’est une vraie formation terrain, où le futur franchisé se retrouve en situation réelle. Le responsable de magasin les forme et les accompagne, tout au long de ces quinze jours. Nous avons un logiciel spécifique de gestion, une formation informatique est également prévue. Une acheteuse aide ensuite le futur franchisé pour l’installation de son magasin. Nous prenons en charge toute la campagne de publicité et de promotion d’ouverture (publicité presse locale, régionale, tracts, radio…). Une fois en activité, une hotline téléphonique est à la disposition du franchisé. Un meeting de deux jours est organisé chaque année pour tous nos franchisés. Ils reçoivent également une lettre d’information hebdomadaire qui les informe sur les changements de prix, les nouveaux produits ainsi que les ouvertures.

Quels sont les points forts de votre réseau ?

La vraie force du réseau est notre processus d’achat et de gestion. Nous sommes très prudents lorsque nous ajoutons de nouvelles références. Nous testons les produits pour être sûrs de la demande avant de les mettre en vente. Dix mille références produits constituent notre catalogue. Nous établissons un hit parade trimestriel des ventes. Il est réalisé sur la base des ventes de nos dix meilleurs magasins. La durée de vie de nos produits est stable, cinq ans en moyenne. Ce qui permet au client de se constituer progressivement un service de vaisselle. Nous fidélisons ainsi la clientèle.

Quels sont vos objectifs en termes de développement ?

Notre zone de chalandise est d’environ 70 000 habitants, ce qui nous offre un large potentiel. A la fin de l’année, nous aurons réalisé une dizaine d’ouvertures. Les objectifs pour l’année à venir sont identiques. Nous sommes implantés à 60% en centre commercial et le reste de notre réseau est présent en centre-ville. Mon objectif à terme est d’atteindre une centaine de points de vente. Nous souhaitons nous développer sur la région méditerranée car nous sommes peu présents sur cette zone.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise Culinarion
Culinarion

Accessoire et ustensile cuisine haut de gamme

Apport 80 000 €

Franchise Ambiance et Styles
Ambiance et Styles

Equipement de la maison et art de la table

Apport 100 000 €

Pour créer une franchise Le Torchon à Carreaux il faut un apport personnel de 40 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise cuisine
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise cuisine

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Ambiance et Styles
Ambiance et Styles

Apport 100 000 €

Franchise Culinarion
Culinarion

Apport 80 000 €