Actualités de la franchise

Gaspillage alimentaire : Le Groupement des Mousquetaires (Intermarché, Netto...) se dit favorable à toute nouvelle initiative

le | Franchise grande distribution

Cette démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire est guidée par trois principes :
·        Redonner du pouvoir d'achat au consommateur et lui faire prendre conscience que sa consommation peut avoir un sens ;
·        Générer des économies pour le point de vente, qui n'a – contrairement à certaines idées reçues – aucun intérêt à favoriser le gaspillage alimentaire ;
·        S'inscrire dans une démarche citoyenne en créant des partenariats pérennes avec les ONG caritatives, dans un contexte de dégradation économique et de hausse de la paupérisation parmi  nos concitoyens.

Des actions déjà effectives sur le terrain

Depuis plusieurs années déjà, l'approche des Mousquetaires est globale et concerne le cycle complet de la chaîne de distribution :
·        Meilleure gestion des quantités commandées et des rotations
·        Revalorisation des produits par la transformation en point de vente
·        Vente à prix réduit de produits à date de péremption courte
·        Dons aux ONG et associations humanitaires
·        Revalorisation des denrées non comestibles par méthanisation ou compostage

Le Groupement des Mousquetaires a d'ailleurs déjà signé des conventions nationales avec les principales associations d'aide alimentaire : la Fédération Française des Banques Alimentaires (FFBA), la Croix-Rouge, le Secours Populaire Français et envisage un accord avec les Restaurants du Cœur (signature prévue à l'automne 2015). De plus, une convention locale vient compléter ce dispositif au niveau de chaque point de vente. Celle-ci contractualise et officialise le partenariat  avec l'organisme d'aide alimentaire local, affilié à l'une des associations nationales.
Au total, les Mousquetaires ont délivré 5,5 millions d’équivalents-repas à la FFBA en 2013, soit 2 273 tonnes de produits alimentaires.

À la fois producteur, distributeur et restaurateur, le Groupement des Mousquetaires a un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il poursuivra les actions mises en place et accompagnera favorablement toutes les mesures ou réglementations pouvant améliorer les dispositifs existants.

Sensibilisation plutôt que diabolisation

La grande distribution ne peut pas toujours être accusée de tous les maux : à peine 11% du gaspillage alimentaire est issu de la distribution alors que 66 % provient des ménages, si on reprend les chiffres du Ministère de l’Ecologie.
Un Français jette 20 à 30 kg d'aliments par an, dont 7 kg encore emballés. Ce gaspillage s'élève à environ 430 € par an et  par foyer. Le Groupement des Mousquetaires est prêt à s'associer à des campagnes nationales visant à sensibiliser le consommateur. L'enseigne Intermarché a même été précurseur en la matière : la campagne des « Fruits et légumes moches » de 2014, saluée par la presse et les consommateurs, attirait l'attention sur des produits de qualité ne répondant pourtant pas à des « standards » de production.

La grande distribution souhaiterait faire davantage, mais est parfois confrontée à une offre insuffisante de collectes et un manque de moyens de la part des ONG caritatives. Certains points de vente n'ont pas une taille critique suffisante pour intéresser une association ou sont trop éloignés des points de collecte des associations d'aide alimentaire. Les bénévoles ne sont parfois pas assez nombreux et les associations locales peuvent manquer de véhicules frigorifiques. La faible densité du maillage des ONG peut aussi constituer un frein.

Renouvellement des engagements de 2013

Le Groupement des Mousquetaires, ouvert au dialogue et acteur engagé et responsable, se rendra à la réunion proposée par Mme Ségolène ROYAL, s'il s'agit de formaliser et confirmer son engagement à lutter contre le gaspillage alimentaire, comme il l'a fait le 14 juin 2013 avec le Pacte anti-gaspillage, promu à l'époque par M. Guillaume Garot, alors Ministre de l'Agro-alimentaire. Ce pacte prévoit de réduire le gaspillage alimentaire de 50% d'ici 2025.

Communiqué fourni par l'enseigne

Vous souhaitez devenir franchisé Netto ?

Franchise Netto
Netto

Réseau de distribution hard-discount

Apport 90 000 €

Interviews

Actualités