Interview franchise Dépil Tech

"Depil Tech connaît une croissance à deux chiffres depuis 10 ans"

Vanessa Perrais, Directrice du développement - le

Depil Tech, le spécialiste de l'épilation définitive, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 52 millions d’euros, affichant une progression de 19% l'année passée, est sorti de la crise renforcé. Le réseau, qui a identifié sur le territoire français 294 secteurs prêts à accueillir un centre, poursuit l'objectif d'ouvrir entre 5 à 10 centres chaque année.

: Comment se porte le réseau DEPIL TECH ?

Vanessa Perrais : L'enseigne Dépil Tech s’est imposée comme le leader français sur le marché de l’épilation permanente et du photo-rajeunissement à la lumière pulsée. Notre entreprise connaît une croissance à deux chiffres depuis 10 ans. L'année passée, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 52 millions d’euros, affichant une progression de 19%.franchise depil tech neuilly sur seine

Comment avez-vous traversé la crise sanitaire d'ampleur inédite en France ?

A l’heure où la Covid 19 a pris une place très importante dans l’esprit des consommateurs, à l’heure ou plusieurs réseaux rencontrent des difficultés, Dépil Tech ne cesse de grandir et sort plus fort de cette expérience inédite. 

Ainsi, au 30 septembre 2020, nous enregistrions 3,5% de croissance par rapport à l'année précédente.

Ces résultats sont excellents et prouvent notre savoir-faire, notre expertise et notre positionnement de leader sur le marché de l’épilation permanente.

Où en est le développement du réseau et quelles sont vos ambitions de croissance ?

Depil Tech compte122 centres, dont 107 en France, et16 à l’international. Nous possédons 6 centres au Mexique, 6 centres en Belgique et 3 centres en Suisse. Au total, notre enseigne fédère 83 franchisés. Le nombre de nos multi-franchisés ne cesse de grandir. Ainsi, près d’une quinzaine de franchisés souhaitent poursuivre leur développement, 40% ont déjà plusieurs centres, 60% souhaitent créer leur second centre.

Nous avons identifié sur le territoire français 294 secteurs prêts à accueillir un concept Dépil Tech. Aussi, notre objectif de développement consiste à ouvrir entre 5 à 10 centres chaque année.

L'épilation définitive constitue-t-elle un marché porteur ? Quid de l'évolution réglementaire ?

L'épilation définitive constitue un secteur porteur. Sur ce marché, Depil Tech propose un concept unique et différenciant. Les prévisions du taux de croissance annuel moyen du secteur de l’IPL en Europe sont excellentes : en 2017, ce marché pesait 77,38 millions d’euros, il devrait atteindre les140,10 millions d’euros d'ici 2027.

Technologie brevetée en 1972 aux Etats-Unis, la lumière pulsée s’est démocratisée dans les années 90. Dépil Tech ainsi que d’autres enseignes et centres esthétiques indépendants ont choisi de centrer leur activité sur cette technologie non invasive. 

En France le contexte juridique semblait clair compte tenu des dispositions de la Loi n°2009-879 du 21 juillet 2009. Cette loi a adapté la législation française aux normes européennes en distinguant les actes à visée diagnostique et thérapeutique, réservés aux médecins, des actes purement esthétiques qui ne sont pas réservés aux médecins.

L’épilation à la lumière pulsée entrant dans la catégorie des actes esthétiques, il était évident qu’il ne s’agissait pas d’une activité relevant d’un quelconque monopole médical.

Quelques associations de médecins, principalement dermatologues, ont cependant tenté de s’opposer au développement de cette activité par des non-médecins, estimant que ces actes relevaient du monopole médical par application d’un arrêté du Ministère de la santé du 6 janvier 1962 disposant que ne pouvaient être pratiqués que par les docteurs en médecine les actes médicaux « d’épilation, sauf les épilations à la pince ou à la cire » (article 2 de l’arrêté du 6 janvier 1962).

Bien qu’il fût évident que cet arrêté ancien ne pouvait plus être applicable compte tenu des nouvelles lois et normes intervenues depuis, certains tribunaux ont accueilli l’argumentaire des médecins pour dire que l’activité de certaines entreprises du secteur était illicite.

Cette situation a créé des incertitudes et une insécurité juridique quant à l’activité d’épilation à la lumière pulsée par des non-médecins puisque d’autres décisions juridictionnelles refusaient au contraire de leur donner raison.

Sous l’impulsion de certains acteurs du secteur, et notamment de la société DEPIL TECH, considérant que cet arrêté du 6 janvier 1962 était illégal, des actions judiciaires et administratives ont été engagées aux fins d’obtenir son abrogation. Par une décision rendue le 8 novembre 2019, le Conseil d’Etat a finalement tranché dans le sens de la position des esthéticiens et de DEPIL TECH. 

Cet arrêt du Conseil d’Etat tranche définitivement la question de la légalité de l’activité de DEPIL TECH en l’absence d’un monopole des médecins sur l’activité d’épilation à la lumière pulsée.

Tirant les conséquences de cette décision de principe, la Cour de Cassation a confirmé et jugé que des non-médecins pratiquant l’épilation à la lumière pulsée ne peuvent donc être poursuivis pour exercice illégal de la médecine par un arrêt rendu récemment le 31 mars 2020 (Cour Cass. 31 mars 2020, n°449).

Il est donc établi désormais par l’ensemble des juridictions française que l’épilation à la lumière pulsée est une activité libre d’exercice par des non-médecins, cela confirmant que l’activité de l’entreprise DEPIL TECH est parfaitement légale, contrairement à ce que certains ont tenté de faire croire dans le passé.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Dépil Tech ?

Franchise Dépil Tech
Dépil Tech

Epilation Permanente et soins d'embellissement de la peau

Apport 42 000 €

Intéressé par le secteur franchise épilation ?
Pour ouvrir une franchise Dépil Tech il faut un apport personnel de 42 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise esthétique et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Interviews

Actualités