Interview franchise Easy Cash

Interview de Jérôme Taufflieb, de la franchise Easy Cash, les débuts

Jérôme Taufflieb - le

A quelques semaines de la fin de l’année 2012, nous avons souhaité rencontrer Jérôme Taufflieb, le président de l’enseigne Easy Cash, afin de faire un bilan des mois écoulés, parler des perspectives pour l’an prochain et faire un focus sur les velléités de développement de la marque dans le Sud, alors que la participation de l'enseigne d'achat-cash à Top Franchise Méditerranée approche à grands pas (12 et 13 novembre à Marseille). Interview

: Comment l’aventure d’Easy Cash a-t-elle débuté ?

Jérôme Taufflieb 2Jérôme Taufflieb : Je crois qu’en effet on peut parler d’aventure lorsqu’on se remémore les débuts de l’enseigne Easy Cash, née sur les cendres d’un ancien réseau qui avait déposé le bilan en 2001. Nous étions alors une dizaine de Franchisés désirant poursuivre notre activité dans le monde de l’achat-cash, croyant fermement en ses chances de réussite, et bien nous en a pris. Nous désirions donner à notre métier ses lettres de noblesse, promouvoir une vision qualitative du secteur de l’occasion. Notre exigence de qualité porte non seulement sur l’emplacement, le concept magasin, les process, la sélection des produits, mais également sur le profil des candidats que nous sélectionnons pour devenir franchisés.

Vos franchisés justement, de quels horizons viennent-ils ?

Nous recherchons des personnes âgées de 35 à 55 ans ayant une expérience dans le commerce ou le management, et désireux de travailler en réseau dans l’occasion. Parmi les autres qualités requises, je citerais la curiosité, l’esprit d’équipe et le sens du contact humain.

Où en êtes-vous du déploiement de votre parc ?

Nous sommes passés de 12 magasins au départ à 82 aujourd’hui, notre rythme moyen d’ouverture étant d’une unité par mois. Nous prenons notre temps avant de valider des projets, car l’emplacement est une donnée essentielle du succès, et on sait que les places sont rares et chères ces temps-ci.

Toutes vos ouvertures en cours sont des magasins de grand format situés en périphérie. Votre test sur le format centre-ville à Lyon est-il probant ?

Nous sommes très satisfaits des résultats enregistrés dans la succursale de Lyon, et nous sommes parvenus à affiner notre concept et à l’adapter au centre-ville au fil des mois. Une première franchise de ce type sera inaugurée en région parisienne à Saint-Germain-en-Laye d’ici quelques semaines et nous avons d’autres projets dans nos cartons.

Vous serez une nouvelle fois présents sur Top Franchise Méditerranée 2012, pour quelles raisons ?

Nous souffrons d’un déficit d’implantations dans la région PACA, et ce salon nous permet d’entrer en contact avec des entrepreneurs motivés. C’est le cas concernant notre récente ouverture à Toulon, dont nous avons rencontré le directeur dans les allées de Top Franchise l’an dernier. Nous avons également implanté des magasins à Istres et à la Ciotat, preuve que nos efforts pour mailler le Sud portent leurs fruits.

Quel chiffre d’affaires réalisent vos magasins ?

Les chiffres d’affaires ont encore progressé en 2012, et nous atteindrons la barre des 100 millions d’euros tous magasins confondus en fin d’exercice. En moyenne, en première année, nos unités atteignent 1.1 million d’euros de CA, et ces chiffres dépassent 1.4 million en moyenne par la suite.

Comment accompagnez-vous vos franchisés ?

Nous sommes très réactifs dans le domaine de l’assistance que nous apportons à nos franchisés, et notre siège compte désormais 13 personnes, toutes au service de nos partenaires. Afin d’améliorer notre offre, nous venons d’engager un nouvel animateur ainsi qu’un Directeur Marketing connaissant parfaitement le commerce en réseau, puisqu’il vient de Celio où il exerçait les fonctions de Directeur Marketing.

Adhérer à Easy Cash permet également de bénéficier d’une notoriété immédiate que nous entretenons par des vagues de publicité télévisée : une troisième vague de spots sera diffusée en novembre 2012, et devant les bons résultats obtenus, nous prévoyons de reconduire le dispositif l’an prochain.
Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Easy Cash ?

Franchise Easy Cash
Easy Cash

Leader de l'achat-vente d'objets d’occasion et reconditionnés

Apport 50 000 €

Pour créer une franchise Easy Cash il faut un apport personnel de 50 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise dépôt vente
Votre projet de création s'oriente vers le secteur Ouvrir un magasin d’occasion ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise Ouvrir un magasin d’occasion, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise dépôt vente

Actualités

Interviews