Interview franchise Crédit Conseil de France

"Crédit Conseil de France reste au-dessus des tendances nationales"

Fabien Monvoisin - le

Au cours de cet entretien, Fabien Monvoisin, Directeur Général de la franchise Crédit Conseil de France, revient sur les changements législatifs qui touchent son métier ces dernières années, et les conséquences de ces bouleversements sur son métier

: L’environnement législatif qui encadre votre activité est aussi règlementé que changeant ces dernières années. A ce jour, comment appréhendez-vous ces changements pour votre activité ?

Fabien Monvoisin 2Fabien Monvoisin : Depuis 2010, nous parlons effectivement de la loi Lagarde avec ces obligations de transparence, entre autre, vis-à-vis de l’emprunteur ; et un repositionnement nécessaire de l’utilisation du crédit renouvelable.
Nous avons également géré la mise en application du décret IOBSP, depuis le premier janvier dernier, qui donne encore plus de légitimité au courtage de crédit en France, grâce à un renforcement des capacités professionnelles des acteurs de ce marché.
Toutes ces nouvelles contraintes liées à la distribution du crédit sont pourtant autant d’opportunités pour notre métier : un renforcement de notre image, un renforcement de la sécurisation de la distribution, une véritable professionnalisation de l’intermédiation, et surtout plus de garanties pour les emprunteurs.

Selon vous, en avez-vous fini avec ces nouvelles règlementations répétitives ?

Non, nous avons tout lieu de penser que nous aurons encore de nouvelles règles qui viendront s’imposer à nous. La première d’entre elles pourrait être l’application de l’article 97.2 du code monétaire et financier, relatif à la prestation de services externalisés, à notre métier.
Cette nouvelle étape, dont la mise en application est prévue au 1er janvier 2014, va continuer de transformer notre secteur d’activité. Avec toujours plus de contrôle et de traçabilité. C’est le client qui en sortira gagnant. A nous de nous adapter pour transformer ces évolutions en une véritable opportunité de marché.

Selon vous, dans ce contexte de crise que nous traversons depuis 2008, qu’en est-il du marché du crédit immobilier face au regroupement de crédits ?

Pour faire un point macro-économique, le marché du regroupement de crédits résiste mieux à la crise que le marché du crédit immobilier. La prochaine tendance haussière attendue des taux risque de contracter encore plus le marché du crédit immobilier essentiellement soutenu par les renégociations des taux actuellement. Sur les seuls financements « acquisition », le marché continue de se replier fortement.
A l’inverse le marché du regroupement de crédits (préventif et curatif) résiste très correctement à la crise que nous traversons depuis 2008.
Mieux, le regroupement de crédits distribué par intermédiation continue de croitre de + 5% au 1er semestre 2013, selon certaines sources. Dans tous les cas, sa démocratisation, l’adaptation des gammes de nos partenaires prêteurs aux besoins évolutifs de nos clients, et la professionnalisation des distributeurs en font un véritable marché d’avenir.

Vous dressez donc une perspective positive pour Crédit Conseil de France ?

Effectivement, Crédit Conseil de France reste comme depuis 5 ans au-dessus des tendances nationales. Et ce n’est pas un hasard. L’environnement règlementaire, la bonne tenue du marché et la dynamique du réseau 2CF laissent présager l’écriture de très belles pages pour l’avenir.

Témoignage fourni par l'enseigne

Téléphone : 02 30 96 15 31
Adresse email : service.commercial@creditconseildefrance.com
Crédit Conseil de France est fermé du 12 au 17 août 2013

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Produits financiers, assurance : devenez franchisé avec ces concepts porteurs

Franchise CrediPro
CrediPro

Courtage en crédits professionnels

Apport 25 000 €

AXA Prévoyance & Patrimoine
AXA Prévoyance & Patrimoine

Expert de la Protection Sociale et Patrimoniale

Apport 0 €

Franchise Crédit Conseil de France

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour créer une franchise Crédit Conseil de France il faut un apport personnel de 30 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise courtage crédit et assurance
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise courtage crédit et assurance

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise CrediPro
CrediPro

Apport 25 000 €