Interview franchise Cash Converters

Interview de Fabien Fournier, franchisé de Cash Converters

Fabien Fournier - le

: Bonjour. Quel a été votre parcours personnel avant de rejoindre Cash Converters ?

Fabien Fournier : Mon parcours professionnel est assez simple. Avec mon bac STT Commerce en poche (2000), je rentre en septembre 2000 comme vendeur automobile chez Citroën Pantin (93). En septembre 2005, je suis promu en tant que formateur « jeunes vendeurs » pour la direction régionale Ile de France. A 26 ans, en octobre 2006, je signe avec Cash Converters...

Pourquoi avoir choisi Cash Converters ?

On pourrait dire que c’est un peu un concours de circonstances. Depuis un an ou deux, j’avais dans l’idée de monter ma société mais une question me taraudait : qel métier, quel secteur ? Au début, j’avais dans l’esprit de devenir marchand automobile étant déjà dans le secteur depuis 5 années
Puis un ami m'a mis au courant d'un projet de franchise dans l’univers de la piscine, il avait déjà choisi la franchise, fait le bilan… Le concept de franchise m’attira fortement, et je débutai mes recherches... Fast-food, magasin de lingerie, centre de beauté… Et là, je tombe sur le monde de l’occasion et sur Cash Converters, pourquoi pas ?
Après plusieurs recherches et comparaisons avec différents concurrents, je me décide et prends rendez-vous avec la franchise, qui me met en confiance.
En effet, Cash Converters est :
- l'enseigne numéro un mondiale de l’achat/vente aux particuliers
- un pôle d’animateur réseau (pour la mise en place et le suivi)
- un pôle de formation
- un pôle de communication et de publicité (les seuls a avoir un site de vente en ligne)
- une connaissance de leur métier et du marché
- des royalties fixes et non basées sur le CA...

Pouvez-nous nous faire un bilan de vos 18 premiers mois d'activité ?

Après 18 mois d’activité acharnée, je ne regrette strictement rien bien au contraire.
Je suis ravi de dire que Cash Converters a su tenir ses promesses en terme de conseil et de suivi.
L’enseigne m’a conseillé et accompagné pour le montage et la présentation de mon dossier auprès des banques.
J’ai été envoyé sur différents magasins afin d’être formé surtout sur la partie achat avant l’ouverture du magasin.
J’ai également pu envoyer ma caissière en formation sur le magasin le plus proche afin qu’elle se familiarise avec le logiciel de caisse interne, tout comme la bijoutière qui gère les achats et les ventes.
Différentes formations m’ont été proposées :
-Gemmologie (étude des pierres pour la bijoutière)
-Formations ventes pour les vendeurs.
Cash Converters organise aussi des réunions régionales tous les trois mois et un séminaire annuel, qui nous permet de nous retrouver avec nos questions et nos attentes vis-à-vis du franchiseur, et de faire un topo sur l’année passée et l’année à venir.

Quels sont les points forts du réseau selon vous ?

Un logiciel informatique interne avec base commune.
Un pôle de formation
Une enseigne connue
Un pôle de communication et de publicité
Une carte de fidélité valable sur l’ensemble du réseau
Un site internet marchand qui constitue une vrai vitrine pour mon magasin
Des franchiseurs disponibles et qui connaissent leur métier
Des réunions régionales où franchiseurs et franchisés se rencontrent
Un concept bien étudié
Un pôle d’animateurs réseau
Une franchise qui ne cesse d’évoluer (développement internet …)
Un secteur qui ne cesse d’évoluer.

Quelles sont les qualités requises pour devenir franchisé chez Cash Converters ?

En premier lieu, être sérieux et respecter le concept : on achète et on vend de l’occasion, nous devons être rigoureux lors des tests produits en salle d’achat.
Avoir le sens du management car sans une équipe soudée, la réussite est impossible
Etre à l’écoute du client : l’occasion fait peur, il faut donc rassurer les gens et croire en notre secteur. Tous nos produits sont vendus avec une garantie de minimum 30 jours.
Etre commerçant : 70% de notre clientèle est constituée d’habitués.
Ne pas avoir peur du travail et s’intéresser à tout (bricolage/sono/ car-audio/ informatique…)

Si c’était à refaire...?

Avec un chiffre d’affaire de plus de 1 500 000 € la 2eme année et une très bonne rentabilité, je ne pensais pas atteindre aussi rapidement un tel niveau de performance. Donc si c’était à refaire, ce serait sans hésiter un grand OUI, et d’ailleurs pourquoi pas une seconde ouverture dans le futur...

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

6 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Cash Converters ?

Franchise Cash Converters
Cash Converters

Achat et vente de produits d'occasion aux particuliers

Apport 50 000 €

Pour devenir franchisé Cash Converters il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise dépôt vente et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités