Comment devenir coiffeur ?

Deuxième secteur de l’artisanat en France, la coiffure emploie près de 185 000 personnes dans l’Hexagone. Qu’il travaille en salon ou à domicile, un coiffeur doit bénéficier de certaines qualités et aptitudes pour acquérir et retenir la clientèle. Mais avant de se lancer dans ce domaine, ce dernier doit nécessairement passer par certaines étapes …

Les étapes pour devenir coiffeur

Etape 1 – Connaitre le métier de coiffeur

devenir coiffeur

Qui dit coiffeur, dit bien évidemment un spécialiste des traitements hygiéniques et esthétiques de la chevelure : shampooing, brushing, coloration, coupe, lissage... mais aussi le traitement du cuir chevelu, la permanente, les mèches,… Grâce à sa maîtrise des techniques et sa connaissance en termes de soins capillaires, le coiffeur conseille également sa clientèle dans le domaine de la coiffure.

Le coiffeur prend en charge sa clientèle dès son entrée dans le salon. Après une discussion, il exécute la demande du client tout en lui offrant un moment de convivialité et de détente.

Cet amoureux du cheveu est capable de mettre en valeur chaque client grâce à son travail. Il conseille la clientèle selon le désir qu’elle exprime, puis réalise ce qu’ils ont convenu ensemble. Outre les conseils, les soins,… il vend des produits capillaires et des accessoires, et s’occupe aussi de la propreté du salon.

Le coiffeur s’occupe des commandes, de la comptabilité, de l’outil de gestion du salon de coiffure et du recrutement du personnel s’il emploie des collaborateurs.

Etape 2 - Choisir les études ou une formation de coiffeur

Etudes Coiffure

Il existe une multitude de formations, qui vont du CAP au BAC + 2, permettant de se lancer dans ce domaine passionnant :

Niveau CAP :

  • CAP métiers de la coiffure,
  • MC coiffure coupe couleur, accessible après un CAP coiffure.

Niveau BAC :

  • BP (Brevet Professionnel) coiffure, se prépare en un an après le CAP, en formation continue ou en apprentissage,
  • BAC Pro perruquier-posticheur, dédié à la fabrication et la pose de perruques en cheveux naturels ou synthétiques.

Niveau BAC + 2 :

  • BM (Brevet de Maîtrise) coiffeur, permettant d’assurer la gestion d’un salon de coiffure, d’enseigner aux apprentis et d’obtenir plus facilement des prêts auprès des banques. Ce diplôme qui se prépare en deux ans est décerné par les chambres de métiers, sous conditions d’avoir au moins 19 ans et d’être titulaire du BP ou de justifier de 5 ans d’activité professionnelle,
  • BTS métiers de la coiffure, accessible après un BAC orienté scientifique et technique, se prépare après le BP.

A noter que le BP coiffure, le BM coiffeur ou le BTS métiers de la coiffure sont obligatoires pour devenir manager de salon ou créer sa propre affaire. Il faut aussi savoir qu’il existe le CQP responsable de salon de coiffure, accessible après 3 ans d’expérience dans la coiffure. Il est notamment possible de se former avec les CFA, les centres d’enseignement techniques ou en suivant une formation à distance.

Etape 3 – Développer les qualités requises pour devenir coiffeur

Coupe Coiffure

Etant en contact direct et continu avec ses clients, le coiffeur doit essentiellement bénéficier d’un vrai sens du contact pour qu’on se sente bien accueilli dès l’entrée et également mis en valeur.

Le sourire et la bonne apparence donnent bien évidemment une bonne impression et permettent de se sentir à l’aise. La présentation d’un coiffeur ainsi que sa condition physique reflètent ses talents et sa dextérité.

Un bon relationnel est essentiel puisque ce spécialiste doit s’occuper de son client tout au long de la prestation. Il doit surtout être à l’écoute pour bien définir les envies de son client tout en le conseillant sur le meilleur choix de la coupe ou de la coloration…

Un coiffeur doit aussi avoir une excellente idée sur les tendances de la coiffure mais aussi les différentes techniques de coupe pour répondre minutieusement à toute demande. La créativité et le sens de l’esthétisme ne doivent pas manquer de son travail pour qu’il puisse ainsi se démarquer de toute concurrence.

Etape 4 – Ouvrir son salon de coiffure

Salon coiffure TCHIP

Un coiffeur peut exercer son activité comme artisan ou salarié. Animé d’une fibre entrepreneuriale, il pourra même se lancer à son compte en créant son propre salon ou en devenant coiffeur à domicile.

Après formation, il peut débuter comme assistant-coiffeur ou shampouineur. Après une expérience de quelques mois, il peut prendre en charge ses propres clients au sein du salon. A ce stade, il peut choisir de se spécialiser en devenant coloriste-permanentiste ou styliste-visagiste. Le métier de perruquier-posticheur est également très apprécié.

Découvrir des concepts pour ouvrir son propre salon de coiffure

Suite à de nombreuses années d’expérience, plusieurs coiffeurs choisissent d’ouvrir leur propre salon de coiffure. Indépendant ou franchisé ?

Il est certain qu’intégrer un réseau de franchise garantit une activité sûre et pérenne, le coiffeur étant adossé à une marque de renom et au concept testé et éprouvé. Se lancer en franchise permet de bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien et d’acquérir rapidement une clientèle grâce à la notoriété de l’enseigne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)