Interview franchise Dépil Tech

« Avec cette procédure de sauvegarde, nous voulons piloter de façon sereine et structurée la période de transition économique et de croissance post start-up de Dépil tech »

Jérémy Mauvenu, Directeur général de Depil Tech
le | Franchise beauté

A la demande des fondateurs du réseau Depil Tech, l’enseigne a été placée en procédure de sauvegarde fin mai. Jérémy Mauvenu, Directeur général de Dépil Tech, revient sur cette décision qui devrait permettre à l’entreprise de poursuivre et de pérenniser son développement.

: Pourquoi avez-vous décidé de faire une demande de placement en procédure de sauvegarde pour Depil Tech ?

Jérémy MauvenuJérémy Mauvenu : Nous avons pris cette décision pour pouvoir continuer notre formidable croissance. L’entreprise Depil Tech s’est très fortement développée depuis sa création il y a sept ans. Nous avons ouvert 130 points de vente et sommes présents dans six pays. Pour développer le réseau, nous avons engagé beaucoup de frais et notre trésorerie commençait un peu à s’essouffler. Quand on rencontre des problèmes de trésorerie, il vaut mieux agir plutôt que d’attendre de se retrouver en défaut de paiement puis en liquidation.

Aujourd’hui notre réseau se porte bien. Il est rentable avec 40 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés en 2017.

Notre demande de placement en procédure de sauvegarde a été validée par le Président du Tribunal de commerce. Cela va permettre à l’entreprise de se refaire une santé financière en six à dix-huit mois maximum. Cette procédure existe depuis plusieurs années et a permis à de nombreuses entreprises comme Joué Club ou Monceau Fleurs de pouvoir passer un cap.

Qu’attendez-vous de cette procédure et quelles sont les compétences pour les franchisés et les futurs franchisés ?

Nous comptons sur cette procédure pour avoir une  trésorerie suffisante pour pouvoir reprendre sereinement le développement de l’entreprise une fois la procédure levée.

Cette procédure n’implique aucune conséquence pour nos franchisés ou futurs franchisés. Ces derniers sont des chefs d’entreprise indépendants et nous continuons à honorer nos contrats envers eux. La seule chose qu’ils pourraient craindre, c’est la peur de leurs clients vis-à-vis de cette procédure que les personnes ne connaissent pas très bien. C’est pour cela que nous avons communiqué auprès de nos franchisés pour leur expliquer notre volonté avec ce placement en procédure de sauvegarde. Nous sommes très transparents avec eux. Certains nous ont contactés pour obtenir plus de détails et être rassurés, d’autres nous ont adressé leurs encouragements pour mener cette mission jusqu’au bout.

Comment voyez-vous l’avenir de Dépil Tech ?

Nos projets n’ont aucunement changé. Nous continuons d’assurer nos services pour que nos franchisés continuent leur croissance. Nous allons ainsi continuer notre développement en France et à l’international. Nous prévoyons ainsi encore une quinzaine d’ouvertures d’ici la fin de l’année. Au sein de l’Hexagone, nous sommes très bien représentés dans l’Est, un peu moins dans l’Ouest où nous souhaitons resserrer notre maillage. Nous allons également conforter notre présence à l’export avec des implantations prévues  en Belgique, en Suisse, en Irlande, au Mexique,

Nous allons également continuer à militer pour lever le flou juridique qui existe en France autour de l’utilisation de la lumière pulsée et qui implique parfois des difficultés pour nos partenaires à obtenir des prêts bancaires. Nous avons pour cela lancé une procédure juridique, actuellement en cours, visant à faire abroger l’arrêté de 1962, un cadre réglementaire obsolète qui impacte non seulement l’enseigne Dépil Tech mais aussi toute une profession qui constitue un véritable réservoir de croissance et d’emplois.

Enfin, nous allons également continuer le développement de notre marque cosmétique propre avec le lancement de notre gamme corps.

Etes-vous confiant sur une issue favorable à cette procédure ?

Bien sûr. Nous nous appuyons sur le modèle de la franchise pour développer notre réseau. Cela nous assure un chiffre d’affaires pendant les sept ans de contrat de nos franchisés. A nous de faire en sorte que ce chiffre d’affaires puisse couvrir toutes les charges de la tête de réseau ainsi que le développement de l’enseigne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3/5 basée sur 9 votants

Vous souhaitez devenir franchisé Dépil Tech ?

Franchise Dépil Tech
Dépil Tech

Technique d'élimination définitive des poils et embelissement de la peau

Apport 40 000 €

Intéressé par le secteur franchise épilation ?
Pour ouvrir une franchise Dépil Tech il faut un apport personnel de 40 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise esthétique et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Interviews

Actualités