Devenir puéricultrice

Les métiers de la petite enfance attirent particulièrement les femmes et l'on parle souvent de puéricultrice, mais il sont ouverts à tous. Alors comment devenir auxiliaire de puériculture ? La case concours est obligatoire mais accessible à tous.

devenir puericultrice

Rôle et missions d’un(e) auxiliaire de puériculture

Spécialiste de la petite enfance, l’auxiliaire de puériculture est chargé d’apporter tous les soins aux enfants et aux nouveau-nés. Leur principale mission est de les accompagner dans tous leurs apprentissages afin de leur apporter bien-être et autonomie.

Concrètement, une auxiliaire de puériculture doit apporter les soins nécessaires aux enfants et participer avec eux à des activités d’éveil. La différence avec le métier de puéricultrice est que l’auxiliaire de puériculture n’est absolument pas formé pour effectuer des soins médicaux.

Dans ses missions, l’auxiliaire de puériculture doit apporter les soins courants aux nouveau-nés et aux jeunes enfants. Son rôle est de suivre leur courbe de poids et de température, de préparer leurs biberons. Elle participe aussi à apprendre aux parents les gestes d’hygiène et de soin de l’enfant.

Elle s’occupe également de l’environnement de vie de l’enfant en changeant les draps et en désinfectant sa chambre. Elle doit aussi nettoyer tout le matériel utilisé pour les soins prodigués aux nouveau-nés et aux plus jeunes avec les protocoles appris pour assurer une parfaite hygiène.

L’auxiliaire de puériculture peut également assister les infirmiers durant les soins donnés aux enfants.

Les missions d’une puéricultrice diffèrent en fonction du lieu d’exercice.

En exerçant dans un centre infantile PMI (Protection Maternelle et Infantile), l’auxiliaire de puériculture s’occupe et conseille les parents et futurs parents. En salle d’attente, elle peut aussi observer les enfants avant leur consultation avec le médecin afin de détecter des problèmes de comportement, voires des enfants malades pour en informer le médecin avant la visite. Elle doit être présente pendant les consultations si le médecin le réclame pour s’occuper de l’enfant. Ses missions peuvent aussi comprendre des visites au domicile des jeunes parents pour les conseiller sur leur rôle éducatif. Des missions administratives lui sont également confiées comme la gestion des dossiers médicaux.

Au sein d’une crèche, l’auxiliaire de puériculture est chargée d’organiser la journée des enfants en veillant à leur hygiène, à leur alimentation et à leur éveil tout en se conformant au cadre de santé. Elle est également en charge de leur apprentissage de l’autonomie. Sa mission en crèche est aussi d’effectuer l’entretien des lieux et du matériel ludique et de soin. Vous souhaitez vous mettre à votre compte en tant que puéricultrice ? il existe de nombreuses opportunités en franchise de crèche, permettant de devenir indépendant en maitrisant les risques

Où s’exerce le métier de puéricultrice / puériculteur ?

Le métier d’auxiliaire de puériculture (AP) peut s’exercer dans différentes structures : hôpital, maternité, PMI, crèche, halte-garderie, foyer mère/enfant. Le statut d’un auxiliaire de puériculture est fonctionnaire territorial, fonctionnaire en milieu hospitalier ou salariée en fonction de l’organisme choisi pour exercer.

Petite enfance : Ces enseignes recrutent des franchisés
Franchise Simone Pérèle
Simone Pérèle

Marque de lingerie Chic et Haut de gamme.

Apport 30 000 €

Franchise KIDILIZ
KIDILIZ

Création et distribution de prêt à porter enfant

Apport 20 000 €

Franchise Minelli
Minelli

Chaussures de qualité, sport, loisirs et mode

Apport 31 500 €

Franchise ANNA VIRGILI
ANNA VIRGILI

Le luxe et le raffinement à la portée de tous

Apport 60 000 €

Quel diplôme et quelle formation pour devenir puéricultrice / puériculteur ?

Pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture, il est nécessaire d’obtenir un diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). Il faut avoir au minimum 17 ans pour suivre une formation et les études peuvent être suivies en alternance. On peut obtenir ce diplôme sans avoir effectué d’études spécifiques, mais il faut passer un concours d’entrée pour devenir puéricultrice diplômée.

Pour travailler au sein d’instituts médico-éducatifs ou d’éducation motrice auprès d’enfants en situation de handicap, l’auxiliaire de puériculture doit passer le concours de la fonction publique territoriale. C’est un concours « sur titre », car la candidate doit au préalable posséder le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). En complément, l’AP doit effectuer un entretien oral devant un jury qui évalue ses capacités professionnelles et sa motivation. Après son admission, l’AP est inscrite sur une liste d’aptitude. Cette inscription lui permet de postuler aux offres d’auxiliaire puéricultrice de toutes les collectivités locales de France.

En milieu hospitalier (maternité, pédiatrie, cancérologie, néonatologie, urgences pédiatriques…), le recrutement se fait sur titre sans épreuve. Il faut toutefois posséder le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture, mais il n’est pas nécessaire de passer de concours.

Pour travailler dans le secteur privé, une candidature classique (CV, lettre de motivation et entretien d’embauche) constitue la voie classique. La copie du Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture et des justificatifs de stages et de formation peuvent être demandés par l’employeur.

Salaire puéricultrice : combien gagne une auxiliaire de puériculture

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture débutante s’élève en moyenne à 1530 euros brut par mois auquel s’ajoute des primes. Ce salaire varie en fonction du lieu d’exercice. Ainsi, dans la fonction publique ou dans la fonction publique hospitalière, le salaire de base est calculé en fonction du grade et de l’échelon. Dans ce cas, il varie de 1 537 euros à 2 183 euros brut par mois.

Ce salaire peut être complété par des primes et des indemnités : indemnité de résidence, supplément de traitement familial, prime forfaitaire mensuelle, prime spéciale de sujétions, primes liées aux conditions de travail…

Le salaire d’une puéricultrice peut être plus conséquent en milieu privé puisque la convention collective du secteur accorde une prime d’ancienneté qui est calculée en fonction du nombre d’années d’expérience. Cette dernière est comprise entre 3 et 20 % du salaire brut.

Reconversion : se reconvertir en tant que puéricultrice / puériculteur ?

Pour se reconvertir en auxiliaire de puériculture, il sera nécessaire d’obtenir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture. Ensuite, après le concours, la formation initiale de puéricultrice dure 10 mois dont 17 semaines de cours théoriques et 24 semaines de stage.

Coût : combien ça coûte de devenir auxiliaire de puériculture

La formation pour devenir auxiliaire de puériculture coûte entre 2 000 et 7 000 euros pour l’année en fonction de l’organisme choisi. Les frais de formation peuvent être pris en charge par différents organismes (Conseil régional, employeur…). Des bourses peuvent également être obtenues.

Devenir puéricultrice indépendante : possible avec la franchise

Vous souhaitez créer votre propre structure pour devenir indépendante ? Il existe de nombreuses possibilité en franchise (création de crèche et micro crèche, service à la personne, etc.). Pour tout savoir sur la franchise et ses nombreux avantages, téléchargez gratuitement le livre blanc bien démarrer en franchise

Guide de la franchise

Téléchargez gratuitement le Guide de la franchise (édition 2020) qui vous expliquera la franchise étape par étape et vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet.

Télécharger

Vous souhaitez en savoir plus ?
Consultez les enseignes qui se développent dans le secteur franchise Services aux particuliers et Crèche et garde d'enfants.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)