Quelles sont les aides que l'on peut obtenir pour ouvrir un commerce ?

Pour lancer son projet entrepreneurial, disposer d’un capital de départ est dans la plupart des cas indispensable. Il existe cependant de nombreuses aides financières pour accompagner le futur entrepreneur dans la mise en place de son entreprise. Et la recherche d'aide au financement est souvent une des étapes clés du lancement d’une nouvelle entreprise.

Les aides publiques

Le prêt à taux zéro et sans garantie NACRE

NACRE (nouvel accompagnement à la création ou à la reprise d'entreprise) est un programme public d’aide à la création d’entreprise qui a été lancé en 2009. Depuis 2017, l’aide NACRE est gérée par les régions, avec des conditions d'éligibilité et des modalités qui varient selon la localité. Chaque région propose donc son propre dispositif d’accompagnement à la création d’entreprise. Voici quelques exemples de ces dispositifs :

  • Accompagnement au choix juridique de l’entreprise
  • Mise en place de la stratégie commerciale
  • Elaboration d’une étude de marché et de business plan
  • Aide aux financements
  • Structuration financière

Les bénéficiaires du dispositif NACRE peuvent eux aussi varier en fonction des régions, mais en voici quelques-uns :

  • Les demandeurs d'emploi
  • Les travailleurs en situation de handicap
  • Les bénéficiaires des minima sociaux
  • Les femmes, jeunes, étudiants et seniors voulant se lancer dans l’entrepreneuriat
  • Les porteurs de projets d’entreprise sociale et solidaire…

ARCE : l’aide de Pôle emploi

L’ARCE (aide à la reprise ou à la création d'entreprise) est une aide financière versée par Pôle emploi. Son bénéficiaire reçoit des allocations chômage sous forme de capital versé en deux fois.

Depuis le 1er juillet 2023, le montant de l’ARCE est égal à 60 % du montant des droits à l’ARE restant dus à la date du début d’activité, contre 45 % auparavant, alors que, pour les allocataires dont la fin de contrat de travail est antérieure, le taux de l’ARCE est de 45 %.

Le dispositif ARCE est destiné aux demandeurs d’emploi qui bénéficient de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) et qui créent ou reprennent une entreprise après la fin de leur contrat de travail. Il concerne aussi ceux qui entament leurs démarches pour créer ou reprendre une entreprise pendant leur période de préavis, de leur congé de reclassement ou de leur congé de mobilité, mais qui créent ou reprennent une entreprise postérieurement à la fin de leur contrat de travail.

Les aides Oseo

Oséo est un établissement public dont la mission est de soutenir l'innovation et la croissance des PME. Il propose une aide au financement déclinée en subvention, avance d'argent, prêt à taux zéro ou garanties :

Le cofinancement : la banque Oséo peut prêter elle-même une partie des fonds demandés dans le cadre de son soutien à l’investissement.

La garantie : lorsqu’une entreprise ne peut pas accéder au crédit bancaire, elle peut solliciter Oséo afin de garantir une partie de l’emprunt. Grâce à cette garantie de financement Oséo, les banques prennent moins de risques et sont plus disposées à prêter ou à pratiquer des taux plus avantageux.

R&D : le financement Oséo peut également se faire dans le cadre de Recherches & Développement, menées par l’entreprise.

L'aide à la création d'entreprise pour les handicapés

C’est une aide financière particulière destinée aux personnes handicapées sans emploi qui voudraient créer ou reprendre une entreprise, quelle que soit sa forme juridique. Elle est dispensée par l'Agefiph sous forme de subvention.

Elle prend la forme d'une aide forfaitaire de 6 300 € qui vise à faciliter le démarrage de l'entreprise en soutenant uniquement les frais de départ. Pour en bénéficier, il faut disposer d'un apport minimum de 1 200 €.

Le crédit solidaire

Il représente également une aide à la création d'entreprise. Destiné plutôt à des personnes en difficultés, en projet de réinsertion professionnelle, au chômage… le crédit solidaire peut être accordé par

L'Association pour le droit à l'initiative économique (ADIE) : elle propose des micro-crédits de 12 000€ maximum, avec une durée de remboursement de 6 à 48 mois. L’ADIE propose également un programme d'accompagnement à la création d'entreprise, Je deviens Entrepreneur (ex CréaJeunes), gratuitement. Auparavant dédié aux jeunes de 18 à 32 ans, il a été étendu à tous les créateurs. Il permet de demander un microcrédit et un prêt d'honneur à 0 %.

La Société coopérative de finances solidaires (NEF) : elle propose une offre de crédit pour les projets ayant une dimension écologique, sociale ou culturelle, d’un montant allant de 5 000 à 75 000€, sur une période 2 à 15 ans.

