Interview franchise Isocomble

« Nous ouvrons en moyenne 8 agences par an »

Ronan Bouza, Responsable du réseau
le | Franchise batiment

Responsable du réseau IsocombleRonan Bouza a répondu à nos questions, revenant sur le concept et l’historique de l’enseigne, ainsi que sur les plans de déploiement de la marque et les profils de candidats privilégiés.

: Quel est le concept d’Isocomble ?

Ronan BouzaRonan Bouza : Notre métier de base,  c’est l’isolation par soufflage de laine des combles perdus chez les particuliers. Nous sommes donc spécialisés dans la prise en charge de toute la partie haute des maisons.

Comment la marque a-t-elle vu le jour ?

La marque Isoweck est née il y a 35 ans, suite à l’importation en France d’un procédé de soufflage en provenance des Etats-Unis. Isocomble est adossé à Isoweck depuis 2012, afin de diffuser son modèle à travers un réseau de franchise, ce qui permet de mailler le territoire de manière bien plus rapide. Nous avons rapidement rencontré un bon écho auprès du public et des professionnels, obtenant notamment le prix de la Révélation de la Franchise en 2015.

Quel est votre rythme d’ouvertures ?

Nous inaugurons en moyenne 8 agences par an et nous pensons atteindre les 150 unités à moyen terme. Aujourd’hui, Isocomble, c’est 45 agences en France, dont 40 sont exploitées en franchise. Depuis le début de l’année 2016, nous avons ouvert à Orléans, au Mans et à Argentan… et d’ici au 31 décembre, nous planifions les inaugurations d’agences dans les villes de Toulouse, Chartres, Rodez, Pau et Paris. Nous visons en priorité des emplacements péri-urbains, dotées de zones de chalandise de 250 000 habitants.

Qui sont vos franchisés ?

En termes de profils, Isocomble est à la recherche de personnes ayant avant tout des qualités de commercial, capables de gérer leurs comptes et sachant diriger une équipe. Car une agence Isocomble, c’est en moyenne huit personnes, soit trois commerciaux, un assistant et deux techniciens. Les équipes passent par des sessions de formation couvrant à la fois la partie administrative du travail mais aussi les techniques de soufflage utilisées par l’enseigne. Pour se lancer, il est nécessaire d’avoir un véhicule et une agence physique disposant d’une réserve afin de stocker la laine et les matériels utilisés pour les prestations.

Quel investissement prévoir et quel retour financier espérer ?

Il faut compter 80 000 € pour rejoindre Isocomble mais le seuil de rentabilité est vite atteint puisqu’en moyenne, le chiffre d’affaires la seconde année est de 600 000 €, soit plus du double de ce que réalise un artisan indépendant.

                                                                          Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Isocomble ?

Franchise Isocomble
Isocomble

Isolation des combles

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Isocomble il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise travaux et les franchises du secteur Bâtiment.

Interviews

Actualités