Actualités de la franchise

Agenda Diagnostics fait le point sur les vraies évolutions pour les diagnostiqueurs

De vraies évolutions pour les diagnostiqueurs :

L’ESRIS remplace l’ERNMT Nouvelle année, première nouveauté. Depuis le 1er janvier 2018, l’ERNMT est devenu l’ESRIS, et son formulaire comprend désormais une ligne consacrée aux secteurs d’information sur les sols. Un acronyme en chasse un autre. Depuis le 1er janvier 2018, on ne dit plus ERNMT, mais ESRIS. Cet « État des servitudes “ risques ” et d’information sur les sols » enrichi d’informations supplémentaires, conserve une validité identique à celle de feu l’ERNMT : six mois à partir de sa réalisation. Du coup, que se passe-t-il dans le cas d’une vente réalisée en 2018, mais avec un compromis signé en 2017 auquel était annexé un ERNMT ? La réglementation est claire, elle prévoit une actualisation du document lorsque le risque a changé entre les deux signatures. C’est le cas aujourd’hui, puisque de nouvelles infos ont été ajoutées. Moralité, l’ERNMT, même de moins de six mois, ne peut plus être utilisé, et il est nécessaire de produire un ESRIS. Question de sécurité. En revanche, pour la location, un ERNMT en cours de validité pourra être annexé au bail. Ce qui change D’autant que les nouvelles informations contenues par l’ESRIS n’ont rien d’anodin. D’abord, le document prend désormais en considération la pollution des sols : « Le terrain est situé en secteur d’information sur les sols (SIS) : Oui/Non ». Fin novembre, le premier SIS avait ainsi été approuvé dans les Yvelines : la liste devrait s’étoffer tout au long de l’année, les préfets disposant jusqu’au 1er janvier 2019 pour rendre leur copie. Autre modification non négligeable : de nouvelles questions relatives aux PPRT (Plans de Prévention des Risques Technologiques) ont fait leur apparition. Exemple : « L’immeuble est situé en secteur d’expropriation ou de délaissement : Oui/Non ». Depuis sa naissance, l’information acquéreur/locataire a déjà évolué à plusieurs reprises. Elle pourrait encore être modifiée en 2018 avec l’intégration du risque radon : cette information obligatoire devait même entrer en vigueur au 1er juillet 2017. Petit retard à l’allumage, on attend toujours le décret d’application pour la mise en œuvre de cette obligation, fruit d’une directive européenne.

Entreprenez sur le secteur du diagnostic immobilier avec Agenda Diagnostics. Depuis l’origine de votre projet jusqu’au lancement de votre cabinet, AGENDA Diagnostics vous accompagne au quotidien. Outre le séminaire d’intégration, le kit commercial et les outils spécifiques, un consultant AGENDA France viendra sur place vous assister lors de vos premières démarches commerciales.

Comment ouvrir une franchise Agenda Diagnostics ?
Demandez une documentation

Franchise Agenda Diagnostics
Apport
10 000 €
Ca 2ans
220 000 € annuel
Droit d'entrée
14 000 €

Réseau leader sur le marché du diagnostic immobilier depuis 25 ans

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour créer une franchise Agenda Diagnostics il faut un apport personnel de 10 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise diagnostic immobilier et les franchises du secteur Immobilier.

Les dernières interviews Agenda Diagnostics

Les dernières actualités Agenda Diagnostics