Devenir coiffeur

Quand je serai grande, je serai coiffeuse ! Que celle qui n’a jamais prononcé cette phrase, lève le doigt ! Et beaucoup passent à l’acte puisque l’on compte 85 192 salons de coiffure au sein de l’Hexagone. Il faut savoir que la coiffure occupe le 2ème rang des activités artisanales et la profession compte parmi les acteurs majeurs du commerce de proximité.

Coiffeur est un métier de proximité qui nécessite un bon sens des relations humaines et un bon sens commercial dès lors que l’on choisit d’ouvrir son propre salon de coiffure. L’enjeu de ce métier est de proposer un service de qualité qui correspond aux attentes de la clientèle, de se tenir informé des tendances et de savoir fidéliser sa clientèle pour un chiffre d’affaires récurrent.

devenir coiffeur

Quelle formation pour devenir coiffeur

Il est nécessaire de passer un diplôme pour devenir coiffeur et pour ouvrir un salon de coiffure. Il existe plusieurs formations pour devenir coiffeur.

Après avoir terminé sa troisième au lycée, les élèves souhaitant de venir coiffeur peuvent s’orienter vers un CAP Métiers de la coiffure qui s’effectue en deux ans et qui peut être complété par une MC coiffure coupe couleur (durée 1 an) ou, après deux ans d'expérience professionnelle minimum, avec un Brevet professionnel Coiffure (durée 2 ans).

Le BP coiffure est nécessaire pour ouvrir son propre salon de coiffure. Les élèves peuvent également s’orienter vers un Bac professionnel Métiers de la coiffure ou un Bac pro Perruquier posticheur. Enfin, le Brevet de Maîtrise coiffure est un diplôme de niveau 5.

Il est délivré par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA), est homologué niveau Bac +2 et permet d’obtenir le titre de Maître Artisan. Le niveau BP ou Bac pro est requis pour poursuivre cette formation.

Salaire et rémunération d’un coiffeur : combien gagne un coiffeur ?

Le salaire d’un coiffeur dépend de son expérience et diffère si l’on est employé ou patron d’un salon de coiffure. Selon les grilles salariales en vigueur dans la profession, un(e) coiffeur(se) débutant(e) gagne 1 534 euros, un(e) coiffeur(se) gagne 1 538 euros, un(e) coiffeur(se) confirmé(e) gagne 1 544 euros et un(e) coiffeur(se) qualifié(e) gagne 1 551 euros.

Ces montants sont des salaires de référence pour des employés des salons de coiffure. A cela peut s’ajouter un intéressement sur le chiffre d’affaires ainsi que les pourboires laissés par les clients.

Le salaire des gérants et patrons de salons de coiffure dépend de la taille et de l’emplacement du salon, de la rentabilité, du prix du fonds de commerce et des charges mensuelles pour faire tourner le salon. La rémunération d’un gérant de salon de coiffure semble varier entre 1 800 € et 5 000 € par mois. Au salaire, on peut ajouter la valeur de l’affaire en cas de revente du salon.

Reconversion : se reconvertir vers le métier de coiffeur

Si l’on souhaite ouvrir un salon de coiffure, il est indispensable d’avoir le diplôme de coiffeur. Le CAP Coiffure reste le diplôme incontournable pour devenir coiffeur. Il se prépare comme on l’a vu plus haut en deux ans, mais il est possible d'obtenir le diplôme en 1 an seulement selon les centres de formation.

En un an et après une expérience professionnelle, il est donc possible de devenir coiffeur. La plupart des établissements privés et publics proposent ainsi aux adultes de passer un CAP réduisant le temps de formation pour que les futurs coiffeurs puissent reprendre rapidement une activité professionnelle. Il est possible d’effectuer le CAP en alternance tout comme opter pour une formation continue.

Une fois le CAP en un ou deux ans en poche, les futurs coiffeurs, s’ils désirent ouvrir un salon, peuvent compléter leur formation par un Brevet Professionnel (BP) et un BM brevet de maîtrise coiffeur

Local et emplacement pour ouvrir un salon de coiffure rentable

Pour qu’un salon de coiffure soit rentable, il faut qu’il soit placé sur un emplacement premium et doit bénéficier d’une bonne visibilité. Sur un marché où la concurrence est rude, il faut se démarquer avec un salon moderne et accueillant. La clientèle est très sensible à la proximité et au confort des établissements.

Pour réussir en tant que coiffeur, il faut donc choisir un emplacement numéro 1 ou un local placé idéalement à proximité de sa clientèle (endroit où la présence de bureaux est forte par exemple, rue piétonne commerçante, centre commercial régional…). Pour multiplier les chances de réussite, il ne faut pas hésiter à proposer une large offre de produits et services en plus de la coiffure : coloriste permanentiste, styliste visagiste, vente de produits capillaires et soins capillaires..

Coût : combien ça coûte de devenir coiffeur

Les tarifs pour obtenir un CAP Coiffure en fonction de la durée de la formation et des établissements. Le coût varie aussi si l’enseignement se fait à distance. Pôle Emploi recense 1826 formations pour devenir coiffeur. Il faut compter environ 4 000 euros pour se former dans un établissement privé.

En fonction de votre statut, cette formation peut être en partie prise en charge par le Parcours de formation individuel (CPF), le Cpf de transition (Fongecif), une bourse d’étude régionale (conseil régional) ou Pôle emploi.

