Interview franchise La Trocante

"La Trocante a totalement revu son image"

Jean-Luc Morlec - le

Jean-Luc Morlec, Directeur du développement de La Trocante, dévoile la stratégie de l'enseigne spécialisée dans la vente de produits d'occasion, quelques mois après son rachat par le groupe Fitroc (déjà détenteur de Troc.com). Interview.

: Comment s’est déroulée la période du rachat du réseau par Fitroc ?

franchise la trocanteJean-Luc Morlec : Il y a eu en quelque sorte une sélection naturelle qui s’est faite sur une durée de trois mois à la fin de l’année 2010. En fonction des résultats de chaque magasin, certains franchisés ont décidé de quitter le réseau, tandis que d’autres ont préféré poursuivre l’aventure. Il y avait au départ 58 Trocante dont 33 constituent le réseau La Trocante, à ce jour.

Quels changements avez-vous initié ?

Afin de mener à bien notre politique de relance du concept, nous avons mis en place de nouvelles commissions dédiées à des postes primordiaux : la publicité, l’informatique ou encore les achats. Nous avons également accentué nos efforts en faveur de l’animation du réseau.

Votre logo a également subi un lifting ?

Nous avons en effet totalement revu notre image, en introduisant un nouveau logo plus dynamique, et notre nouvelle signalétique sera introduite dans tous les magasins au fil des prochains mois. Une grande campagne d’affichage en 4 X 3 sera lancée au mois de mai pour accompagner cette refonte visuelle.

Quelle est votre actualité en termes d’inaugurations de points de vente ?

Notre dernière ouverture est le magasin du Kremlin-Bicêtre en région parisienne, et ses performances sont à la hauteur de nos attentes. Il s’agit d’un magasin de centre-ville et nous avons la volonté de développer ce format dans le futur, avec des unités s’étendant sur des surfaces de 600 à 800 m². Notre objectif est de signer une dizaine de contrats d’ici la fin de l’année, et nous comptons ouvrir très prochainement un magasin à Nantes, en Loire-Atlantique.

Quel profil recherchez-vous et quel investissement doit-on prévoir ?

Le profil que nous recherchons ne change pas : il s’agit d’entrepreneurs motivés ayant l’esprit commerçant. Nous avons en revanche revu nos conditions financières, en diminuant le droit d’entrée, qui passe à 30.000 €, tandis que les royalties s’établissent à 3% fixes (elles étaient progressives par le passé).

Quelques mots sur le marché de l’achat-cash pour conclure ?

Le marché du « cash » en évolution constante, vient renforcer notre stratégie pour l’enseigne la Trocante, dont la moitié de l’activité vient de l’achat-cash, la seconde provenant du segment dépôt-vente. Les secteurs qui fonctionnent bien en ce moment sont la hi-fi, l’électro-ménager ainsi que l’achat d’or et de bijoux.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Occasion dépôt vente : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise Godot & Fils
Godot & Fils

Commerce de l'or et argent, numismatique, change de devises

Apport 30 000 €

Franchise Gamecash
Gamecash

Gaming et culture geek

Apport 50 000 €

Franchise La Trocante

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour ouvrir une franchise La Trocante il faut un apport personnel de 70 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise dépôt vente et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Cash Express
Cash Express

Apport 50 000 €

Franchise Cash Converters
Cash Converters

Apport 50 000 €

Franchise Gamecash
Gamecash

Apport 50 000 €

Franchise Easy Cash
Easy Cash

Apport 50 000 €

Franchise Troc.com
Troc.com

Apport 40 000 €

Franchise Godot & Fils
Godot & Fils

Apport 30 000 €