Interview franchise Cash Express

Interview de Yannick Navarro, multi franchisé Cash Express

Yannick Navarro - le

Yannick Navarro a été salarié de l'enseigne Cash Express avant d'en devenir franchisé. Il est aujourd'hui à la tête de plusieurs magasins. Témoignage.

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le réseau Cas Express et comment avez-vous été amené à travailler avec cette enseigne ?

Yannick Navarro : J’ai suivi un parcours universitaire en obtenant un diplôme dans le secteur des ressources humaines. Hélas, il y avait peu de débouchés dans cette voie. J’ai donc fait l’armée, je suis ensuite entré en tant qu’emploi jeune dans la police sur un poste lié à l’informatique. Ne voyant plus d’évolution à ce poste, j’ai postulé en répondant à des annonces. J’ai finalement reçu une double proposition émanant du réseau Cash Express. Il s’agissait d’être acheteur ou responsable du magasin de Plan-de-Campagne. J’ai postulé pour le poste de responsable mais j’ai été retenu pour celui d’acheteur. C’était il y a quinze ans. Finalement au bout de 8 mois, j’ai été nommé responsable du magasin, qui est l’un des plus gros du réseau.

Comment êtes-vous passé de salarié à franchisé ?

Je me suis beaucoup investi pendant trois ans en tant que responsable de magasin. Je suis finalement parti suite à une belle proposition pour faire du commercial en porte à porte. Cette expérience ne m’a pas plu et j’ai décidé de l’arrêter. Et complètement par hasard, à ce moment-là, Cash Express m’a parlé d’un magasin à vendre sur Antibes. Je l’ai racheté car il s’agissait d’une belle opportunité et je suis devenu franchisé du réseau.

Votre parcours ne s’est pas arrêté là avec la franchise, racontez-nous ?

J’ai fait tourner mon magasin d’Antibes pendant trois ans avant de recevoir une formidable offre de rachat que je n’ai pas pu refuser. Je suis donc retourné à Marseille et nous avons repris avec ma femme une salle de sport en franchise que nous avons dirigé pendant six ans. Les trois premières années, j’ai travaillé avec elle. Puis lassé, toujours en contact avec Cash Express, je me suis mis à chercher un nouvel emplacement à Marseille. En deux mois, j’ai trouvé le local de mon actuel point de vente situé au centre-ville de Marseille. J’étais plus aguerri et au bout de six mois le magasin était à l’équilibre et s’est très rapidement classé dans les 10 à 15 premiers points de vente du réseau.

Quand nous avons vendu la salle de sport, mon épouse n’avait plus d’activité et elle a décidé de me rejoindre dans l’aventure Cash Express. A ce moment-là, il y avait un magasin en liquidation judiciaire à Saint-Mitre-les-Remparts pour des problèmes de gestion. En 2013, nous avons repris ce point de vente. Au bout de deux ans, ce magasin est à l’équilibre.

Comment envisagez-vous votre avenir désormais ?

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait mais, une chose est certaine, je crois à mon réseau. Pour l’instant, je porte toujours mes magasins pour qu’ils soient toujours plus performants. Je suis dans une remise en question perpétuelle. Je suis un compétiteur. Mon magasin de Marseille est mon bébé et je souhaite le faire monter au maximum. Il fait partie des 15 premiers magasins du réseau qui en compte aujourd’hui plus de 100.

Vous avez été salarié de l’enseigne Cash Express, vous en êtes franchisé depuis longtemps. Quel est véritablement la différence entre les deux statuts ?

J’aime participer aux décisions et mieux les prendre ! J’ai un vrai besoin de responsabilités. Après quinze ans en tant que chef d’entreprise, je vous avoue que je ne pourrais plus revenir en arrière. La différence, c’est qu’il faut donner sans compter mais qu’à la fin on capitalise sur tout ce travail effectué.

 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 9 votants

Vous souhaitez devenir franchisé Cash Express ?

Franchise Cash Express
Cash Express

Produits d'occasion pour particuliers

Apport 50 000 €

Pour créer une franchise Cash Express il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise dépôt vente et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités