Interview franchise Confiez-Nous

« Je suis intimement persuadée que j’ai choisi la franchise correspondant à mes valeurs »

Solen Rambaud, Franchisée à Nantes - le

Après un BT et une Licence en Commerce International, Solen Rambaud a travaillé 9 ans chez un grand loueur en tant que responsable administratif puis responsable administratif régional. Arrivant au bout des possibilités d’évolution chez son employeur, elle décide de reprendre ses études au CNAM en passant une maîtrise Responsable des ressources Humaines après un bilan de compétences. Après un passage à la tête d'un supermarché de proximité exploité en famille, Solen donne corps à son envie de créer sa propre structure. Faisant garder ses enfants à domicile et trouvant cela vraiment idéal, elle se renseigne alors sur le secteur des services à la personne et découvre l'enseigne Confiez-Nous. Nous l'avons interviewée, cinq ans après son entrée dans le réseau au sein duquelle elle est aujourd'hui multi-franchisée...

: Pour quelles raisons avez-vous désiré vous lancer dans la franchise ?

Solen Rambaud 1Solen Rambaud : L’atout d’une franchise sur mon métier était avant tout pour moi l’aspect réglementaire. Sur un secteur d'activité combinant le Code du Travail, de la consommation et du sanitaire et social, le fait de s’appuyer sur une franchise permet d’être toujours à jour et de ne pas avoir à se préoccuper de ces aspects afin de se consacrer au métier en lui-même.

Quels sont les motifs qui vous ont fait choisir Confiez-Nous ?

Cela a été pour moi une évidence. Dès les premières minutes de conversation avec le franchiseur, le feeling est passé et j’ai ressenti immédiatement l’aspect humain et atypique de cette franchise. En contactant d’autres franchiseurs, je me suis même étonnée de voir que Confiez-Nous était la seule franchise qui me parlait d’humain avant de me parler de finances. Cela rejoignait tout simplement mes valeurs.

De quel type d’accompagnement, de la part du franchiseur, avez-vous bénéficié au départ ?

J’ai bénéficié d’un accompagnement tout au long du projet : étude de marché, recherche de local, de financement, de partenaires. Et d’une formation complète de deux semaines au siège de la franchise. J’ai pu aussi librement contacter les autres franchisés qui ont été de très bons conseils et très ouverts.

Avez-vous suivi une formation, et de quel ordre ?

J'ai suivi une formation de 15 jours portant sur les aspects réglementaires, l’utilisation du logiciel, la manière de promouvoir l’agence sur le territoire…Nous avons aussi des formations régulièrement sur de nombreux aspects : recrutement, management, la mise en place du chômage partiel lors du COVID, les nouveautés du logiciel, les nouveautés réglementaires…

Vous êtes aujourd’hui multi-franchisée. Pourquoi ce choix ?

Habitant à 50 kilomètres de mon agence, de nombreuses personnes ont commencé à me demander la garde de leurs enfants, un brin de ménage chez eux et je me suis vite rendue compte qu’il y avait des possibilités qui s’offraient à moi sur ce nouveau secteur. Le fait d’avoir deux agences me permet de mailler un peu plus le territoire de la Loire-Atlantique.

Racontez-nous votre journée type ?

Ce qui est bien dans ce métier, c’est qu’il n’y a pas vraiment de journée type. La variété des missions est immense. Nous ouvrons le bureau vers 9 heures et prévoyons notre emploi du temps mais parfois celui-ci est chamboulé par une urgence, une absence… Les missions récurrentes sont surtout liées au recrutement, à l’accueil de nouveaux clients ou de bénéficiaires, à la planification des interventions et à la gestion de nos ressources humaines.

Comment vous êtes-vous adapté à la crise sanitaire ?

Après le choc de l’annonce initiale, nous avons été très vite inondés de mails venant des diverses autorités compétentes. La franchise a très vite pris les choses en main afin de nous clarifier ces éléments et de nous aider sur la ligne de conduite à adopter. Nous avons pu nous concentrer sur la continuité de service sur le terrain et avons été en mesure de rassurer les intervenants et les bénéficiaires de services. Nous avons d’ailleurs eu la chance d’avoir une équipe soudée avec peu d’absences sur ce premier confinement, ce qui nous a permis d’être très rapidement sereins.

Aimeriez-vous ajouter un dernier mot ?

Cela fait cinq ans déjà que j’ai ouvert mon agence. Et que je suis intimement persuadée que j’ai choisi la franchise correspondant à mes valeurs : employeur responsable, croyance en l’humain, qualité de service au centre des préoccupations. Je n’en changerai pas et conseille à tous ceux qui veulent des renseignements de contacter Confiez-Nous au plus vite !

                                Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

7 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Confiez-Nous ?

Franchise Confiez-Nous
Confiez-Nous

Services à la personne avec abonnement mensuel

Apport 10 000 €

Pour devenir franchisé Confiez-Nous il faut un apport personnel de 10 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise service à la personne
Votre projet de création s'oriente vers le secteur pas cher ou faible apport ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise pas cher ou faible apport, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise service à la personne

Actualités

Interviews