Interview franchise Institut Mahler

Un entretien avec Denis Marque, l’histoire de l’enseigne

Denis Marque, le | Franchise beauté

Simone Mahler, qui a toujours revendiqué un positionnement technique, souhaite désormais devenir le leader de la dermo cosmétique professionnelle. Dans un entretien accordé à l’Observatoire de la Franchise, Denis Marque, Directeur des ventes et de la franchise, dévoile tous les projets de l’enseigne.

: Pouvez-vous nous rappeler l’histoire de l’enseigne Simone Malher ?

Denis Marque : Simone Mahler est une enseigne historique dans le monde de la beauté. D’origine bordelaise, la marque puis l’enseigne Simone Mahler est née après la seconde guerre mondiale, en 1946. Développé en franchise dès 1972, Simone Mahler a intégré le groupe Sothys en 2001. La marque a toujours revendiqué un positionnement technique.

A ce jour, le réseau compte une soixantaine d’instituts répartis sur l’ensemble du territoire. A l’international, Simone Mahler se développe par l’intermédiaire de distributeurs de la marque. Nous réservons donc la franchise quasiment exclusivement au territoire national.


Quel est le concept des instituts Simone Mahler ?

Les instituts de beauté Simone Mahler sont des instituts de beauté généraliste avec un positionnement technique. Nous développons une méthodologie de prise en charge globale basée sur le diagnostic de peau assisté par ordinateur concrétisé par la délivrance systématique d’une ordonnance de beauté. Cela nous permet d’apporter une réponse individuelle, personnalisée et adaptée.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2008 ?

2008 a été une année satisfaisante avec sept ouvertures dont un troisième institut ouvert pour l’un de nos franchisés. Les nouveaux produits lancés ont également reçu un accueil très favorable. A la fin du second semestre 2008, nous avons dévoilé et commencé à déployer le nouveau concept architectural. Il s’agissait d’être plus en cohérence avec l’image technique de notre enseigne. Les tons et les matériaux utilisés renforcent donc cette image de technicité. La façade a été travaillée avec des tonalités de gris anthracite avec un lettrage blanc pour le logo. A l’intérieur des instituts, le coloris « mascarpone » côtoie le bois et l’aluminium brossé. Ce mélange de matières vient renforcer l’image technique des produits.

Où en est le déploiement de ce concept ?

Depuis la fin 2008, les nouveaux instituts ouverts l’ont été au nouveau concept. Au premier semestre 2010, l’institut pilote de Paris devrait également être relooké. A ce jour, une petite dizaine d’instituts a pris les couleurs du nouveau concept. Nous espérons qu’à fin 2009, 25% du réseau soit relooké et 50% en 2010.

Quel candidat à la franchise recherchez-vous ?

Nos franchisés sont soit issus du monde de l’esthétique soit des personnes en reconversion. Leur point commun : le diplôme d’esthéticienne que 99% de nos franchisées possèdent.
Pour la création de l’institut, nous demandons un apport en capitaux propre de 40 000 euros. Nous menons pour l’essentiel une politique de reprise d’institut et nous assistons totalement le franchisé dans ses démarches en lui trouvant l’institut qui va correspondre à son projet. Le chiffre d’affaires moyen au sein du réseau, avec un effectif moyen de 2 personnes, est de 130/140 000 euros avec un chiffre d’affaires maximum de 480 000 euros.

Quels sont vos objectifs de développement pour 2009 et à plus long terme ?

Nous souhaitons développer notre enseigne et notre présence sur le territoire, avec un objectif : celui de compter 100 instituts en France d’ici trois / quatre ans. En 2009, étant donné la conjoncture peu favorable, nous allons nous consacrer à la consolidation du réseau. Nous programmons ainsi un maximum de quatre ouvertures sachant que deux ouvertures sont d’ores et déjà programmées dans la région nantaise ainsi que dans le 11ème arrondissement de la capitale.
Le second objectif, capital pour le réseau, est d’ancrer l’enseigne dans le monde de la beauté en développant notre positionnement dermo cosmétique professionnelle. Nous souhaitons évoluer sur cette tendance pour devenir le leader de la dermo cosmétique professionnelle en institut. Avec ce positionnement presque médical, nous apportons à nos clientes ce qu’elles désirent, à savoir : de la sécurité, du plaisir et un résultat immédiat.
Pour parvenir à cet objectif, nous allons durant les deux années à venir assainir le réseau. Car il est primordial que tous les franchisés adhèrent à ce positionnement afin d’avoir un réseau homogène. Nous allons travailler avec eux sur ce repositionnement qui réclame certains investissements en termes d’appareil. Cependant notre réseau étant historiquement ancien, on peut penser que 5 à 10% des franchisées ne s’inscriront pas dans cette démarche de repositionnement.

Comment allez-vous accompagner vos franchisés pour le renforcement de positionnement ?

Nous allons accentuer les formations tant initiales que continues. C’est par ce biais que nous allons pouvoir mettre à niveau nos franchisées.

Plus globalement, quel soutien apportez-vous à vos franchisés ?

Nous avons trois pôles dédiés à l’accompagnement de nos franchisées. Pour l’animation de réseau, en support d’un plan marketing annuel comportant en règle générale une opération par mois, des responsables commerciaux sont chargés du suivi et du développement du chiffre d’affaires de l’institut en leur proposant un plan commercial spécifique adapté à chaque situation . Nous avons également des animatrices formatrices dédiées qui réalisent des animations commerciales propres à chaque institut. Enfin, au sein de notre pôle formation, les franchisées bénéficient de formation gratuites assurées au sein de nos deux centres de Paris et de Bordeaux.

Avez-vous des zones d’implantation prioritaires souhaitées sur le territoire? Y-a-t-il des zones où l’enseigne Simone Mahler est sous représentée ?

Le maillage du territoire est incomplet. Ainsi, l’enseigne, de part son origine, est fortement représentée dans le grand Sud Ouest. En revanche, nous restons sous représentés dans l’ouest du pays et nous sommes quasiment complètement absent à l’Est. Petit à petit, ces zones seront maillées.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 8 votants

Esthétique, Epilation : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise Citron Vert
Citron Vert

Epilation, soins, bronzage UVA et pose d'ongle

Apport 40 000 €

Franchise DEPIL & YOUNG
DEPIL & YOUNG

Epilation définitive, amincissement et anti-âge

Apport 20 000 €

Institut Mahler

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour devenir franchisé Institut Mahler il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise esthétique et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise BODY'minute
BODY'minute

Apport 20 000 €

Franchise RELOOKING BEAUTE MINCEUR
RELOOKING BEAUTE MINCEUR

Apport 15 000 €

Franchise Carlance
Carlance

Apport 30 000 €

Franchise Dépil Tech
Dépil Tech

Apport 40 000 €

Franchise Boudoir du Regard
Boudoir du Regard

Apport 30 000 €

Franchise Citron Vert
Citron Vert

Apport 40 000 €

Franchise Le Comptoir du Visage
Le Comptoir du Visage

Apport 30 000 €

Franchise DEPIL & YOUNG
DEPIL & YOUNG

Apport 20 000 €