Ouvrir une micro creche

Vous souhaitez travailler dans l'univers de la petite enfance ? Vous avez toujours eu envie de créer votre propre entreprise ? D'être à la tête de votre propre structure d'accueil ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour ouvrir une micro crèche qui marche

ouvrir une creche

Analyse du marché des micro crèches en France

En plein boom en France, le marché des crèches privées gagne du terrain. Et parmi ces acteurs, les micro-crèches ont réussi à se faire une place de choix répondant aux besoins de familles citadines ou rurales sans mode de garde collectif.

Une micro crèche permet d'accueillir généralement jusqu’à 10 enfants dans un lieu d’une surface réduite pensée pour eux. La taille de ce type d’accueil avoisine les 100 m², voire un peu plus. A l’intérieur des micro-crèches, le taux d’encadrement des enfants est équivalent à celui des crèches municipales ou des structures multi-accueil. Les enfants sont gardés et soignés par des équipes professionnelles et qualifiées, spécialistes de la garde des enfants de 0 à 3 ans.

Selon le cabinet d’études Xerfi, Le dernier plan crèche table ainsi sur 30 000 berceaux supplémentaires d’ici 2022, contre 100 000 lors du précédent. La taille du marché des crèches privées a pratiquement quadruplé depuis 2010 pour se rapprocher des 2 milliards d’euros en 2019. Pourtant, la France compte moins de 1,5 million de places pour près de 2,5 millions d’enfants de moins de trois ans. Le scénario médian de Xerfi prévoit une hausse de 5% par an en moyenne des capacités d’accueil entre 2020 et 2022 pour atteindre près de 111 600 places (à comparer à près de 96 400 en 2019).

Micro-crèches : quelle part de marché ?

Les franchises de crèche se sont fortement développées ces dernières années, et de nouveaux concepts voient le jour, notamment sur le marché des micro-crèches. Kangourou Kids, acteur majeur de la garde d’enfants en franchise, a développé Koala Kids. On trouve aussi les réseaux Les Chérubins. Au total, au sein de l’Hexagone, six groupes se partagent 80 % du chiffre d’affaires du secteur : Babilou, Les Petits Chaperons Rouges, People & Baby, Crèche Attitude, La Maison Bleue et Crèches de France.

Comment ouvrir une micro-crèche

Les micro-crèches peuvent être privées, associatives ou publiques. Leur point commun : toutes ces structures sont soumises aux mêmes règles que les structures collectives publiques. Ainsi, les locaux doivent respecter les normes de sécurité exigées pour les établissements recevant du public. Une micro-crèche doit par ailleurs convenir aux besoins des enfants avec des aménagements favorisant l’éveil des plus petits mais aussi et surtout leur sécurité avec du mobilier adapté et normé.

L’encadrement doit comprendre une professionnelle pour trois enfants pour fournir un accueil de qualité. Le personnel encadrant doit par ailleurs bénéficier d’une formation spécifique à la petite enfance.

Au sein des micro-crèches, le franchisé gérant peut fixer librement son tarif horaire. Les parents quant à eux peuvent percevoir une aide de la caisse des allocations familiales (CAF). La CAF peut également directement verser à la micro-crèche une subvention servant à couvrir une partie des frais de fonctionnement.

Pour ouvrir dans les meilleures conditions une micro-crèche, il faut :

  1. Réaliser une solide étude de marché

    En effet, le futur gérant ou franchisé doit réaliser une étude de marché solide qui va servir à déterminer si l’activité a du potentiel sur le secteur choisi. Dans la zone de chalandise choisie, il va donc falloir étudier et analyser la concurrence, compter le nombre d’assistantes maternelles, de crèches publiques, les associations œuvrant dans la garde d’enfants, le nombre d’école, aller interroger les parents sur leur besoin.
  2. Rédiger son business plan

    Dans un business plan, il est question de détailler tout le projet, c’est-à-dire son lieu d’implantation, la clientèle visée, les besoins à couvrir, les futurs frais de fonctionnement. Le business plan est un élément déterminant et doit montrer à la fois l’envie et la capacité à mener votre projet à bien. C’est ce document que les banques vont analyser pour délivrer ou non un emprunt bancaire
  3. Mettre en place sa stratégie commerciale
    A cette étape, il s’agit de déterminer comment vous allez trouver vos futurs clients et comment vous allez les fidéliser. Cela concerne donc votre stratégie de communication et marketing.