Subvention innovante de Bpifrance

Pour tout projet d'innovation créative artistique ou culturelle en phase de maturation ou de faisabilité, Bpifrance propose d’aider le créateur dans la préparation et son projet. Cette aide financière à destination des PME et entreprises de moins de 2 000 salariés prend la forme d'une subvention et est destinée à régler les dépenses de validation du projet (études d’évaluation et d’analyse du potentiel du projet, conception et définition du projet, étude de faisabilité, recherche de partenaires, etc.).

Elle peut atteindre un montant de 50 000€ au maximum pour un programme d’innovation de 6 à 24 mois avec un taux d’aide pouvant aller jusqu’à 70 % selon la typologie de l’entreprise.

Les aides privées ou mixtes

Les créateurs de projet ne souhaitant pas passer par le public peuvent se tourner vers le secteur privé pour trouver ses aides. Il peut, par exemple, obtenir un prêt d’honneur ou participer à un concours.

Le prêt d'honneur

Les prêts d’honneur à taux zéro permettent de financer les fonds propres et le besoin en fonds de roulement (BFR) de départ. Ils peuvent être accordés par des réseaux de création / reprise d'entreprise, des clubs de créateurs, certaines entreprises dans le cadre d’un essaimage, des fondations ou des associations.

Le montant des prêts d’honneur Initiative France (réseau regroupant 207 associations locales et visant à accompagner les entrepreneurs dans leurs projets), par exemple, s’élève entre 3 000 et 50 000€, avec une moyenne de 10 000€.

Les concours

L'État, des fondations, ainsi que des structures privées proposent régulièrement des concours nationaux ou régionaux pour aider financièrement la création d'entreprise et de nouveaux projets. On peut citer comme exemples de ce genre de concours :

  • I Lab, un concours présidé par la BPI valorisant les entreprises innovantes sur toute la France,
  • Le Prix MoovJee - Innovons ensemble, ouvert aux étudiants créateurs,
  • Concours Initiative ‘’O’’ Féminin qui promeut les entrepreneurs femmes accompagnées d’une structure d’Initiative France,
  • Concours Fémin'Initiatives qui promeut les entrepreneurs femmes de l’Eure-et-Loir,
  • Les papilles d’or, concours organisé par la CCI de l’Essonne et qui est réservé aux bouchers, boulangers, caviste, charcutier/traiteur, pâtissier, restaurateur gastronomique, traditionnelle, familiale et cuisine du monde, chocolatier, fromager, poissonnier, primeur, torréfacteur, crêperies du département de l’Essonne,
  • Concours Créacampus qui récompense la création d’entreprise au sein du Campus de Tours,
  • Les Espoirs de l'économie dans le Finistère financée par la CCI …

Par ailleurs, il existe des zones géographiques pouvant être plus favorisées que d’autres pour la création ou la reprise d’entreprise, via des allègements ou exonérations fiscales, pour redynamiser le territoire. On peut citer, à titre d’exemples, les zones franches urbaines (ZFU), les zones d’aide à finalité régionale (AFR), les zones de revitalisation rurale (ZRR)…

Investir en franchise : conseil, analyse, rentabilité

  • Quel secteur d'activité est en pleine croissance ?
    23 décembre 2022
    Malgré la crise sanitaire de la Covid-19 et des circonstances assez dures, de nombreux secteurs, dont celui des services à la personne, ont réussi à résister et à réaliser de belles performances. Ces secteurs ...
  • Quel business sans argent ?
    22 décembre 2022
    Monter son entreprise sans argent est certainement plus difficile mais loin d’être impossible. Cela demande en revanche davantage de méthode, d’anticipation et de persuasion. Mais si la motivation est ...
  • Quel apport pour ouvrir une boutique ?
    22 décembre 2022
    La création d'une boutique en franchise nécessite de réunir au démarrage de quoi financer le droit d'entrée, le droit au bail, les aménagements et équipements, les premiers stocks… ainsi qu'un fonds de ...
  • Pourquoi acheter une franchise ?
    22 décembre 2022
    La franchise connaît un très beau succès depuis plusieurs années. Ce modèle économique offre une multitude d’avantages aux entrepreneurs qui désirent lancer leur activité, et éviter la solitude qui accompagne ...
  • Comment trouver de nouveaux franchisés ?
    22 décembre 2022
    Parmi les facteurs rentrant en compte dans la réussite et le développement d’un réseau de franchise, le recrutement de nouveaux franchisés. En effet, la qualité de ses collaborateurs et de ses franchisés ...

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

4 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)