Découvrir des concepts pour ouvrir son propre salon de coiffure

Devenir coiffeuse / coiffeur avec la franchise

Vous souhaitez vous appuyer sur la force d'un réseau de franchise pour lancer votre propre salon et ainsi mieux maitriser les risques ? Téléchargez sans plus attendre le guide de la franchise pour tout comprendre sur le fonctionnement en réseau et ses nombreux avantages.

salaire coiffeure

Guide de la franchise

Téléchargez gratuitement le Guide de la franchise (édition 2020) qui vous expliquera la franchise étape par étape et vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet.

Télécharger

Les étapes pour devenir coiffeur

Etape 1 : Connaitre le métier de coiffeur

Qui dit coiffeur, dit bien évidemment un spécialiste des traitements hygiéniques et esthétiques de la chevelure : shampooing, brushing, coloration, coupe, lissage... mais aussi le traitement du cuir chevelu, la permanente, les mèches,… Grâce à sa maîtrise des techniques et sa connaissance en termes de soins capillaires, le coiffeur conseille également sa clientèle dans le domaine de la coiffure.

Le coiffeur prend en charge sa clientèle dès son entrée dans le salon. Après une discussion, il exécute la demande du client tout en lui offrant un moment de convivialité et de détente.

Cet amoureux du cheveu est capable de mettre en valeur chaque client grâce à son travail. Il conseille la clientèle selon le désir qu’elle exprime, puis réalise ce qu’ils ont convenu ensemble. Outre les conseils, les soins,… il vend des produits capillaires et des accessoires, et s’occupe aussi de la propreté du salon.

Le coiffeur s’occupe des commandes, de la comptabilité, de l’outil de gestion du salon de coiffure et du recrutement du personnel s’il emploie des collaborateurs.

Etape 2 : Choisir les études ou une formation de coiffeur

Etudes Coiffure

Il existe une multitude de formations, qui vont du CAP au BAC + 2, permettant de se lancer dans ce domaine passionnant :

Niveau CAP :

  • CAP métiers de la coiffure,
  • MC coiffure coupe couleur, accessible après un CAP coiffure.

Niveau BAC :

  • BP (Brevet Professionnel) coiffure, se prépare en un an après le CAP, en formation continue ou en apprentissage,
  • BAC Pro perruquier-posticheur, dédié à la fabrication et la pose de perruques en cheveux naturels ou synthétiques.

Niveau BAC + 2 :

  • BM (Brevet de Maîtrise) coiffeur, permettant d’assurer la gestion d’un salon de coiffure, d’enseigner aux apprentis et d’obtenir plus facilement des prêts auprès des banques. Ce diplôme qui se prépare en deux ans est décerné par les chambres de métiers, sous conditions d’avoir au moins 19 ans et d’être titulaire du BP ou de justifier de 5 ans d’activité professionnelle,
  • BTS métiers de la coiffure, accessible après un BAC orienté scientifique et technique, se prépare après le BP.

A noter que le BP coiffure, le BM coiffeur ou le BTS métiers de la coiffure sont obligatoires pour devenir manager de salon ou créer sa propre affaire. Il faut aussi savoir qu’il existe le CQP responsable de salon de coiffure, accessible après 3 ans d’expérience dans la coiffure. Il est notamment possible de se former avec les CFA, les centres d’enseignement techniques ou en suivant une formation à distance.

Etape 3 : Développer les qualités requises pour devenir coiffeur

Coupe Coiffure

Etant en contact direct et continu avec ses clients, le coiffeur doit essentiellement bénéficier d’un vrai sens du contact pour qu’on se sente bien accueilli dès l’entrée et également mis en valeur.

Le sourire et la bonne apparence donnent bien évidemment une bonne impression et permettent de se sentir à l’aise. La présentation d’un coiffeur ainsi que sa condition physique reflètent ses talents et sa dextérité.

Un bon relationnel est essentiel puisque ce spécialiste doit s’occuper de son client tout au long de la prestation. Il doit surtout être à l’écoute pour bien définir les envies de son client tout en le conseillant sur le meilleur choix de la coupe ou de la coloration…

Un coiffeur doit aussi avoir une excellente idée sur les tendances de la coiffure mais aussi les différentes techniques de coupe pour répondre minutieusement à toute demande. La créativité et le sens de l’esthétisme ne doivent pas manquer de son travail pour qu’il puisse ainsi se démarquer de toute concurrence.

Etape 4 : Ouvrir son salon de coiffure

Salon coiffure TCHIP

Un coiffeur peut exercer son activité comme artisan ou salarié. Animé d’une fibre entrepreneuriale, il pourra même se lancer à son compte en créant son propre salon ou en devenant coiffeur à domicile.

Après formation, il peut débuter comme assistant-coiffeur ou shampouineur. Après une expérience de quelques mois, il peut prendre en charge ses propres clients au sein du salon. A ce stade, il peut choisir de se spécialiser en devenant coloriste-permanentiste ou styliste-visagiste. Le métier de perruquier-posticheur est également très apprécié.

Découvrir des concepts pour ouvrir son propre salon de coiffure

Suite à de nombreuses années d’expérience, plusieurs coiffeurs choisissent d’ouvrir leur propre salon de coiffure.

Indépendant ou franchisé ?

Il est certain qu’intégrer un réseau de franchise garantit une activité sûre et pérenne, le coiffeur étant adossé à une marque de renom et au concept testé et éprouvé. Se lancer en franchise permet de bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien et d’acquérir rapidement une clientèle grâce à la notoriété de l’enseigne.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Consultez les enseignes qui se développent dans le secteur franchise Beauté, santé, remise en forme et Salon de coiffure.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

10 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)