Interview franchise Signarama

« Seul le système de la franchise me semblait pertinent pour atteindre mes objectifs »

Christian Gasnier, Franchisé à Saint-Leu la Forêt, dans le Val d'Oise - le

Franchisé du réseau Signarama à Saint-Leu la Forêt, dans le Val d'Oise, Christian Gasnier a répondu à nos questions, au sujet de son parcours professionnel précédent et des avantages qu'il a trouvé en rejoignant l'enseigne internationale de signalétique...

: Que faisiez-vous avant d'ouvrir votre agence Signarama ?

Christian Gasnier 1Christian Gasnier : J'ai obtenu mon diplôme à l'EDHEC, Ecole de commerce à Lille, en 1984. Puis je me suis perfectionné au marketing et à l'anglais en partant pour l'Université de Hartford, dans le Connecticut et pour la Californie, à Berkeley. J'ai alors eu un parcours chez Thomson Grand Public en tant que Responsable de Zone et Chef de produits Télévision et Video jusqu’en 1991, avant de prendre la Direction Marketing et Commerciale chez Ruggieri jusqu’au début des années 2000. Enfin, jusqu’en 2014, j'étais à la tête d'un point de vente Gedimat en Guadeloupe avant de rentrer en métropole, où j'ai ouvert le Signarama de Saint-Leu la Forêt, dans le Val d'Oise.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans la franchise ?

Compte tenu de mon âge, mes objectifs étaient doubles. Tout d'abord, aller vite et gagner du temps pour acquérir un nouveau métier, mais aussi optimiser mes investissements financiers. Seul le système de la franchise me semblait pertinent pour atteindre mes objectifs.

Qu'est-ce qui fait la différence entre Signarama et ses concurrents ?

En premier lieu, ma réflexion a porté sur le choix du secteur d'activité : je souhaitais intervenir sur un marché à l'abri des modes éphémères, un marché sur lequel l'influence d’Internet serait aussi réduite que possible, un marché où la relation humaine est primordiale. Enfin, mon objectif était également de pouvoir tirer profit de mon expérience professionnelle. Mon choix s’est donc porté sur la signalétique dont les besoins en financement correspondaient à mon apport financier. Mon enquête sur le terrain, auprès des intervenants sur ce marché, dont certains franchisés, m’a conduit à choisir Signarama pour les motifs suivants : son professionnalisme et sa stratégie, sa plus grande réactivité, sa dimension internationale, ses outils d’accompagnement et les relations humaines.

Comment le franchiseur vous a-t-il aidé au départ ?

Cela a concerné tous les postes : tout d’abord le local (la recherche, l’implantation, l’organisation), le matériel (choix des outils et des machines, formation à leur fonctionnement), le recrutement de l’équipe (fiche de poste, canaux de recrutement, outils de sélection et sélection), le lancement commercial (cibles et méthode), la formation technique, commerciale et au réseau intranet, le choix des fournisseurs… Pendant les six premiers mois, Signarama a été très attentif à mon évolution grâce à des outils de suivi et à des prises de contact régulières avec la personne en charge du développement au sein de l'enseigne.

Comment s'est déroulée la formation initiale ?

Compte tenu de mon expérience en matière de gestion et de management, j’ai choisi des formations techniques et commerciales. Dans le détail, la formation comprenait l'apprentissage de la pose des films selon les supports et l'étude des spécificités des besoins et des accès PMR. Celle-ci a été complétée par un cursus commercial, avec des points hebdomadaires.

Qu'avez-vous mis en place pour faire face à la crise du Covid-19 ?

En interne, nous avons institué le travail partiel et télé-travail. Nous avons aussi intensifié nos efforts commerciaux : recrutement d’un commercial en contrat d’alternance, mise en place d’un show room de 100m², augmentation de budgets pour notre présence sur le net et les réseaux sociaux (adwords), diversification de l’offre produits propre au Covid, augmentation de notre participation aux différents réseaux professionnels. Par ailleurs, avec le concours de ma banque, j’ai obtenu un PGE afin de sécuriser la trésorerie de l’entreprise.

Un dernier mot à ajouter ?

Si l’on doit faire un bilan après quatre années pleines d’activité, celui-ci est positif et la franchise Signarama m’a permis non seulement de développer mon chiffre d’affaires de façon régulière et sereine, mais également de surmonter cette année 2020 si particulière grâce notamment  au dynamisme du réseau.

                             Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 4.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Signarama ?

Franchise Signarama
Signarama

1er réseau mondial de communication visuelle

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Signarama il faut un apport personnel de 30 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise communication
Votre projet de création s'oriente vers le secteur Signalétique ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise Signalétique, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise communication

Actualités

Interviews