Interview franchise Chic en Stock

Un entretien avec Patrice Nicolaï

Patrice Nicolaï - le

Des vêtements de seconde main, triés avec soin et soigneusement présentés dans de vrais magasins, tel est le concept mis en place depuis huit ans par Patrice Nicolaï, le fondateur de Chic en Stock. Aujourd’hui, l’enseigne se développe en franchise. Son fondateur dresse le portrait des candidats qu’il recherche pour développer le réseau Chic en Stock.

: Comment vous êtes-vous lancé dans l’aventure Chic en Stock ? Comment se présentent vos magasins ?

Patrice Nicolaï : J’ai repris, il y a huit ans, un magasin dépôt-vente de vêtements d’occasion. Le rangement y était archaïque avec des portants de vêtements dans tous les sens. Dès le départ, j’ai voulu transformer ce stock en véritable magasin. Deux ans après, nous avons finalisé le concept Chic en Stock et nous avons rationalisé l’espace du magasin à l’aide d’un classement cohérent, avec la mise en place de nouveaux portants que j’ai dessiné moi-même et qui permettent aux clients de mieux voir nos différents produits.
Un nouveau logiciel de base de donnée a également été mis en place pour permettre une meilleure gestion du stock.
Notre concept fonctionne bien. Les magasins Chic en Stock, implantés sur des surfaces de vente de trois cent à trois cent cinquante mètres carrés, vendent chaque année quarante à quarante-cinq mille pièces, avec un panier moyen au tour de seize euros, et proposent aussi bien des vêtements pour enfants, que de la mode homme et femme, des modèles grandes tailles ou des articles de puériculture. Nos produits ont un taux de rotation de soixante-douze pour cent, il est donc nécessaire de réapprovisionner sans cesse le stock des magasins. Chaque mois, cinq à six mille articles sont mis en rayon.
Nos magasins répondent aux besoins vestimentaires de toute la famille, en mettant à la disposition de nos clients des articles de qualité. Nous cherchons à nous positionner en tant que grande surface du vêtement d’occasion, contrairement aux magasins dépôts-ventes qui écoulent des petites quantités de produits de grandes marques.

Qui sont les clients de vos magasins ?

Les enquêtes successives que nous avons menées au sein de nos magasins montrent que la clientèle a évoluée depuis l’année de notre création. L’âge moyen de nos clients a augmenté de six ans au cours de ces huit années d’activité. Aujourd’hui, la moyenne d’âge se situe entre 31 et 40 ans pour les femmes qui fréquentent nos magasins. Les enquêtes réalisées montrent que 48 % de nos clients sont des employés, 10 % des femmes au foyer, 11 % des cadres ou des chefs d’entreprise et 6 % des ouvriers. Avec le temps, notre clientèle s’est fidélisée et elle s’est élargie, notamment du point de vue des catégories socio professionnelles concernées. Les produits, qui arrivent au magasin sont lavés et repassés, ils sont apportés par des particuliers qui connaissent généralement l’enseigne par le biais du bouche à oreille. C’est d’ailleurs notre moyen de communication le plus efficace.

Vous avez décidé de vous lancer en franchise. Quels contacts avez-vous avec les candidats qui souhaitent rejoindre votre enseigne ? Quels sont vos projets en terme de développement ?

Nous avons reçu 85 dossiers en un mois. Quatre ou cinq d’entre eux correspondent au profil des franchisés que nous recherchons pour intégrer l’enseigne. Mais je souhaite prendre le temps de monter le réseau Chic en Stock à mon rythme, afin d’éviter le danger du développement à tout va. Pour l’instant, dans les deux années à venir, je souhaite ouvrir deux magasins par an, puis des magasins pilotes devraient être implantés pour faciliter le développement local. A terme, le réseau devrait se développer au rythme de trois à quatre magasins par an.

Quel type de candidats recherchez-vous ?

Je recherche presque exclusivement des femmes. J’estime que ces dernières ont davantage la faculté de connaître les produits textiles et la mode. Mais je suis également intéressé par les candidatures de couples qui peuvent ainsi se répartir le travail de vente en magasin et celui de gestion des stocks et des comptes d’entreprise.
Du point de vue de l’investissement nécessaire à l’ouverture d’un Chic en Stock, notre concept ne nécessite pas de gros apports initiaux. Le droit d’entrée est fixé à 23.000 €, une somme destinée à payer le travail passé et à venir du franchiseur. Je préconise aux entrants dans le réseau de monter une SARL et de prévoir 25.000 € de capital et la même somme en compte courant. Ces 73.000 € d’apport permettront au nouveau franchisé de payer les charges des six premiers mois d’activité et de sécuriser au maximum le démarrage de son entreprise.
J’insiste sur le mot « entreprise », car certains, sous prétexte d’intégrer une franchise, pensent qu’ils n’auront plus grand-chose à faire pour assurer la survie de leur activité.
Le chiffre d’affaires des magasins Chic en Stock en activité avoisine les 240.000 € par an en moyenne. Notre magasin de Valence, par exemple, a progressé de 120 % en trois ans après un changement d’implantation. Nos sociétés sont rentables, nous pouvons donc nous permettre de faire jouer notre fibre solidaire. Nous travaillons notamment avec les Restos du Cœur à qui nous fournissons chaque année entre sept et huit tonnes de vêtements triés et lavés par magasin.

Quel type de relation franchisé / franchiseur proposez-vous ?

Nos franchisés suivent une formation de quarante-cinq jours au sein de nos magasins. Cette formation est primordiale pour prendre en compte la qualité des vêtements, les trier, apprendre la gestion et le maniement des logiciels utilisés dans nos magasins. Ensuite, nous avons prévu des passages réguliers chez nos franchisés pour leur apporter de l’aide et les remettre dans l’esprit Chic en Stock si besoin est.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise Gamecash
Gamecash

Gaming et culture geek

Apport 50 000 €

Franchise Easy Cash
Easy Cash

Leader de l'achat-vente d'objets d’occasion et reconditionnés

Apport 50 000 €

Franchise Chic en Stock

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise Chic en Stock il faut un apport personnel de 23 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise dépôt vente
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise dépôt vente

Actualités

  • 18 avril 2005
    Présentation de la franchise Chic en Stock Deux Magasins Pilotes. Le premier à Romans-sur-Isère, le second à Valence, les deux unités pilotes sont installées dans la Drôme. Ils existent depuis 8 ans. Le magasin de Valence à déménagé sur un emplacement ...

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Easy Cash
Easy Cash

Apport 50 000 €

Franchise Cash Express
Cash Express

Apport 50 000 €

Franchise Gamecash
Gamecash

Apport 50 000 €