Interview franchise Cash Converters

Interview de Jean Wendling, franchisé Cash Converters

Jean Wendling - le

Ingénieur de formation, Jean Wendling a occupé différentes fonctions de manager en entreprise pendant 16 ans. Il a alors décidé de se reconvertir et de changer de vie en créant son entreprise. Il a choisi Cash Converters et nous explique pour quelles raisons...

: Comment avez-vous connu Cash Converters ?

Jean Wendling : Je m'étais fixé un certain nombre de points positifs indispensables pour me lancer dans la création, obligatoirement dans la franchise. Choisir un marché porteur et en voie de développement, privilégier un concept s’adaptant aux évolutions futures intégrant les préoccupations actuelles d’écologie et de sauvegarde du pouvoir d’achat et enfin opter une franchise ayant fait ces preuves. Mon choix s’est naturellement porté sur Cash Converters, inventeur du concept et numéro un mondial.

Connaissiez-vous le concept du dépôt-vente au préalable ?

Je n’étais pas spécialement chineur et adepte du concept d’achat/vente. La visite de plusieurs magasins et le contact avec plusieurs franchisés Cash Converters m’ont fait prendre une décision rapide et que je ne regrette pas.

Pouvez-vous nous raconter vos débuts avec Cash Converters, notamment au niveau de la formation ?

La formation est l'une des clefs du succès d’un tel projet et Cash Converters l’a bien intégré. Nous sommes formés et accompagnés non seulement au moment de l’ouverture mais aussi durant les premiers mois et tant que nous avons besoin d’un fort soutien. J’ai été formé 15 jours au concept de l’achat vente et au management d’entreprise avant de passer près de 6 semaines en magasin aux différents métiers. Puis 4 personnes de mon équipe ont suivi le même processus, 2 jours au concept et 2 semaines en magasin au métier. Au moment de l’ouverture des achats et des ventes, plusieurs franchisés sont venus m’épauler dans ma tâche. J’ai bénéficié de l’expertise de notre animateur, spécialement embauché pour de telles missions pendant une semaine, après un trimestre d’ouverture pour nous aider à nous améliorer. De plus, les visites régulières chez mes collègues me permettent d’accélérer mon apprentissage et mon expérience. L’échange des bonnes pratiques est vraiment une réalité dans le réseau. Nous disposons du client mystère, d'un véritable benchmarking sur les bonnes pratiques et de la mesure de satisfaction.

Etes-vous en ligne avec vos objectifs ?

Nous avons ouvert les achats le 12 septembre 2007 et les ventes 2 semaines et demie plus tard, alros que la pratique dans nos métiers est un décalage de 4 semaines. De plus, au moment de l’ouverture des ventes, nous avons connu une forte influence. Donc je ne peux être que satisfait du lancement. En tant que chef d’entreprise, nous avons tendance à fixer des objectifs ambitieux, peut-être trop. Nous sommes aujourd’hui sur la bonne voie, le point mort a été atteint au bout de 3 mois et je pense dépasser le seuil de rentabilité dans les prochains mois.

Pouvez-vous nous faire un bilan de 2007 et nous faire part de vos perspectives pour 2008 ?

Le bilan de 2007 est des plus satisfaisant, tant au niveau des chiffres que de l’accueil des clients. Le concept d’achat vente répond à une demande des clients. Les perspectives sont bonnes et avec l’appui de la franchise et celle de ma banque, nous étudions actuellement l’ouverture d’un second magasin qui devrait se concrétiser d'ici la fin de l'année.

Un dernier mot peut-être ?

Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas à un instant et je me lancerais à nouveau dans un tel projet malgré la charge de travail inhérente à toute nouvelle activité. Le résultat est à la hauteur de l’engagement. Je conseille le concept achat-vente et Cash Converters en particulier à toute personne voulant se lancer dans la création d’entreprise sur un secteur porteur.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

5 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Cash Converters ?

Franchise Cash Converters
Cash Converters

Achat et vente de produits d'occasion aux particuliers

Apport 50 000 €

Pour ouvrir une franchise Cash Converters il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise dépôt vente et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités