Interview franchise Bureau Vallée

Interview de Laurence Maguarian, de la franchise Bureau Vallée

Laurence Maguarian - le

Au départ spécialisé dans la distribution d’articles de bureau au sein de grandes surfaces implantées dans des périphéries de ville, c’est depuis l’an 2000 que Bureau Vallée a entamé le déploiement de franchises de taille plus réduite, adaptées aux centres-villes.
Nous avons rencontré Laurence Maguarian, Responsable Recrutement et Développement Franchise de l’enseigne, pour cette interview

: Quel est le rythme de déploiement de votre concept Bureau Vallée de centre-ville ?

Laurence Maguarian : En 10 ans, l’enseigne a ouvert une quinzaine d’unités à Beauvais, Amiens, la Rochelle, Rennes, Brest, Albi, Dax, Lyon, Bergerac, Alençon, Courbevoie, Montrouge et Kourou en Guyane. L’investissement nécessaire pour ce concept s’élève à 250 000 €, tandis qu’il peut atteindre 450 000 € pour un entrepôt traditionnel. Notre but est d’attirer un maximum d’entrepreneurs disposant d’un apport modeste.
Au niveau de l’offre en magasin, elle est identique, si ce n’est au niveau de l’exposition du mobilier, qu’il est toutefois possible de commander sur un ordinateur en libre-service.

Quels moyens utilisez-vous pour accroître la notoriété de votre réseau ?

Nous sommes un concept de Cash & Carry, ce qui n’implique aucun démarchage. Nous axons donc tous nos efforts sur la communication, avec des campagnes d’affichage 4 X 3, ou des opérations de mailing, afin de se faire connaître dans la sphère locale.

Quel est le portrait-robot de votre franchisé idéal ?

Il s’agit avant tout d’être un bon commerçant, doublé d’un fin gestionnaire. Pour les Bureau Vallée de grand format, il est également nécessaire d’avoir un sens du management, car on peut employer jusqu’à 10 personnes pour faire fonctionner un magasin de périphérie.
Je tiens à préciser que plus de 50% de nos franchisés ouvrent un second ou un troisième point de vente, et l’un d’entre eux caresse le projet d’en ouvrir un quatrième sous peu.

Comment se déroule la formation initiale ?

Elle est assurée au sein d’un magasin pilote, et s’étend sur 60 jours, au cours desquels sont abordés tous les aspects du métier, de la gestion au management en passant par une étude approfondie des spécificités des produits du catalogue.

Pouvez-vous nous faire un point sur votre développement pour conclure ?

Malgré la crise, Bureau Vallée a inauguré 21 unités sur l’exercice 2009/2010, et nous espérons en ouvrir 30 supplémentaires dans les douze prochains mois. Dans les semaines à venir, nous allons implanter des magasins à Granville, Thionville, Narbonne et Saint-Jean de Luz.
Bureau Vallée se développe également au-delà des frontières, puisque notre franchisé de Thionville va exploiter une seconde unité au Luxembourg d’ici quelques semaines.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Bureau Vallée ?

Franchise Bureau Vallée
Bureau Vallée

Spécialisée dans la papeterie, matériel informatique, fournitures et mobiliers de bureau.

Apport 70 000 €

Pour ouvrir une franchise Bureau Vallée il faut un apport personnel de 70 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise informatique
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise informatique

Actualités

Interviews