Interview franchise La Maison Des Travaux

Interview d'Anthony Frys, franchisé la Maison des Travaux

Anthony Frys - le

Anthony Frys a passé près de 20 ans dans des grands groupes internationaux sur le marché très concurrentiel des télécoms. Il y a pris des responsabilités de lignes de produits pour des sociétés européennes et asiatiques. Chacune des ces expériences lui a permis de découvrir une nouvelle facette de la gestion d’une entreprise. Il est aujourd'hui franchisé de la Maison des Travaux. Interview

: Pour quelles raisons avez-vous désiré vous lancer dans la franchise ?

Anthony Frys : Je désirais une vraie reconversion professionnelle, chose difficile à faire car les entreprises ou les cabinets de recrutement recherchent le « clone parfait » pour un poste chez un concurrent. La franchise est un excellent tremplin pour un changement radical d’orientation…

J’avais envie de mettre toutes mes compétences au service d’une réalisation personnelle. Adhérer à un réseau de franchise m’a permis de réaliser ce projet, sans partir d’une feuille blanche, sereinement, et cela dans un timing très court.

Quelles sont les raisons qui vous ont fait choisir le groupe que vous avez rejoint ?

Je recherchais un nouveau métier sur un marché porteur et dynamisant. Je voulais un métier qui bouge. Le courtage en travaux oblige à pro actif, à aller à la rencontre des clients plutôt qu’attendre derrière un comptoir.

Gros œuvre, peinture, maçonnerie, carrelage, chauffage, cuisine, salle de bain, électricité, menuiserie, parquet, plomberie, démolition, isolation thermique ou phonique, ravalement, terrassement, toiture, plomberie, fenêtres, véranda ou décorateur… tous les corps de métiers sont représentés et à chaque fois, par les experts du métier. Le courtage en travaux représentait à mes yeux un vrai métier dans lequel la valeur ajoutée pour le client semblait forte et le gain de temps pour les artisans évident !

Lors de mes recherches du réseau adéquat, j’ai privilégié les contacts avec les franchisés avant de rencontrer les têtes de réseaux : cela m’a permis de m’assurer que ce métier répondait bien à mes attentes. Cela m’a aussi donné la possibilité de repérer immédiatement les réseaux où les franchisés étaient eux-mêmes impliqués dans la réussite globale du réseau, où l’échange entre eux était fort et constructif.
La Maison des Travaux est un réseau participatif qui recherche de vrais chefs d’entreprise désirant se développer. Chaque membre du réseau partage sur ses succès, ses compétences acquises, dans le but d’assurer la réussite collective du groupe.
Cette concertation constante, c’est le franchiseur qui en est le fédérateur. Il communique en plus les valeurs de l’entreprise : La Maison Des Travaux prône un service de qualité, d’accompagnement et de proximité avec le client. Cela correspond parfaitement aux valeurs que je désirais mettre en place dans ma propre entreprise.

Enfin, Ouvrir une agence La Maison Des Travaux à Boulogne-Billancourt avec des outils de travail, un marketing et une communication d’une qualité digne des plus grands groupes, c’était vraiment très appréciable et très valorisant. C’est pourquoi j’ai très vite pris la décision de rejoindre ce réseau.

De quel type d’aides avez-vous bénéficié au départ ?

La formation bien sur, pour apprendre les règles d’un nouveau métier, mais surtout un incroyable support marketing pour assoir ma position sur mon secteur en un temps record. Le réseau m’a permis un démarrage immédiat de mon agence La Maison Des Travaux à Boulogne-Billancourt dans les Hauts de Seine … en gagnant, je pense, plus d’un an par rapport à un démarrage en solo.

Avez-vous suivi une formation, et de quel ordre ?

Oui, une formation plutôt intense, toutes les thématiques y sont abordées. Techniques du bâtiment, démarches commerciales, recherche de nouveaux clients, énergies et crédits d’impôts, négociation avec les partenaires, développement de mon réseau…
Après cette formation, et pour les premiers pas sur le terrain, un vrai accompagnement par le réseau avec des rencontres régulières pour faire une relecture des premiers dossiers clients, en faire l’analyse pour comprendre rapidement les ficelles du métier.
De plus, le réseau, tout en me laissant libre de mes choix et de ma stratégie commerciale, m’incite à ne pas délaisser certaines actions indispensables à la pérennité et au développement de mon business comme par exemple le développement de mon réseau local ou le temps passé avec les artisans.

Racontez-nous votre journée type ?

Mes journées sont très variées : c’est ce que j’aime !
Aujourd’hui par exemple : échange avec un artisan afin de finaliser un devis et l’adapter au mieux aux attentes d’un client pour refaire sa salle de bain à Vaucresson, visite d’un prospect désirant faire une extension de sa maison à Issy-les-Moulineaux avec toiture et isolation par l’extérieur – je lui présenterai un dossier sur les crédits d’impôts et les aides dont il pourrait avoir droit -, rencontre d’un prescripteur pour évaluer des travaux dans un appartement de 120 m², destiné à la location, à Boulogne-Billancourt… et 2h d’administratif pour récupérer le retard vite accumulé dans ce domaine.
Demain, je travaille sur la sélection d’artisans pouvant intervenir rapidement pour des travaux à Sèvres, je présente 2 devis, un pour la création d’une descente de garage à Chaville, l’autre pour la mise aux normes d’un réseau électrique et l’isolation phonique et acoustique de 2 chambres d’une maison à Meudon. En début d’après midi, signature d’un bail pour l’ouverture prochaine d’une boutique La Maison Des Travaux en plein cœur de Saint-Cloud. Enfin, je dois présenter une décoratrice d’intérieur à une personne désirant refaire les couleurs de son appartement à Garches.

Aimeriez-vous ajouter un dernier mot ?

C’est une expérience passionnante. En quelques mois, passer d’une multinationale de plusieurs dizaines de milliers de personnes… à sa petite entreprise est très excitant. Tout y est : marketing, gestion, communication, vente, clients, fournisseurs, partenaires et business plan comme dans la gestion des projets dans les groupes mais chaque action consolide votre propre outil de travail !
Le métier de courtier en travaux est plein de satisfactions : vous réussissez uniquement parce que l’artisan et le propriétaire que vous venez de présenter sont heureux de faire affaire ensemble !
Vous pouvez imaginer le plaisir que nous pouvons ressentir à chaque fois que nous finalisons une affaire. Non seulement, artisan et client sont contents, mais nous avons aussi la satisfaction de voir le résultat des travaux que nous avons initiés. C’est très valorisant et gratifiant.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

2 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé La Maison Des Travaux ?

Franchise La Maison Des Travaux
La Maison Des Travaux

Optimisez le coût et le délais des travaux de nos clients

Apport 8 000 €

Pour ouvrir une franchise La Maison Des Travaux il faut un apport personnel de 8 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise courtage travaux
Votre projet de création s'oriente vers le secteur pas cher ou faible apport ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise pas cher ou faible apport, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise courtage travaux

Actualités

Interviews