Quel budget pour ouvrir une micro-crèche ?

Ouvrir une micro-crèche nécessite de prévoir plusieurs postes de dépenses :

  • Le local qui doit répondre à certaines normes d’accès et qui doit se trouver dans un lieu stratégique au cœur de votre clientèle.
  • Le personnel qui doit être qualifié pour exercer auprès de jeunes enfants
  • Le mobilier ludique et pratique, le matériel de puériculture ainsi que les jouets permettant l’éveil des enfants
  • Les dépenses courantes comme le remboursement de l’emprunt, l’électricité, la connexion Internet, les assurances…

Quel est le profil nécessaire pour ouvrir une micro-crèche ?

Pour ouvrir une micro-crèche, il faut avant tout être commercial et passionné par l’activité afin de mettre en confiance les parents. Cette mise en confiance passe par un local aux normes d’hygiène et d’accueil mais aussi par un personnel fiable, professionnel, formé et diplômé. Pour cela, il est également nécessaire d’avoir des qualités de manager et de savoir fidéliser son personnel avec une rémunération attractive et des possibilités d’évolution.

Choix d'enseignes qui marchent pour ouvrir une micro creche
Franchise Kangourou Kids
Kangourou Kids

Garde d'enfants pour parents exigeants

Apport 15 000 €

Franchise Family Sphere
Family Sphere

Service à domicile autour de l'enfant

Apport 25 000 €

Franchise Linguish
Linguish

Spécialiste de l’enseignement des langues auprès des enfants de façon ludique et naturelle

Apport 25 000 €

Franchise Babychou Services
Babychou Services

Garde d'enfants à domicile

Apport 20 000 €

Rentabilité : ouvrir une micro-crèche, est-ce rentable ?

La rentabilité d’une micro crèche est liée au territoire sur lequel la structure est implantée mais aussi du réseau choisi, de sa notoriété et de sa réputation comme de la façon dont il accompagne ses membres dans leur développement. On estime le chiffre d’affaires moyen d’une crèche à 250 000 euros après deux ans d’activité. Pour ouvrir une micro-crèche en franchise, il faut prévoir un apport personnel d’environ 15 000 euros, une formation d’un mois environ, qui n’est pas généralement pas inclus dans le droit d’entrée.

  • Droit d’entrée : environ 20 000 euros
  • Formation : entre 5 000 et 7 000 euros.

Ouvrir une micro-crèche : en indépendant ou en franchise ?

Ouvrir sa micro-crèche en franchise permet avant tout de ne pas être seul à la tête de son entreprise, sur un secteur réglementé. La franchise permet dans ce cas de s’appuyer sur l’expérience du franchiseur car la garde des enfants de moins de trois ans en collectivité nécessite de répondre à des normes d’hygiène et de formation très strictes. La franchise permet de bénéficier d’un savoir-faire éprouvé, d’un accompagnement et de l’aide du franchiseur mais aussi des autres franchisés du réseau. Enfin, être franchisé permet de s’appuyer sur la notoriété d’une marque, ce qui est particulièrement important dans une activité où les parents sont évidemment soucieux du bien-être de leurs enfants.

Guide de la franchise

Téléchargez gratuitement le Guide de la franchise (édition 2020) qui vous expliquera la franchise étape par étape et vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet.

Télécharger

Vous souhaitez en savoir plus ?
Vous pouvez également visiter notre page thématique franchise Micro crèche

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)