Interview franchise Empruntis l'agence

Interview de Stéphanie Allançon, franchisée de Broker France

Stéphanie Allançon - le

: En tant que 1ère franchisée du réseau, comment s’est déroulé votre démarrage au sein de Broker France ?

Stéphanie Allançon : Un démarrage difficile car le challenge était double, réussir dans un métier nouveau pour moi et réussir à me faire reconnaître auprès des banques et ceci sans pouvoir mettre en avant la force d’un réseau contrairement à ce qui se passe aujourd’hui.
De plus, j’ai essuyé les plâtres, car nous avons testé des partenariats divers et variés via des sites internet sans qu’aucun ne soit réellement intéressant. Nous avons vécu l’évolution des outils de travail, ainsi que des méthodes de travail…
Mais le challenge fut vite relevé d’un côté comme de l’autre grâce à ce savoir-faire propre à Broker France, savoir-faire qui fait aujourd’hui la réussite de notre réseau.
Effectivement, ma qualité de travail est très largement reconnue et appréciée au sein des banques et par mes clients et apporteurs d’affaires. A mes débuts, très peu de banques désiraient travailler avec moi alors qu'aujourd’hui, ce sont elles qui nous sollicitent.

Aujourd’hui comment pourriez-vous résumer Broker France ?

Broker France a bien réagi après une période de démarrage plutôt difficile car il a fallu faire des réajustements de méthodologie et de typologie par rapport aux candidats à la franchise.
Notre réseau est celui, qui comparativement à ceux qui existent aujourd’hui, est le plus performant en terme de méthodologie et d’organisation dans notre métier.
En effet, il est le seul à profiter d’un système de Master Franchise en région, mettant à la disposition du franchisé une personne capable de l’aider lors de son démarrage, le suivre au quotidien en cas de nécessité, un rôle que j’occupe pour la région Alsace et Franche-Comté. Nous sommes le seul réseau de franchise à disposer également d’outils informatiques et de logiciels si performants que même certaines banques nous les envient. De plus, nous sommes l’un des seuls réseaux à être uniquement spécialisé dans le crédit immobilier et à avoir gardé notre totale indépendance vis-à-vis des banques et des réseaux immobiliers.

Votre bilan ?

Je suis fière d’appartenir à un réseau qui sait se remettre en question lorsque cela devient nécessaire pour permettre de mieux avancer.
Ceci est d’autant plus vrai que n’étant absolument pas issue du milieu bancaire mais de la communication, la réussite est au rendez-vous. Après une première année très mitigée, je viens de clôturer une deuxième année avec un bénéfice de 25 000 euros (rémunération de gérance comprise), l’embauche d’un conseiller et aussi l’ouverture d’une 3ème franchise à Mulhouse (après Besançon en 2006).
Aujourd’hui, la qualité de la formation de démarrage d’une agence s’est considérablement améliorée et enrichie, j’ai d’ailleurs dû participer à une autre session de formation.

Que pensez-vous de l’avenir de votre métier dans la conjoncture financière actuelle ?

Je ne pense que notre métier à plus que jamais sa place. En effet, même si l’on annonce une baisse des transactions immobilières au niveau national, nous ne sommes pas aussi touchés que cela pourrait le paraître. En effet, certes le nombre de transactions va diminuer mais le nombre de transactions faites par l’intermédiaire d’un courtier va augmenter.
Le durcissement des conditions bancaires va en notre faveur car, contrairement aux banques, nous sommes multi produits. Par conséquent, nous sommes là pour trouver rapidement et efficacement les solutions de financement. De plus, notre appartenance à un réseau national nous permet de bénéficier de conditions et de solutions de financement qu’un courtier indépendant ne pourrait pas toujours obtenir.

Broker France, perspectives à 2010 ?

Broker France est un réseau reconnu comme l’incontournable de la profession, reconnu par nos partenaires bancaires. Un réseau toujours plus étendu avec toujours plus d’agences. Pour mon secteur, l’objectif serait encore l’ouverture de 3 agences dans le Bas-Rhin, ce qui constituerait un maximum afin de respecter les secteurs étendus et exclusifs dont bénéficient chacun de nos franchisés. Et pourquoi pas une campagne de communication nationale télévisée...

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Courtage crédit : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise Meilleurtaux
Meilleurtaux

Courtage en prêts aux particuliers et professionnels

Apport 50 000 €

Franchise AB Courtage
AB Courtage

Réseau de courtage en prêt immobilier au service des particuliers

Apport 20 000 €

Franchise Empruntis l'agence

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé Empruntis l'agence il faut un apport personnel de 50 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise courtage crédit et assurance
Votre projet de création s'oriente vers le secteur Courtage crédit professionnel ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise Courtage crédit professionnel, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise courtage crédit et assurance

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Idésia
Idésia

Apport 10 000 €

Franchise Meilleurtaux
Meilleurtaux

Apport 50 000 €

Franchise LFC Courtage
LFC Courtage

Apport 20 000 €

Franchise Prelys Courtage
Prelys Courtage

Apport 10 000 €

Franchise AFR financement
AFR financement

Apport 10 000 €

Franchise Crédit Conseil de France
Crédit Conseil de France

Apport 10 000 €

Franchise IN&FI Crédits
IN&FI Crédits

Apport 40 000 €

Franchise AB Courtage
AB Courtage

Apport 20 000 €