Interview Saga Cosmetics

"Saga a un potentiel de développement énorme"

Didier Peyrebrune - le

A l’âge presque supposé de la retraite, l’ex multi franchisé Didier Peyrebrune  ne s’est pas imaginé une seule seconde passer ses journées  sans travailler. L’entrepreneur chevronné a préféré relever un nouveau challenge : celui de s’installer en franchise, avec son amie, sur un secteur novateur. Ils ont ouvert leur boutique Saga Cosmetics en décembre dernier.

: Qu’avez-vous fait avant de rejoindre le réseau Saga Cosmetics ?

Didier Peyrebrune 2Didier Peyrebrune : J’ai dirigé une société familiale d’import-export durant 10 ans. En 1990, lassé des tensions qui peuvent intervenir lorsque l’on travaille en famille et désirant être plus indépendant, je suis tombé par hasard sur une annonce qui m’a amené à devenir franchisé du réseau Mc Donald’s à Lorient. Pendant dix ans, j’ai dirigé quatre restaurants de restauration rapide sous enseigne et employé jusqu’à 150 personnes. En 2000, rencontrant quelques soucis familiaux et désirant rejoindre le Sud-Ouest de la France, j’ai rejoint le groupe Le Duff et ouvert cinq franchises sous enseigne Pizza Del Arte et La Brioche Dorée dans la région de Bordeaux. Ma compagne, Béatrice Fiévet, était quant à elle secrétaire dans un cabinet d'expertise automobile et avait déjà eu une expérience en tant que commerçante.

Vous êtes désormais installés à Cannes où vous venez d’ouvrir une franchise Saga Cosmetics. Quelles ont été vos motivations pour quitter le secteur de la restauration ?

Après 20 ans passés dans la restauration, il fallait que je découvre autre chose ! De plus, il y a une dizaine d’années, nous nous étions déjà intéressés à l’enseigne Saga Cosmetics mais à l’époque, Fabrice Soulard, le créateur du réseau, ne souhaitait pas se développer via la franchise. Quand j’ai décidé de m’installer avec ma compagne dans le Sud-Est, j’ai recontacté le réseau qui avait entre-temps changé de stratégie. Cannes faisait cette fois partie des zones que l’enseigne souhaitait mailler.

Qu’est-ce qui vous a séduit chez Saga Cosmetics ?

L’originalité du concept nous a séduit. Vendre aussi bien des grandes marques à prix réduits qu’une marque propre performante constitue une offre très différenciante sur le segment des cosmétiques. Par ailleurs, c’est une niche de marché particulièrement bien adaptée à cette période de crise. Ensuite, après 20 ans de contraintes inhérentes au secteur de la restauration, j’apprécie de ne plus avoir de denrées périssables à gérer, ni de préparations à effectuer.

En tant qu’ex multi franchisé, avez-vous eu besoin de formation ?

Nous avons suivi une formation théorique et pratique d’une semaine assurée par des personnes de terrain. Ensuite, une immersion dans le point de vente de la Rochelle nous a permis d’appréhender les parties livraison, vente, commande…En tant que jeune franchiseur, le réseau a à cœur de nous mettre en confiance avec un accompagnement adéquat.

Outre la formation, quelle assistance vous a apporté le réseau ?

L’enseigne nous a totalement accompagnés dans la recherche de notre local. Une personne interne au réseau spécialiste de l’immobilier commercial a investigué dans toute la ville de Cannes pour trouver le meilleur emplacement. Une tâche ardue dans une commune où les artères principales sont naturellement inabordables. Il a finalement trouvé l’emplacement idéal et nous avons négocié ensemble le droit au bail.
Le réseau nous a également assistés une semaine avant l’ouverture dans la mise en place du point de vente. Quatre personnes sont venues nous prêter main forte pour disposer les centaines de références que nous avons en boutique.

Votre franchise a ouvert le 7 décembre dernier, comment voyez-vous votre avenir au sein du réseau Saga Cosmetics ?

L’ouverture de notre boutique s’est très bien passée. Nous avons débuté en pleine période des fêtes ce qui nous a permis de toucher une clientèle très vaste allant des habitants de la ville aux touristes italiens, très nombreux à ce moment-là de l’année. Nous sommes pour l’instant satisfaits du chiffre d’affaires qui en phase avec notre prévisionnel. Nous allons maintenant nous laisser une année pour voir comment va évoluer le point de vente. Si tout se passe comme nous le désirons, nous pourrons alors penser à ouvrir une seconde unité pour mailler notre zone de chalandise.
Après des expériences au sein de réseau ayant une grande notoriété, j’ai cette fois opté pour un réseau plus jeune que beaucoup de gens ne connaissent pas encore. Saga a un potentiel de développement énorme, c’est un challenge très intéressant à mon âge. Avec le franchiseur, nous sommes dans un dialogue très constructif.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

13 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez rejoindre le réseau Saga Cosmetics ?

Saga Cosmetics
Saga Cosmetics

Le meilleur de la beauté à petits prix !

Apport 50 000 €

Pour Saga Cosmetics il faut un apport personnel de 50 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur franchise en parfumerie et cosmétique
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise franchise en parfumerie et cosmétique

Actualités

Interviews