Interview franchise Confiez-Nous

« Choisir la franchise m’a permis d’aller plus vite »

- le

Après une carrière florissante dans l’univers de la santé, Philippe Hacherez a décidé de se lancer en franchise et en famille dans le secteur des services à la personne avec le  réseau Confiez-Nous. Ouverte il y a deux mois, son agence a très bien démarré.

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le réseau de services à la personne Confiez-Nous ?

: J’ai exercé durant 32 ans dans le secteur de la santé en passant de comptable à directeur financier. Je suis ensuite devenu directeur d’établissement sanitaire privé MCO, directeur d’EPHAD, et enfin directeur d’un établissement de soins de suite et de réadaptation. Une fonction qui a pris fin en janvier dernier après 7 ans et demi d’exercice professionnel sous la forme d’un licenciement négocié. Mon tempérament actif, m’a incité à prendre les devants en me mettant à mon compte. Mes objectifs sont de travailler une activité qui me passionne, de laisser un héritage d’entreprise à mes enfants, et de rester actif au-delà de l’âge de la retraite.

Pourquoi avoir choisi la franchise et le réseau Confiez-Nous ?

J’ai opté pour la franchise car je voulais aller plus vite. Travailler qualitativement dans un domaine qui ne nous est pas familier prend du temps. La franchise constitue le moyen idéal pour structurer un projet et ses stratégies sur la base d’expériences et de méthodes déjà éprouvées. Toute la difficulté a été de trouver un partenaire offrant les qualités de partenariat nécessaires.

J’ai été pas mal « chassé » par divers réseaux, mais je n’ai pas ressenti le contact et la qualité désirée. J’ai été impressionné par les annonces et le déploiement de moyens de grandes enseignes du secteur affectées « au balisage » du parcours de la réussite des franchisés. Je me suis interrogé sur la part bénéficiaire restante au franchisé, ainsi que sur les impacts qualité, lorsque l’on rémunère une logistique de plusieurs dizaines, voire de centaines de personnes.

Par ailleurs, je souhaitais proposer un large panel de services sans élitisme, de sortes que ces prestations ne soient ni trop techniques, ni trop technologiques, ni trop ciblées, de manière à rester accessibles économiquement et par leurs diversités, à une clientèle la plus diversifiée possible. A mon sens le développement des services à la personne ne peut rester cohérent que dans cette optique.

Finalement, Confiez-Nous répondait à mes critères. L’éthique de son fondateur, son expérience concrète du marché, sa démarche qualité, sa communication franche et directe, sa réussite, m’ont convaincu de partager son concept des services à la personne, tout en restant libre de ma stratégie d’entreprise.

Comment le franchiseur vous-a-t-il accompagné à chaque étape de votre projet ?

L’accompagnement a débuté par la remise d’une documentation structurée. J’ai ensuite suivi une formation de 15 jours adaptée à mes besoins. Un parrain m’accompagne désormais pour mettre en place ma stratégie, et le franchiseur est à mes côtés pour m’assister dans la démarche d’agrément qui reste avant tout mon projet. Nous faisons régulièrement des points téléphoniques.

Comment s’est déroulée l’ouverture de votre agence ?

Mon activité a très bien démarré. Mon agence étant placée en face de la Collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie, les passants intéressés n’hésitent pas à pousser ma porte. Depuis fin avril les missions s’enchaînent à un rythme croissant. J’ai également reçu beaucoup de candidatures qualifiée pour exercer auprès de clientèle.

Quelles ont été vos actions en termes de communication ?

J’ai mis en place une distribution ciblée de flyers et démarché les commerçants de proximité. Je suis également intervenu auprès de la Mairie de mon village. Un article a été publié dans le journal municipal, et j’ai pu exposer mes activités sur le marché dominical. Je continue cette démarche auprès des grandes surfaces de mon secteur de chalandise, car elles génèrent de par leurs volumes de clients des contacts fructueux.

Ma communication passe aussi par la sérigraphie de mon véhicule et de l’agence.

La presse locale et le multimédia ne sont pas en reste, Facebook, pages jaunes, Google, encart publicitaire, etc…

J’ai rencontré les élus de Mantes-la-Jolie et pris des contacts avec les services sociaux, dont je connaissais certains d’entre eux, dans mon ancienne vie professionnelle.

Vous venez juste d’ouvrir votre agence, comment appréhendez-vous votre avenir aux côtés du réseau Confiez-Nous ?

Mon premier objectif est d’atteindre l’équilibre financier en travaillant qualitativement les besoins de la clientèle. Ensuite, j’aimerais développer par l’obtention de l’agrément et des normes qualité le lien évident entre le sanitaire et le social en travaillant sur les parcours de santé des personnes au sens large. Il existe de réels besoins, accrus avec l’évolution démographique, qu’il faut aborder différemment, du fait d’un environnement économique très contraint. Je suis très optimiste sur les orientations stratégiques choisies pour mes activités qui restent indissociables, car nous parlons bien de services à la personne au pluriel.

Je suis sur ces points, très satisfait des relations réseaux qui partagent des savoir-faire et des cultures différentes, au bénéfice de l’enrichissement de chacun des franchisés. Le comportement sociétal de chaque membre, et du franchiseur, permet de rompre avec l’isolement du dirigeant, et renforce le sentiment d’appartenance à l’enseigne Confiez-Nous. C’est un gage de sécurité pour nous tous.

Ce projet est également familial puisque votre belle-fille travaille avec vous et que vous avez inclus vos enfants dans l’actionnariat de l’entreprise…

Oui, c’était une volonté de construire quelque chose avec et pour mon épouse, mes enfants et beaux-enfants. J’ai la conviction que nous n’emportons rien sur cette terre. Nous ne laissons que le souvenir et les biens acquis. C’est en cela que le lien familial est important, car il est censé assurer la pérennité de la mémoire et du patrimoine.

Etre à deux pour réfléchir, et travailler au sein de l’agence, c’est doubler et combiner les compétences intergénérationnelles. Le tandem avec ma belle-fille, représente également un atout majeur dans la stabilité de l’organisation interne de l’entreprise et de ses valeurs. C’est aussi une perspective d’avenir en ces périodes de pénurie d’emploi pour les jeunes.

Quel investissement avez-vous prévu pour créer votre franchise ?

J’ai apporté 40 000 euros à titre personnel pour un investissement global qui s’élève à 80 000 euros. Il n’y a pas de miracle, on peut démarrer avec moins mais selon moi, il faut se donner les moyens de réussir. La société est dotée de deux véhicules et d’un matériel professionnel adapté à la réalisation de l’ensemble de ses prestations, ainsi qu’au travail sécurisé de ses personnels. Le loyer de l’agence bien que raisonnable pour l’emplacement, aurait pu être inférieur avec une agence plus petite et moins bien située. Ces économies auraient pu être réalisées, mais mon emplacement et mes véhicules participent à ma visibilité. L’impact commercial est en tous les cas très positif et la dépense sera assez rapidement compensée par une vitrine d’agence stratégiquement bien placée.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Confiez-Nous ?

Franchise Confiez-Nous
Confiez-Nous

Services à la personne avec abonnement mensuel

Apport 15 000 €

Pour créer une franchise Confiez-Nous il faut un apport personnel de 15 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise service à la personne
Votre projet de création s'oriente vers le secteur ménage repassage ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise ménage repassage, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise service à la personne

Actualités

Interviews