Interview franchise RELOOKING BEAUTE MINCEUR

« Avec Relooking Beauté Minceur, j’apporte une offre différenciante »

  • Carine Fergati, Franchisée du réseau Relooking Beauté Minceur
  • le | Franchise beauté

Alors qu’elle s’ennuyait en congé parental, Carine Fergati a décidé de se mettre à son compte en rejoignant la franchise Relooking Beauté Minceur. Elle a ouvert son centre à Montélimar en janvier 2016 et depuis son activité est en progression constante.

: Qu’avez-vous fait avant de rejoindre le réseau Relooking Beauté Minceur en tant que franchisée ?

Carine FergatiCarine Fergati : J’ai débuté en tant qu’apprentie chez 123 dans la vente à l’âge de 16 ans et j’ai toujours travaillé dans le commerce par la suite. J’ai également eu une expérience à mon compte dans la restauration et bar puis j’ai exercé en tant que responsable d’une boutique de maroquinerie  puis comme responsable du réseau de franchise de cette même enseigne. J’ai ensuite travaillé en tant que commerciale terrain dans le secteur des fournitures de bureau auprès des professionnels. 

Pourquoi avez-vous finalement décidé d’entreprendre en franchise ?

Avec mon mari qui est basketteur professionnel, nous déménagions tous les deux ans, à chaque changement de contrat. Quand nous sommes arrivés à Montélimar pour sa fin de carrière, j’étais en congé parental. Durant cette période, je m’ennuyais, j’ai alors commencé à chercher une activité. J’ai surfé sur Internet et, via le site de l’Observatoire de la franchise, j’ai découvert l’enseigne Relooking Beauté Minceur. Ce secteur m’intéressait particulièrement et la franchise me paraissait plus adaptée à mon projet. Appartenir à un réseau constitue une vraie valeur ajoutée quand on ne connaît pas bien le secteur sur lequel on va se lancer. 

Quels sont les éléments qui ont attiré votre attention chez relooking Beauté Minceur ?

Premièrement, ce réseau ne réclamait pas de droit d’entrée ni de redevance. Cela constituait un avantage non négligeable en permettant de réduire l’investissement nécessaire au lancement de mon entreprise. Par ailleurs, j’ai trouvé ce concept vraiment différenciant et aucune offre de ce type n’existait sur la ville de Montélimar. Avec cette enseigne, je pouvais donc répondre à un besoin qui n’était pas encore pourvu sur ma zone.

Quelles ont été les étapes de votre création d’entreprise ?

Au moment où j’ai commencé à m’intéresser au réseau Relooking Beauté Minceur, j’ai trouvé un local à Montélimar, très bien placé. J’ai donc contacté l’enseigne et tout s’est enchaîné.  Je suis entrée en contact avec Grégory Olagnon, responsable de l’enseigne, fin septembre 2015 et j’ai ouvert mon centre le 4 janvier 2016.

Comment vous a accompagné le franchiseur à chaque étape de votre création d’entreprise ?

Le franchiseur m’a tout d’abord apporté une formation d’une semaine durant laquelle nous avons abordé la nutrition avec la participation d’un médecin, les techniques de vente et les appareils. 

Quelles ont, selon vous, les clés pour réussir sur ce secteur ?

Je pense qu’il faut être commercial avant d’être esthéticienne. C’est fondamental : il faut savoir vendre. Au sein de mon centre, j’ai développé les offres en matière d’esthétique avec le maquillage ou les extensions de cils par exemple. Le fait d’offrir une multitude de prestations complémentaires permet de fidéliser la clientèle. Je privilégie aussi les soins libres qui me permettent de réaliser plus de prestations, sans avoir à gérer  trop de personnel.

Comment s’est déroulée l’ouverture de votre centre ?

C’était incroyable. En cinq mois, nous avons réalisé le chiffre d’affaires prévu sur l’année. Le premier mois, alors que j’avais prévu un CA de 10 000 euros ht, nous avons atteint les 22 000 euros de chiffre d’affaires ht. Je pense qu’il y avait vraiment une attente de ce type de concept sur la ville. Par ailleurs, nous avions préparé notre lancement bien avant l’ouverture, notamment sur les réseaux sociaux, et j’avais déjà pris beaucoup de rendez-vous. 

Comment se porte votre activité désormais et quelle est l’aide apportée par la franchise ?

Je suis fidèle à mon prévisionnel. Le franchiseur m’épaule en nous aidant à solutionner les problèmes que nous pouvons rencontrer. Par ailleurs, nous louons nos machines et le franchiseur est très souple et nous permet d’en échanger avant l’échéance de fin de contrat, en nous apportant également toute la formation nécessaire. Cela nous permet d’apporter sans cesse de la nouveauté au sein du centre et de répondre aux attentes de la clientèle qui est à l’affût des dernières technologies en matière de minceur.

Quels sont vos projets désormais ?

Je compte continuer à développer l’activité de mon centre. J’aimerais ouvrir une deuxième unité mais cela nécessite de trouver la bonne organisation et ce n’est pas évident. Le recrutement et le management sont sans doute les parties les plus compliquées à gérer et si j’ouvre un second centre, il faut que je sois sûre de pouvoir m’appuyer sur la personne adéquate pour gérer mon centre de Montélimar en mon absence. 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Comment ouvrir une franchise RELOOKING BEAUTE MINCEUR ?
Demandez une documentation

Franchise RELOOKING BEAUTE MINCEUR
Apport
15 000 €
CA 2 ans
168 000 €
Droit d'entrée
0 €

Institut spécialiste minceur et beauté

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour ouvrir une franchise RELOOKING BEAUTE MINCEUR il faut un apport personnel de 15 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise esthétique et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Les dernières interviews RELOOKING BEAUTE MINCEUR

Les dernières actualités RELOOKING BEAUTE MINCEUR