Interview franchise Compucity

Un entretien avec Dominique Thiesgen

Dominique Theisgen - le

L’enseigne Compucity, a démarré son activité dans le hard discount de produits informatiques en 1997, et compte aujourd’hui dix-sept points de vente répartis dans toute la France. Dominique Thiesgen, son Directeur du développement évoque la stratégie de l’enseigne en terme de positionnement et de différenciation par rapport à la concurrence.

: Pouvez-nous expliquer le concept de Compucity ? Comment est-il né ?

Dominique Theisgen : Compucity est un concept dédié au hard discount du secteur de la vente de produits informatiques. L’entreprise Micro concept est née il y a sept ans dans le Sud de la France, près de Marseille. Inter-continent, qui a démarré en 1998 comme grossiste, a racheté cette société en 2002. Le rachat des quinze magasins Micro Concept a permis à Inter-Continent de gérer un réseau de vente aux particuliers, donnant ainsi un levier développement de ce dernier.
En 2003, nous avons réalisé un audit de la société en prévision de notre développement en franchise, et préparé l’ensemble des documents nécessaires. Il existait déjà des entreprises en charge de la maintenance informatique dans le secteur, mais aucune n’avait de magasins de proximité, axés sur le conseil et le service des clients. Ce constat nous a poussés à nous lancer dans l’aventure en avril 2005. Mais, nous ne souhaitions pas forcer un développement trop rapide. Les bases sont importantes, surtout dans les métiers liés à l’informatique où les marges commerciales sont très faibles. C’est pour cela que nous avons fait le choix de prendre le temps nécessaire, afin de valider notre concept de vente de matériel informatique. Nous fournissons au client les pièces détachées dont il a besoin. La partie technique prend naturellement une part très importante. Dans un secteur de plus en plus complexe, les clients ont un réel besoin de conseils de d’un support technique efficace et rapide. Ces derniers sont généralement des jeunes passionnés par l’informatique qui demandent des conseils précis ou des familles en recherche d’outils adaptés à leurs besoins. Notre métier est de répondre à ces besoins.

Pouvez-vous nous parler de vos projets de diversifications de vos services ?

Aujourd’hui, nous mettons en place sur Paris deux nouveaux univers : le premier est dédié aux portables, le second aux consommables. Cette diversification va nous permettre de tester de nouveaux marchés, afin de voir s’ils fonctionnent avant de les proposer aux nouveaux franchisés. Un projet de partenariat avec une société de maintenance est actuellement étudié, qui pourrait nous permettre de démarcher les TPE et les PME. Ces dernières recherchent des prix bas et une forte réactivité. Avec l’aide des franchisés, nous en sommes capables. Plus le franchiseur fournira des outils à ses franchisés, plus ces derniers seront performants.
Pour fidéliser et développer notre clientèle, nous proposons de nombreux outils, dont la mise en place des garanties, appelées « garanties Or » et « garanties Argent » qui donnent l’assurance aux clients qui les contractent d’avoir un échange de leur matériel en deux jours. Nous testons ces outils dans nos pilotes afin de nous assurer de leur compétitivité et ensuite, nous les proposons aux franchisés.

Quel profil de franchisés recherchez-vous pour intégrer le réseau ? Et quelles sont les conditions d’entrée proposées ?

Nous recherchons des candidats passionnés d’informatique, avec des compétences de commerciaux. J’insiste, le monde de l’informatique est très concurrentiel, c’est pour cela que nous avons fait le choix de nous positionner sur le terrain du hard discount. Dans ce secteur, il faut faire preuve d’une grande réactivité et d’une très bonne gestion en magasin. Nous avons entre sept et huit cent références dans notre gamme, la rotation des stocks est très importante, la dépréciation des produits également.
Nous avons donc mis à la disposition des franchisés un service d’achat performant, indispensable pour augmenter les marges. Nos franchisés doivent être capable de répondre à toutes les exigences de la clientèle. Les candidats que nous avons vus jusqu’ici ont entre trente et quarante ans, ils ont tous à leur actif un parcours dans l’informatique, et souhaitent allier leur passion du commerce à celle de leur métier. Du point de vue des conditions financières, l’investissement global varie entre cinquante et soixante mille euros, un coût justifié notamment par l’achat du stock de départ qui représente environ trente mille euros. Les droits d’entrée sont fixés à quinze mille euros. L’apport personnel doit représenter la moitié de cet investissement, ce qui garanti au franchisé le fonds de roulement nécessaire au lancement de l’activité.

