Interview franchise Baby Trees

« Nous souhaitons nous implanter dans toutes les villes de plus de 20 000 habitants »

Elie-Laurent Lago, Responsable Administratif - le

C'est à la suite d'une expérience personnelle, au moment où lui-même cherchait une crèche pour son futur bébé sans succès, qu'Elie-Laurent Lago s'est rendu compte qu'il y avait un grave déficit de crèches en France. Il a alors décidé de créer sa propre structure, apportant aux parents non seulement un mode de garde mais aussi un environnement éducatif pour leur progéniture, puisque Baby Trees est un concept de crèche bilingue s'appuyant sur la méthode Montessori. Nous avons interviewé Elie-Laurent Lago alors que Baby Trees se lance désormais en franchise...

: Dans quelles circonstances êtes-vous entré sur le marché de la crèche ?

Elie-Laurent LagoElie-Laurent Lago : Tout d'abord, il faut savoir que ce marché est particulièrement porteur car on estime qu'il manque à l'heure actuelle 300 000 places en France pour satisfaire l'ensemble des familles. En 2014, j'ai moi-même été touché par ce phénomène lorsque ma femme est tombée enceinte et qu'à trois mois de grossesse, on nous a dit que nous nous y prenions trop tard pour trouver  une place en crèche à Strasbourg, notre ville de résidence. Nous nous sommes alors dit qu'il était temps de remédier à ce manque en y ajoutant le côté éducatif et bilingue, grâce à l'affiliation à la méthode Montessori. Bientôt, une première structure Baby Trees a poussé, suivie de deux autres pour faire face à la forte demande.

Vous lancez maintenant votre concept sous contrat d'affiliation. Quelles qualités recherchez-vous chez vos futurs affiliés ?

Nous cherchons de préférence des personnes connaissant le milieu de la petite enfance, mais nous sommes ouverts aux profils les plus divers. Il faut idéalement être capable de gérer une équipe, avoir des qualités de gestionnaire et éprouver une réelle sensibilité pour les sciences de l'éducation. Enfin, avoir le sens du contact, que ce soit avec les enfants, âgés de 0 à 4 ans, ou leurs parents est indispensable.

Comment formez-vous vos affiliés ?

Nous prodiguons deux cursus de formation s'étalant chacun sur deux semaines et passant en revue tous les fondamentaux du métier, qu'il s'agisse de ressources humaines, de comptabilité ou d'approfondissements pédagogiques. Le tiers de notre formation se passe au sein d'une crèche, afin de cerner tous les paramètres du métier avant de l'exercer pour de bon.

Quels sont vos plans de développement ?

Etant donné la forte demande de garde d'enfants, nous sommes très confiants concernant le déploiement de Baby Trees, d'autant que nous apportons un atout supplémentaire avec l'apprentissage d'une langue étrangère dès le berceau. Nous souhaitons nous implanter dans toutes les villes de plus de 20 000 habitants, tant à proximité de bureaux que de lieux d'habitation assez denses. Concrètement, nous espérons recruter une dizaine d'affiliés d'ici les douze prochains mois.

                                           Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 2 votants

Vous souhaitez devenir franchisé Baby Trees ?

Franchise Baby Trees
Baby Trees

Crèches bilingues français - anglais articulée autour d'un projet Montessori

Apport 20 000 €

Pour ouvrir une franchise Baby Trees il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise crèche et les franchises du secteur Services aux particuliers.

Actualités