Actualités de la franchise

Norauto continue de briser les idées reçues sur la franchise

le

Le réseau de centres-auto, équipement, entretien et réparation, automobile Norauto continue son combat contre les idées reçues sur la franchise à travers une série d’articles. Voici la deuxième idée reçue.

‘’Seul un mécanicien peut devenir franchisé’’

Idée reçue N°2 sur la franchise : ‘’Seul un mécanicien peut devenir franchisé’’. Pas obligatoirement ! En effet, la franchise Norauto accepte tous les profils. Sans nécessairement avoir une expérience dans la réparation des voitures, il est possible d’accéder à la franchise et devenir son propre patron.

Etre mécanicien est certainement un atout pour prendre la direction d’une franchise, étant donné que dans certains cas on peut se servir de ses connaissances techniques, mais ce n’est plus un critère obligatoire de recrutement. Il est bon de savoir que 50% des franchisés Norauto ne provenaient pas du monde de l’automobile et pourtant leur niveau de réussite est remarquable. Rejoindre Norauto est essentiellement axé sur la viabilité du projet et la motivation de son porteur.

Se reconvertir professionnellement est simple avec la franchise puisque de nombreuses formations sont dispensées : la CFI, VAE ou encore CP. Prenons l’exemple de Pascal Benoish, directeur technique dans l’imagerie médicale de formation ingénieur, qui après avoir travaillé pendant 6 ans dans ce domaine a bénéficié d’un accompagnement sur-mesure dès le premier jour pour diriger son centre Norauto de Cavignac, en activité depuis juillet 2017.

Norauto propose une formation gratuite de 3 mois minimum, adaptée à tous les profils, alliant théorique et pratique.

La Fédération Française de la Franchise a déjà annoncé qu’entreprendre en franchise garantit un taux de réussite de 80%.

Vous souhaitez devenir franchisé Norauto ?

Franchise Norauto
Norauto

Centre-auto, équipement, entretien, réparation

Apport 100 000 €

Interviews

Actualités