Quel type d’emplacement recherchez-vous ?

Aujourd’hui, nous recherchons des emplacements situés en centre ville ou en centre ville décalé, où les droits d’entrées sont un peu plus faible, dans des villes de cinquante mille habitants dotées de zones de chalandise appropriée. Je déconseille à nos franchisés l’implantation de magasins Compucity en centres commerciaux, les droits d’entrée y sont trop élevés, l’amplitudes des horaires d’ouverture également. Nous recommandons à nos franchisés de choisir des magasins qui disposent d’une surface moyenne de soixante-dix mètres carrés. Même si notre magasin de Marseille, qui couvre à peine trente cinq mètres carrés, affichait l’an passé un chiffre d’affaires de trois millions d’Euros hors taxes.

Quels sont vos objectifs en terme de développement ? Quels services proposez-vous à vos franchisés ?

Notre objectif est d’ouvrir deux magasins cette année. L’an prochain, nous espérons en ouvrir cinq. Une centaine de demandes de renseignement sur les conditions d’entrée dans le réseau nous est parvenue en l’espace d’un seul mois. Mais nous ne souhaitons pas accélérer notre développement pour autant. L’important est de mettre en place une relation stable entre le franchisé et le franchiseur. Les dix-sept magasins de l’enseigne, implantés sur l’ensemble du territoire français constituent une base solide. Ils permettront également aux candidats d’aller voir les magasins existants plus facilement et d’avoir une approche des différentes formules disponibles. Plusieurs magasins pilotes devraient être mis en place prochainement dans le Nord et dans le Sud de la France.
Les franchisés bénéficient d’une formation comprenant quinze jours d’intégration dans l’un de nos magasins, ainsi que d’une semaine d’accompagnement lors de l’ouverture, durant laquelle nous allons passer en revue tout le mode de fonctionnement : gestion client, service après vente, montage des machines. Nous leur donnons des bases de marketing et nous avons mis à leur disposition des modules qui permettent de passer les commandes plus facilement. Pour moi, la relation entre franchisés et franchiseur n’est pas à sens unique. J’attends beaucoup des franchisés, leurs impulsions devraient également servir nos magasins en propre.

Quelle communication avez-vous mise en place ?

Le réseau prend en charge la communication nationale diffusée dans la presse professionnelle. Nous insérons régulièrement des catalogues au sein des magazines de la presse spécialisée. Notre site Internet est aussi un bon support de communication, il attire un grand nombre de lecteurs. Quant à la communication locale, elle est à la charge du franchisé. Notre service marketing lui propose des supports pour la mise en place de PLV ou la distribution de prospectus.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Informatique magasin multimedia et papeterie : ces enseignes tendances recrutent

PHOX
PHOX

Réseau de photo spécialisés en négoce de matériel photo-vidéo, en services photo, laboratoire et prise de vue professionnelle

Apport 40 000 €

Franchise Hyperburo
Hyperburo

Vente multicanal de fournitures et mobilier de bureau

Apport 50 000 €

Franchise Compucity

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé Compucity il faut un apport personnel de 40 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise informatique
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise informatique

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Calipage
Calipage

Apport 50 000 €

Franchise Plein Ciel
Plein Ciel

Apport 50 000 €

Franchise Bureau Vallée
Bureau Vallée

Apport 70 000 €

Franchise Pil'Vite
Pil'Vite

Apport 25 000 €

Franchise iOBURO
iOBURO

Apport 60 000 €

PHOX
PHOX

Apport 40 000 €

Franchise Hyperburo
Hyperburo

Apport 50 000 €